La Corse - Mai 2000

    Partagez
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:02

    Voyage en Corse en mai 2000

    Au préalable, je tiens à vous dire que les photos n'ont pas été tirées avec un APN, mais avec un réflex argentique. Pour pouvoir les mettre ici, j'ai du les numériser à l'aide d'un scanner à partir de tirages 10x15.
    La qualité s'en ressent, merci de votre indulgence.


    Avec un couple d'amis, nous avons décidé de visiter la Corse.
    Une chance, j'ai un ami corse qui m'a gentiment prêté un appartement à Sartène. Nous rayonnerons depuis cette ville du sud de l'ile.

    Pour vous aider à vous repérer, voici une carte de la Corse.





    Le départ se fera de Nice par le NGV (navire à grande vitesse) avec comme port d'arrivée Ajaccio.




    La plage d'Ajaccio, près du port.




    Sur le chemin pour aller vers Sartène, nous passons par Propriano, dont voici le golfe vue du bord de la route.





    Et la plage




    Enfin nous arrivons à Sartène. C'est une petite ville à flanc de colline.

    Sartène est, par sa superficie, au dixième rang des communes de France métropolitaine.
    Elle est située au sud-ouest de la Corse à quelques kilomètres de Propriano. Donc non proche du littoral mais dans les montagnes. Par ses abords, Sartène semble être un prolongement de la montagne.









    Malgré son aspect de vieille ville, Sartène n’est pas si âgée que ça. C’est en 1550 que les Génois l’édifièrent sur un promontoire rocheux difficile d’accès afin de garantir la sécurité des habitants.
    C’est le Turc Dragut qui, à la suite de ses assauts, « incita » les Génois à construire une cité fortifiée où pourraient se réunir tous les habitants des hameaux environnants. Malheureusement, les fortifications ne suffirent pas pour arrêter Hassan Veneziano, roi d’Alger, qui en 1583 prit la ville et emmena 400 Sartenais en esclavage et en tua plus d’un[1].
    Sartène fut autrefois, de toutes les agglomérations corses, la plus rétrograde.
    Les relations sociales dans l'île n'ont jamais présenté les inégalités constatées en Sicile ou même en Sardaigne. La nature montagneuse ne permettait guère les propriétés latifundiaires et les grandes fortunes agricoles. Pourtant, à Sartène, les rapports sociaux gardèrent longtemps leur aspect inégalitaire du XVIIIe siècle. On s'adressait aux « sgio » la casquette à la main et le regard baissé.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:02

    La première ballade se fera le lendemain, vers Bonifacio tout au sud de l'ile.
    La route nous fait découvrir Roccapina, à mi chemin entre Sartène et Bonifacio.

    Roccapina est à la pointe Sud du triangle de la région du Sartenais, dont la côte (rocheuse et déchiquetée) est préservée (les 2 autres angles étant Campomoro, au Nord-Ouest, et Sartène, juste au Nord).
    À l'endroit où la route nationale N196 franchit le col de Roccapina, un promontoire, dont l'extrémité est surmontée d'une tour génoise, attire l'attention par un rocher de granit rose dont la forme sculptée par l'érosion fait penser à un lion couché (visible sur la 1ere photo ci dessous) .
    Roccapina est également un lieu chargé d'histoire où légendes et vérités sont étroitement liées.

    Sa côte majestueuse symbolisant l'extrême sud de la Corse est également le lieu de fréquentes tempêtes où les bateaux se retrouvent souvent en difficulté. Au XIXe siècle un navire à vapeur nommé le Tasmania traversa cette passe de nuit et alla s'éventrer sur le Rocher des Moines. Depuis ce jour lorsque l'on se rend au village à quelques kilomètres dans les terres, on y trouve des vestiges de ce navire tels des horloges à mercure. Ce bateau transportait le présent d'un prince indien pour la Reine d'Angleterre .Le présent en question fut retrouvé avec d'autres objets sur la côte, il s'agissait d'un coffre rempli de rubis et d'innombrable pierres précieuses. Il fut restitué à la reine d'Angleterre.

    Roccapina fait parti du Sartenais qui est la plus grande région de corse en terme d'étendues terriennes, mais c'est aussi une région où le nombre d'habitants n'est pas égale à sa taille ce qui fait que la faune et la flore ont préservé leurs droits, et, le nombre de cachettes naturelles n'est pas définissable. Lorsque l'on se promène dans certains lieux de cette région on y fait d'étonnantes découvertes comme par exemple un rocher peint a l'effigie du très célèbre Che Guevara qui selon les légendes locales serait venu avec ces hommes s'entraîner en Corse "a l'abri des regards".
    Le lion est très connu du tourisme de masse mais, ce n'est qu'un aperçu de tout ce qui fait la beauté de ces lieux aussi divers et variés les un que les autres. Si vous êtes un visiteur passioné de cette région apportant un témoignage de plus au nom d'île de beauté de la corse, alors n'hésitez pas à demander aux habitants de vous parler de de ces lieux.





    La tour génoise qui servait à surveiller les dangers venus de la mer.




    Le littoral corse est constellé de tours (en corse torri), devenues un des symboles de l'île. Bien que toutes ne soient pas d'origine génoise, on les appelle généralement "tours génoises", sans distinction.
    La construction de ces tours génoises débuta au XVIe siècle à la demande des communautés villageoises pour se protéger des pirates. En 1530, la république de Gênes dépêche deux commissaires extraordinaires, Paolo Battista Calvo et Francesco Doria, pour inspecter les tours et fortifications chargées de défendre l'île des invasions barbaresques. Dès 1531, l'édification de quatre vingt-dix tours est décidée sur le littoral corse, dont trente-deux dans le Cap Corse. Les travaux commencent sous la supervision de deux nouveaux commissaires extraordinaires génois : Sebastiano Doria et Pietro Filippo Grimaldi Podio. Il s'agissait d'étendre à la Corse le système de vigilance déjà en vigueur sur le pourtour méditerranéen. Ces vigies placées en avant-poste prévenaient et défendaient des attaques des Barbaresques et de tous les dangers venant de la mer.
    Aujourd'hui, sur les 85 tours dénombrées au début du XVIIIe siècle, 67 demeurent encore debout.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:03

    Après une brève halte au bord de la route, nous poursuivons notre chemin vers Bonifacio que nous atteignons rapidement.

    Bonifacio, située à l'extrême sud de la Corse, est la commune française la plus méridionale de la France métropolitaine. Au sud les Bouches de Bonifacio séparent la Corse de la Sardaigne italienne.
    La ville comporte un port et une citadelle. Celle-ci est établie sur un cap dominant la mer par une falaise qui est une "veine" de calcaire, roche assez rare en Corse dont le sol est plutôt granitique.

    Histoire
    Les fouilles archéologiques, conduites le long du littoral et dans l’arrière-pays, montrent que la baie fut occupée dès l’époque néolithique (5000 à 2500 av. J.-C.). Avec l’Empire romain, la paix favorise les échanges entre les cités maritimes. Abri pour les flottes marchandes, le port devient aussi une base commerciale entre la Sardaigne proche et la Corse, au sein de la province romaine de Sardaigne-Corse. L’urbanisation du port s’adapte au développement, nécessitant la nomination d’un praeses, autrement dit un préfet, pour son administration.

    L'origine de la ville actuelle de Bonifacio n'est pas vraiment connue avec précision, mais des dates approximatives indiquent sa refondation entre 828 et 833 par Boniface II de Toscane qui lui donna son nom actuel. L'histoire attestée de Bonifacio remonte en 1195 mais la ville fut colonisée par les Génois qui imposèrent à la ville des modifications militaires structurelles importantes (et qui créèrent la citadelle actuelle).
    Comme tous les ports de commerce, son histoire a été relativement mouvementée notamment par un conflit guerrier entre Pise et Gênes, ces deux républiques se disputant avec acharnement sa citadelle qui était un maillon stratégique militaire et un complexe portuaire sans égal en Corse. Dans un premier temps, Pise fut maîtresse des lieux jusqu'à la fin du XIIe siècle.

    Le roi Alphonse V d'Aragon, maintint en 1420 un siège pendant cinq mois avant de baisser les armes face à l'intouchable cité qu'était Bonifacio.
    Bonifacio a subi au cours des siècles de multiples attaques, mais la plus terrible fût celle de la peste qui en 1528 fit plus de 4 300 morts dans la cîté qui à cette époque comptait 5 000 habitants. Les murailles imprenables se révélèrent inutiles face à ce fléau. La chapelle Saint Roch, à l'entrée de la ville, reste un témoignage de la fin de cette sombre période. On y fait toujours une procession qui rappelle que c'est en ce lieu, où est mort la dernier Bonifacien atteint de la maladie, que la peste fut arrêtée.

    En 1553, déjà bien affaiblie par le passage de la peste, Bonifacio subissait une nouvelle attaque et dût se rendre à Dragut, un ancien corsaire turc commandité par Paul des Thermes. La ville assiégée capitula pour la première fois et fut mise au pillage.
    Le roi François Ier de France prend possession d'une ville détruite et dépeuplée que les Français commencent à reconstruire, mais qui, en vertu du traité de paix passé en 1559, est cédée à la République de Gênes.

    La cité a le pouvoir de se défendre, de s'administrer, de lever des impôts sur ses habitants et des taxes sur les marchandises. Le conseil municipal de cinquante membres est réduit de moitié (vingt-cinq membres élus de plus de 30 ans, sachant lire et écrire, et n'étant ni nobles de Gènes ni membres de l'Église + quatre anciens, tous élus et renouvelables tous les ans). Les anciens sont l'exécutif, leur sceau est déposé chez le prieur, et les mesures qu'ils peuvent proposer dans tous les domaines, doivent être approuvés par 2/3 des conseillers. L'élection se fait en trois étapes: cooptation des candidats par les familles, vote, puis tirage au sort pour attribuer les compétences. Des officiers municipaux sont engagés par le conseil:
    - les minestroli font appliquer les décisions,
    - les custodes del porto font la douane,
    - les estimatore dellà communiti font l'estimation des dommages occasionnés par le bétail ou autre,
    - les conservatori di sonità prescrivent les soins qui sont gratuits pour tous les habitants, font les visites sanitaires des bateux et décident des quarantaines.

    .





















    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:04

    Après la visite de Bonifacio, nous revenons sur nos pas en direction de Sartène, avec dans l'idée de trouver une plage tranquille pour passer l'après midi.
    Nous ferons halte à la plage Tonnara et marchons un moment pour trouver une crique tranquille.





    Le coin tranquille enfin trouvé

    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:04

    Pour la seconde sortie, nous décidons d'aller vers Corté, une petite ville de montagne au centre de la Corse.
    Depuis cette ville, partent plusieurs vallées magnifique, dont celles de la Restonica et du Tavignano.
    Sur la route de Corte, nous passons sur un pont génois.











    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:05

    Arrivés à Corté, nous nous engageons sur la route des gorges de la Restonica qui sont un enchantement pour les yeux.

    Au départ de Corte, au cœur de la Corse, les gorges de la Restonica offrent de multiples possibilités de baignades et de randonnées. Une route sinueuse permet d'atteindre les bergeries de Grotelle qui sont le départ vers les lacs de Melo et Capitello.
    La rivière
    La Restonica est une rivière qui prend sa sources au Lac de Melo à 1711 mètres d'altitude sur le mont Rotondo. Son cours est de 14 km avant de rejoindre le Tavignano à Corte.
    Son parcours est parsemé de cascades et de piscine naturelle d'eau limpide et (très) fraîche, dans sa première partie, puis devient moins accidenté dans le reste de la vallée.
    Les gorges
    L'accès aux gorges pour les véhicules se fait depuis Corte par la D623. Vu l'étroitesse de la route, il est recommandé de partir tôt le matin afin d'avoir le flux des véhicules dans le même sens, c'est à dire vers le fond des gorges. L'accès au vaste parking est payant, offrant la sécurité du stationnement et de la restauration.
    Du parking, le sentier s'engage dans la montagne en montée assez douce sur la moitié de son parcours mais devient vite acrobatique pour les non-habitués à la randonnée. Les roches et les pierres rendent le port de chaussures de marche vivement conseillé.
    Parcours d'environ 8 km pour un dénivelé positif de 600 m et 1h45 à 2 h pour arriver au lac de Capitello (le plus haut à 1930m).























    En Corse, beaucoup d'animaux sont en liberté.








    Retour à Corte pour passer la nuit à l'hôtel.
    Le lendemain, nous nous lèverons tôt pour partir en randonnée dans les gorges de du Tavignano.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:06

    Le Tavignano prend sa source dans le lac de Nino à 1 750 mètres d'altitude. Après avoir parcouru 89 kilomètres, il se jette dans la mer Tyrrhénienne tout près d'Aléria sur la côte orientale de l'île.

    Le Tavignano rejoint la Restonica à Corte. Pour parcourir sa vallée, il n'y a pas de route, seulement des sentiers balisés (GR).
    Nous quittons Corte tôt le matin.

    Sur la photo qui suit, nous voyons la citadelle de Corte sur le promontoire et les 1ers maisons de la ville tout à gauche, alors que nous sommes déjà en chemin sur le sentier.













    Le soleil tape fort, les gourdes sont déjà presque vides, ce ruisseau tombe à pic pour se désaltérer et remplir de nouveau les gourdes.





    Deux scarabées bousier en train de rouler leur boulette de m....... heuuu, de nourriture.



















    Le résultat d'une petite partie de pêche à la truite improvisée. Une belle fario sauvage typique des rivières de Corse.



    Là, je sens que les québécois vont se moquer de la taille, mais il faut savoir que la taille d'une truite est proportionnelle à la quantité de nourriture dans la rivière.
    Ces cours d'eau de haute montagne sont très pauvre en nourriture, voilà pourquoi les poissons ne grandissent pas beaucoup.

    Comme il sera impossible de la transporter jusqu'à Corte, à cause de la chaleur, la décision est prise de la remettre à l'eau, ce qui a eut l'air de lui plaire.



    Retour à Corte en fin d'après midi après une journér très plaisante.



    De retour de cette randonnée, nous prenons un bon dîner dans un restaurant près des remparts de la citadelle.
    Le soir même, nous rentrons vers Sartène.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:07

    Le lendemain sera une journée dédiée au farniente avec un retour à la plage de Roccapina.
    Pêche, baignade et bronzette, tel sera le programme du jour pour se remettre des efforts de la veille.
    C'est ce jour la que mon ami à commencé à m'apprendre à pêcher, et je dois dire que j'y ai pris goût.












    Mon 1er espadon. :mdr4:

    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:07

    Nouvelle sortie en direction du col de Bavela, avec un temps pourri, nous poursuivons jusqu'au massif de l'Ospedale, sous un ciel menaçant, mais sans pluie.













    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Sam 17 Jan - 19:08

    Le séjour tire à sa fin, demain il faut rentrer sur le continent. Une dernière sortie à la plage de Tissano.









    Je garde un excellent souvenir de cette semaine de vacance en Corse. Une chose est sure, j'y retournerai.
    Les paysages sont fabuleux, il y a de tout, de belles plages, des montagnes ...

    La Corse est une terre de contrastes, véritable « montagne dans la mer » — le Monte Cinto culmine à 2710 mètres — l’île (8 760 km² avec plus de 1000 km de côtes) forme un château d’eau douce dans la Méditerranée ; elle est située à 200 km environ au sud-est de la Côte d'Azur. à l'ouest de la Toscane dont elle est proche et au nord de la Sardaigne. Plutôt boisée et montagnarde, la côte sud est formée de hautes falaises (Bonifacio).
    La distance la plus courte entre l'ile et le continent, va de Cap Martin à la pointe de Rebella soit 160 km.

    La Corse se situe avec la Sardaigne sur une micro plaque continentale séparée de celle de la France ou de l'Italie appelée bloc corso-sarde.
    Les Grecs avaient baptisé cette île de la mer Méditerranée « Kallisté » : la plus belle. Aujourd'hui, la Corse est connue sous le nom « d'île de Beauté » et ses paysages époustouflants séduisent à coup sûr les visiteurs.
    Grâce à ses mille kilomètres de côtes, dont environ 300 de sable fin, la Corse est un endroit rêvé pour les plaisanciers, les plongeurs et autres amoureux de la grande bleue. Mais, la Corse est également une montagne dans la mer. D'ailleurs, au début du XXe siècle, certains l'avaient surnommée l'île verte, pour la différencier des autres îles méditerranéennes beaucoup plus arides. En effet, la Corse, malgré sa position méridionale et un ensoleillement sans pareil, est une île verdoyante.


    Merci à l'encyclopédie Wikipedia pour les descriptions des lieux.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Roger le Sam 17 Jan - 20:08

    De bien jolies photos que voilà. Merci Tiotiti pour cette balade dans les calanques et les montagnes Corse.
    Tes photos ont été prises sous le soleil mais quand il ne faisait pas beau c'était le répis réparateur. Non ?
    Il fait quand même chaud sous cette lattitude.
    Je n'ai jamais été en Corse. J'ai presque honte de l'avouer mais Anne marie et la marche à pieds en chaussures de marche, c'est pas pour demain. Alors y aller seul, oui mais je préfère qu'elle m'accompagne partout où je vais.
    Tu nous a fait vivre une très belle balade.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par alexo le Dim 8 Mar - 7:16

    Tiotiti, J`ai beaucoup aimé ton montage photos et présentation de la Corse. Tu m`as fais découvrir de belle façon cette île. Tes photos en passant, sont magnifiques. Une autre place que j`aimerais bien visiter un jour, mais il y en a tellement!!!
    En passant, j`te promet que je n`ai pas rit de ta truite!!!! Elle était différente toutefois de nos truites, pas de la même couleur (et pas de la même grosseur!! ) Sans blague, félicitation pour la qualité de ta présentation!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Roger le Lun 9 Mar - 1:46

    Franchement, cette île de beauté porte bien son nom.
    La mer est limpide. Ca doit être agréable de nager avec un masque ou de faire de la plongée pendant une ou deux heures. L'eau à l'air tellement pure qu'on doit avoir une vue parfaite une fois sous l'eau.
    Vous avez du effectivement prendre votre pied en parcourant ces chemins pour visiter.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Mar 10 Mar - 22:19

    Alexo. Les truites sauvages que l'on rencontre en France sont des farios, reconnaissables à leurs points noirs ou rouges.
    Si jeune ma buse (à moins que ce soit si je ne m'abuse) au Québec ce sont des arc en ciel, du moins ici on les appelle comme ça.
    On en trouve aussi dans nos cours d'eau, mais elles n'y sont pas de manière naturelle. Ce sont des truites qui sont élevées et lâchées en rivière.
    Elle ne se reproduisent pas, ou très peu ici.

    Si avec ce compte-rendu, je t'ai donné envie de visiter l'ile, j'en suis ravi, car comme le dit Roger, elle est de toute beauté.
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par alexo le Mar 10 Mar - 22:58

    Bonjour Tioti, Chaque été je vais à la pêche et les truites que nous pouvons trouver dans nos lacs sont les truites arc-en-ciel comme tu le dis, les mouchetés et les truites grises qui sont plus grosses! J`en ai toujours dans mon congélateur en provision pêché l`été précédent.

    C`est sûr que tu m`as donné le goût de visiter la Corse. J`ai connu ce coin du monde par la chanson Corsica ,que j`aimais beaucoup, il y a quelques années, chanté par un corse dont je ne me souviens plus le nom! Peut-être le connaîs-tu?
    avatar
    Jany

    Nombre de messages : 1181
    Age : 61
    Localisation : Trois-Rivières (Québec)
    Date d'inscription : 15/09/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Jany le Mar 10 Mar - 23:00

    Ton résumé est super intéressant et photos vraiment jolie !!
    d'avoir pris du temps pour nous
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Mer 11 Mar - 1:21

    alexo a écrit:Bonjour Tioti, Chaque été je vais à la pêche et les truites que nous pouvons trouver dans nos lacs sont les truites arc-en-ciel comme tu le dis, les mouchetés et les truites grises qui sont plus grosses! J`en ai toujours dans mon congélateur en provision pêché l`été précédent.

    C`est sûr que tu m`as donné le goût de visiter la Corse. J`ai connu ce coin du monde par la chanson Corsica ,que j`aimais beaucoup, il y a quelques années, chanté par un corse dont je ne me souviens plus le nom! Peut-être le connaîs-tu?

    Voici les chanteurs que j'ai trouvé et qui ont chanté Corsica.
    Bocognano Lucien
    Dutronc & I Muvrini
    Grégale
    Guelfucci Petru
    Mathieu Mireille
    Ottavi Dominique
    Rossi Tino
    Michel Sardou
    Et il y en a surement d'autres.



    Merci Jany
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par alexo le Mer 11 Mar - 1:52

    C`est Guelfucci Petru!! Merci Jany, t`es une p`tite vite!! Cette musique là, quand je l`écoutais , j`avais toujours la chair de poule! Il y a une voix bien particulière. Il semble que les gens chantent en Corse dans cette tonalité. J`avais vu un reportage déjà qui parlait de la Corse. Comme je le disais à Tioti, j`aimerais bien y aller un jour! Les photos de Tioti nous montrent une autre facette le la Corse que je n`avais pas vu dans le reportage. Ça semble un endroit où les gens qui visitent font souvent de la randonnée. Peut-être Tioti, pourrais-tu nous en dire plus à ce sujet! Parceque tu semble justement avoir fait de la randonnée toi-même, est-ce que je me trompe?
    Pour ceux qui sont capable de mettre youtube ici, serait-il possible de mettre Corsica de Guelfucci Petru. Ca ferait un bon fond musical pour regarder les photos de Tioti!!
    Salutation à tout le monde!!
    Alexo
    avatar
    Jany

    Nombre de messages : 1181
    Age : 61
    Localisation : Trois-Rivières (Québec)
    Date d'inscription : 15/09/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Jany le Mer 11 Mar - 2:28

    alexo a écrit:C`est Guelfucci Petru!! Merci Jany, t`es une p`tite vite!!
    Tu fais erreur ma belle c lui qui est un ti-vite Bonne Soirée
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Nicole C le Mer 11 Mar - 6:42

    Moi aussi j'ai toujours des frissons quand je l'entend!

    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par alexo le Jeu 12 Mar - 0:16

    Merci Nicole!!!!
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Jeu 12 Mar - 0:30

    Jany a écrit:
    alexo a écrit:C`est Guelfucci Petru!! Merci Jany, t`es une p`tite vite!!
    Tu fais erreur ma belle c lui qui est un ti-vite Bonne Soirée


    En fait je répondais aux 2 dans le même post, mais c'est vrai que j'aurais aussi du quoter le message de Jany, car fait ainsi ça prête à confusion.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par tiotiti le Jeu 12 Mar - 0:35

    La musique traditionnelle corse est très spéciale.
    Personnellement j'adore les polyphonies de là bas.

    Le groupe I Muvrini est très connu ici, sinon, voici une liste d'interprètes de polyphonies corses.

    * L'Alba
    * L'Arcusgi
    * Barbara Furtuna
    * Canta U Populu Corsu
    * Stéphane Casalta
    * Petru Cerutti
    * I Chjami Aghjalesi
    * Cinqui So
    * A Filetta
    * Giramondu
    * Petru Guelfucci
    * Isulatine
    * Madricale
    * Charles Marcellesi
    * I Muvrini
    * Les Nouvelles Polyphonies
    * Jean-Paul Poletti
    * Anghujula Potentini
    * Sarocchi
    * Surghjenti
    * Tavagna
    * Tempus Fugit
    * Vitalba
    * Voce Isulane
    * Voce Ventu
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Roger le Jeu 12 Mar - 0:41

    J'aime assez !

    Les Nouvelles Polyphonies ( extraits )
    http://www.amazon.fr/Nouvelles-polyphonies-Corses/dp/B0000084DU


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par alexo le Jeu 12 Mar - 18:16

    Un grand merci Tiotiti, J`vais aller voir ça au plus vite, tu es un véritable spécialiste de la musique polyphone! Malheureusement, mes speakers ont cassé et je ne peux plus entendre les sons, je dois aller m`en acheter de nouveaux, et enfin je pourrai écouter tout ça!! Et probablement, que j`ira m`acheter un des C.D car comme je vous le disais j`adore entendre ce genre de musique!!

    Alexo

    Contenu sponsorisé

    Re: La Corse - Mai 2000

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 16:47