La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Partagez
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Ven 10 Oct - 16:02

    http://www.seneweb.com:80/news/elections2007/article.php?artid=18972

    Cet article ( parcourir aussi les commentaires ) n'est pas le seul à paraître sur le Net . Il semble que ça sente un peu la poudre .
    Si quelqu'un a d'autres infos ou un avis , je suis preneuse.
    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Guy le Ven 10 Oct - 17:16

    C'est vrais Anne ,j'ai aussi lu chez nous que ça sent la poudre au Sénégal
    il y a plus de 15 jours moi je ne prendrais pas de risque,ce n'est que mon avis.
    :bienpla:
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Ven 10 Oct - 17:23

    Merci Guy. Je continue à patrouiller sur le Net et ce que je trouve ne me plaît guère .
    avatar
    Christine

    Nombre de messages : 1879
    Age : 56
    Localisation : Petit village d'Alsace,France
    Date d'inscription : 05/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Christine le Ven 10 Oct - 23:45

    CONSEQUENCES DES COUPURES INTEMPESTIVES D’ELECTRICITÉ

    Les populations saccagent des agences de la Sénélec

    Article Par MAME FAMA GUÈYE (STAGIAIRE) ,
    Paru le Vendredi 10 Oct 2008

    La population dakaroise n’est pas satisfaite du service offert par la Sénélec. Depuis plus de deux jours, il y a des coupures intempestives à Dakar et sa banlieue. Ce qui a provoqué le courroux des populations de Bourguiba, Derklé, Unité 21, Patte d’oie Bulders, Diamalaye. Hommes, femmes et enfants sont sortis dans la rue pour brûler des pneus. Ils ont aussi saccagé des agences de la Sénélec. Du côté de la Sénélec, c’est l’omerta. Les responsables de l’entreprise ne veulent pas parler pour le moment.



    Poussés à bout, d’honnêtes citoyens sont capables du pire. Et, hier, la preuve a été donnée. Cela fait plus de 48 heures que des populations sont restées sans électricité. Causant pour certains des pertes énormes en termes de provisions et de manque à gagner pour les détenteurs de petites entreprises. Hier matin, les populations de certains quartiers sont descendues dans la rue, pour crier leur ras-le-bol et exprimer leur mécontentement. Du côté des Parcelles Assainies, précisément à l’unité 21, le tableau se passe de commentaire. A 12 heures passées de quelques minutes, les casseurs sont déjà partis. La fumée âcre nous accueille. Impossible de respirer. L’air est pollué par cette fumée qui se dégage des pneus en flammes. Il y en a partout. Certains sont réduits déjà en cendres, alors que les flammes sont est encore vives sur d’autres. «Ce sont des enfants qui ont brûlé ces pneus», renseignent des témoins. Mais toute la population des Parcelles Assainies est dans la rue pour crier son agonie. Les enfants portent des bandeaux rouges autour du bras et sur le poignet. Une façon pour eux de manifester leur colère. A quelques encablures de là, précisément au quartier de la Patte d’oie Bulders, le scénario est le même. Mais, ils sont allés un peu plus loin dans leur manifestation. Car ils ont saccagé les locaux de l’agence de la Sénélec située dans le quartier. Déterminés à dénoncer les coupures d’électricité, les jeunes ont bravé la chaleur et la fumée. Ils ont brûlé des pneus dans toutes les rues de la Patte d’Oie. Même les véhicules de la Sénélec n’ont pas été épargnés. Tout a été cassé. Les manifestations ne se sont pas limitées qu’à ces endroits. Sur l’avenue Bourguiba, le rubicond a été franchi. La nouvelle agence située à quelques mètres de la station d’essence Castors a été mise à sac. La baie vitrée a été cassée de même que les véhicules garés à l’entrée. Là, les manifestants ont utilisé des pierres pour exprimer leur colère. Mieux, ils ont menacé d’aller saccager l’Agence de la Sénélec, sise à la rue Jules Ferry si jamais les coupures d’électricité persistent.

    L 'Obs


    _________________
    Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également
    que quand certains chemins se révèlent impossibles,
    mieux vaut garder son énergie pour parcourir d'autres routes.


    [Paulo Coelho]
    avatar
    Christine

    Nombre de messages : 1879
    Age : 56
    Localisation : Petit village d'Alsace,France
    Date d'inscription : 05/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Christine le Ven 10 Oct - 23:55

    Gni dougnou dara




    «Electrique »

    Recevant chez lui la délégation de la communauté européenne et l'ambassadeur de la Belgique, le khalife de Touba n'a pas raté hier la Sénélec. "Gnii dougnu dara " (Que des incapables), a-t-il lancé à la limite de l’énervement. Et pour cause, un délestage s’est signalé à son domicile. Conséquence, une chaleur (accablante) s’est installée dans le salon du Khalife qui, il faut le souligner, était plein à craquer. Il fallait voir les « toubabs », hôtes du khalife qui fondaient comme de la neige sous le soleil. Les mouchoirs ont commencé à sortir des poches et l’homme fort de Touba, bien désolé de la scène de sortir des mouchoirs de sa propre poche pour les tendre à l'ambassadeur de Belgique et à son conseiller à la coopération.



    « Electrique » (bis)

    Très remonté, Serigne Bara de masquer à peine sa colère contre la Sénélec. Signe qu’il n’était pas content, c’est deux fois de suite qu’il s’est plaint en prononçant la même phrase : "gni dougnou dara ". Serigne Bara n’est d’ailleurs pas le seul à avoir été incommodé. Les nombreux talibés présents sur les lieux ont critiqué la Sénélec qui a osé… délester le domicile du khalife de Touba surtout en cette période d'affluence et de canicule. « Gni dougnou dara ». En voilà un slogan qui risque de faire fureur si les populations s’en emparent. Et l’on espère bien que les « démenteurs » qui sont légion dans l’entourage du saint-homme ne vont pas se signaler avec des précisions, puisque cela s’est passé devant une bonne assistance qui a vu et entendu.


    LA REDACTION DE L' OBS
    Paru le Vendredi 10 Oct 2008


    _________________
    Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également
    que quand certains chemins se révèlent impossibles,
    mieux vaut garder son énergie pour parcourir d'autres routes.


    [Paulo Coelho]
    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Guy le Sam 11 Oct - 0:00

    Je comprends parfaitement la colère de ces gens,j'ai vécu cela a Madagascar
    et bien je peux vous dire que ce n'est pas drôle du tout.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Sam 11 Oct - 0:08

    Bien sûr Guy, c'est désespérant pour tous ces gens qui tentent déjà de survivre si difficilement. Mais j'avoue que l'histoire du Kalife qui a tout de même sûrement les moyens de s'offrir ou de se faire offrir un groupe électrogène, et aussi les bons de carburant pour faire fonctionner la bête, me fait un peu marrer .
    Il n'est pas mauvais qu'une fois de temps en temps, les Grands soient confrontés aux mêmes em..dements que les petits .
    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Guy le Sam 11 Oct - 0:14

    100% d'accord avec toi Anne
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Sam 11 Oct - 0:19

    Exemple type du bla bla publi reportage de gens qui se prétendent journalistes

    http://www.africanglobalnews.com/spip.php?article5714

    Conclusion, demain on rase gratis et en attendant , circulez, y'a rien à voir . Et c'est comme ça depuis des années ...

    M'énerve !

    Merci Christine d'avoir posté de vrais papiers .
    avatar
    Christine

    Nombre de messages : 1879
    Age : 56
    Localisation : Petit village d'Alsace,France
    Date d'inscription : 05/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Christine le Sam 11 Oct - 0:23

    Les ménagères sénégalaises devraient aussi descendre dans la rue!

    Tout doit pourrir dans les frigos!

    Bonjour les risques d'intoxication alimentaire!


    _________________
    Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également
    que quand certains chemins se révèlent impossibles,
    mieux vaut garder son énergie pour parcourir d'autres routes.


    [Paulo Coelho]
    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Guy le Sam 11 Oct - 0:30

    Vraiment exact Christine comme le commercant ne veux
    pas perdre il recongèle des que le courant est revenu
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Sam 11 Oct - 0:38

    Heu, sur le premier lien que j'ai posté, il y a une vidéo qui montre les ménagères en fureur, t'inquiète Christine, elles se bougent . La vidéo par contre est hyper pénible à regarder, elle s'arrête sans arrêt, il faut attendre patiemment qu'elle veuille bien reprendre ...ça non plus ça ne marche pas bien .
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Sam 11 Oct - 0:51

    Oups, la vidéo marche bien maintenant, j'ai pû la voir jusqu'au bout et j'ai un scoop pour vous. Un truc incroyable et qui ( j'ai honte mais c'est trop) m'a fait rire. Les 10 dernières secondes, le commentateur annonce que " même les sourd-muets qui d'habitude ne se manifestent pas , sont descendus dans la rue " et on les voit et on les ENTEND brailler .
    Désolée, bien entendu je ne me moque pas mais ...pfff
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Sam 11 Oct - 12:54

    Il y a des moments où je me ficherais des claques. Je vous ai embêtés hier avec mes sombres pressentiments et inquiétudes à propos du climat social au Sénégal .
    Ce matin, je fais mon petit tour sur mes sites d'infos habituels et de quoi on parle ? Je vous le donne en mille ?? De foot !!!

    Ah mais, ne rigolez pas, c'est politique quand même . Si, si, j'ai lu: " Le Sénégal a beaucoup régréssé avec Wade. Déjà en foot, on était bien plus forts du temps d'Abdou Diouf..."

    Ce soir, il y a un grand match Sénégal- Gambie . J'aime mieux vous dire que si JAMAIS il y a coupure de courant pendant le match, la révolution éclate au Sénégal .

    Mais si la Sénélec veille et si Allah envoie la victoire au Sénégal, miracle et Wade est grand .

    Si le Sénégal perd ? Là, à mon avis, on est mal..mais sait-on jamais ?

    Bon en attendant je vous quitte , je vais m'acheter une machine à baffes comme celle du père Ubu . Ah non, ça ne se prête pas, c'est rien que pour moi . Parceque je le vaux bien .



    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Dim 12 Oct - 0:14

    Sénégal | COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS : le Sénégal éliminé par la Gambie
    Publié le 11 octobre 2008 à 18h29
    Un but partout. C’est le score final du match qui a opposé ce samedi les Lions du Sénégal aux Scorpions de la Gambie. Un résultat qui ouvre aux Gambiens, pour la première fois de leur histoire, les portes de la prochaine coupe d’Afrique des nations de football, alors que les Sénégalais, qui devaient nécessairement sortir de cette rencontre avec une victoire, sont définitivement éliminés de la course.


    La fin du match a été marquée par des manifestations de déception des supporters sénégalais. Des panneaux publicitaires ont été détruits et des pierres jetées dans l’enceinte du stade Léopold Sédar Senghor où s’est déroulée la rencontre.

    Les forces de l’ordre qui s’étaient mobilisées dès la matinée ont répondu par des lacrymogènes pour disperser les manifestants.

    Rappelons que cette rencontre s’est déroulée sous haute tension ainsi qu’avec une forte mobilisation de la police et de la gendarmerie nationale.
    avatar
    béa

    Nombre de messages : 1410
    Age : 58
    Localisation : Haute-Savoie France
    Date d'inscription : 24/04/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par béa le Dim 12 Oct - 0:50

    La crise + le ras le bol....2 facteurs déterminants pour pousser les gens à bout et non pas les faire descendre dans la rue puisque nombreux y sont déjà....mais pour mettre le feu aux poudres... Les intérêts de certains passent par dessus l'élémentaire dont a besoin la population entière. C'est devenu quasiment une politique mondiale!!!


    _________________
    Si vous voulez que la vie vous sourie....apportez lui d'abord votre bonne humeur!!!
    http://beaboss.over-blog.com/
    http://asiaromabea.blog4ever.com
    http://enviedailleurs.blog4ever.com/
    http://beabossbeatricebosson.spaces.live.com/
    avatar
    Christine

    Nombre de messages : 1879
    Age : 56
    Localisation : Petit village d'Alsace,France
    Date d'inscription : 05/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Christine le Dim 12 Oct - 3:00

    Et voilà une nouvelle qu'il me plait à souligner!!!

    La Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec) n’a pas fini de faire parler d’elle. Après les violentes manifestations de populations mécontentes à travers des rues de Dakar avant-hier, c’est au tour des notables de Séby-Ponty de dénoncer les coupures intempestives et la double facturation de la Senelec.


    http://www.sudonline.sn/spip.php?article14339


    _________________
    Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également
    que quand certains chemins se révèlent impossibles,
    mieux vaut garder son énergie pour parcourir d'autres routes.


    [Paulo Coelho]
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Dim 12 Oct - 21:51

    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Roger le Dim 12 Oct - 22:22

    Anne a écrit:http://www.seneweb.com:80/news/elections2007/article.php?artid=18972

    Cet article ( parcourir aussi les commentaires ) n'est pas le seul à paraître sur le Net . Il semble que ça sente un peu la poudre .
    Si quelqu'un a d'autres infos ou un avis , je suis preneuse.


    Non, ça ne sent pas la poudre au Sénégal;
    Pour bien comprendre ce qui se passe, je crois qu'il est nécessaire de rétablir la vérité et une réalité dans ce pays;
    Tout d'abord, il faut dire qu'il y a peu de gens qui paient des impôts et l'état doit tout de même assurer comme on dit;

    Le pays est sous perfusion permanente de l'étranger et doit certainement gaspiller ses revenus notamment en construisant un aéroport dont ils n'avaient pas besoin mais comme monsieur Wade veut laisser une trace de son passage, j'ai peur que la trace soit lourde à porter.

    A une certaine époque où ils devaient remplacer leur centrale électrique, EDF était sur le coup, avait fait une proposition et s'occupait de gérer l'ensemble de la distribution. Etait-ce bon ou pas bon pour le pays, je n'en sais rien et je me garderai bien de juger.
    Toujours est-il que l'état sénégalais a préféré l'offre américaine qui proposait de lui vendre une vieille centrale électrique pour deux francs six sous; Façon amusante pour les américains de se débarrasser de leur merde.

    Le Sénégal a opté pour la seconde solution et maintenant ils produisent du courant avec des machines qui tombent souvent en panne.

    A cela il faut ajouter d'autres éléments interdépendants. L'argent manque dans le pays et pour faire fonctionner les centrales il faut acheter du pétrole.

    Deux problèmes majeurs insolubles.

    Maintenant de là à dire que ça va chauffer au Sénégal, je crois que non, regardez bien les Vidéos, ils sont joueurs, ils gueulent mais ne sont pas violents. Ils le sont moins que nous.
    Je pense que ce meurtre dont ils font état est à comptabiliser à l'échelle d'un pays. Il n'y a pas trop de meurtres chez eux; En tout cas mille fois moins que chez nous;


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Dim 19 Oct - 17:32

    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Guy le Dim 19 Oct - 18:31

    Anne je me demande ou va le monde
    mais tu sais ce n'est pas mieux chez nous.
    Le premier ministre veut acheter la plus grosse
    banque d'Islande car elle va a la banqueroute.
    Il doit y avoir de l'intéret tu crois pas.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Mar 28 Oct - 22:07

    Lobservateur : Mardi 28 Oct 2008





    CRISE A AIR SENEGAL INTERNATIONAL : LA COMPAGNIE AU BORD DE LA FAILLITE



    Les Marocains n’ont pas la patience d’attendre la fin du contrat avec l’Etat du Sénégal, le 31 décembre 2008 prochain. La Royal Air Maroc (Ram) qui détient 51% de Air Sénégal international (Asi) développe une stratégie pour étouffer ce «joyau» de la navigation aérienne, qui symbolisait jusque-là l’excellence de la coopération entre le Royaume chérifien et le pays de la «Téranga». Ce, pour récupérer tout ce qui pourrait l’être avant cette date fatidique. Et pour preuve, les gestionnaires de la Ram ont pris une série de mesures, dont la fermeture de la représentation de Asi à Paris (40% des recettes de la compagnie), la suspension de l’escale de Lyon, le lancement d’un appel d’offres pour la plateforme aéroportuaire... Des mesures qui risquent de mettre en chômage des centaines d’employés de la compagnie.

    La non attribution du marché du pèlerinage à La Mecque à Air Sénégal International (Asi) continue de briser le cœur des Marocains. Qui ont vite fait de décrypter ce message lancé par l’Etat du Sénégal comme une déclaration de guerre. S’inscrivant dans une logique conflictuel, les actionnaires de la Royal Air-Maroc durcissent les mesures pour pousser Asi au dépôt de bilan. Pour preuve, de retour de week-end au Maroc, les gestionnaires de la Royal Air Maroc (Ram) ont décidé, hier, de supprimer l’escale de Lyon et la fermeture de la représentation en France. Motif évoqué par la Ram : «Les lignes de Asi sur Paris ne sont pas rentables». «Faux», rétorquent des agents de Asi. «Le coefficient de remplissage est bon. Les recettes sont bonnes. La réalité est que les Marocains en veulent toujours aux autorités sénégalaises depuis qu’ils ont perdu le marché du pèlerinage à La Mecque. Et la décision de fermer le bureau de Paris est une menace pour la compagnie. C’est scandaleux ce qu’ils veulent faire», font savoir les mêmes sources. Si l’on sait que la représentation de Paris représente 40 % des recettes de Asi. D’autant plus qu’elle alimente 50% des vols de la sous-région de Asi, à savoir Paris-Dakar-Bamako, Cotonou, Lomé…Et la Ram qui est une concurrente de Asi, compte désigner son propre agent pour gérer les affaires de Asi à Paris. «Comment peux-tu demander à un concurrent de vendre des billets pour toi , alors qu’il en cherche pour son propre compte ?», s’interrogent des agents de Asi. Toujours dans leur réplique contre la décision des autorités sénégalaises de mettre fin à la coopération dans le domaine de l’aéronautique, ils (les gestionnaires de la Ram) foulent au pied le décret de l’Etat sur la gestion de la plateforme aéroportuaire.

    En clair, Air France et Asi bénéficient d’une auto-assistance au sol. Ce qui leur permet de réduire les coûts. Maintenant, dans son bras de fer avec l’Etat, la Ram compte lancer un appel d’offres pour la gestion de la plateforme aéroportuaire pour sous-traiter cette activité. Par conséquent, plus de 150 personnes risquent de se retrouver au chômage. A savoir, les manutentionnaires, les agents d’enregistrement… Pour ce qui est du marché de La Mecque, des sources étatiques renseignent que l’Etat ne pouvait pas donner un marché de 7 milliards de francs Cfa à un concurrent. Qui, poursuivent les mêmes sources, «doit céder Asi au Sénégal le 31 décembre 2008». Seulement, constatent des agents de Asi, «les Marocains veulent laisser une compagnie moribonde au Sénégal avant la fin du contrat». Surtout que l’Etat leur a fermé toutes les portes. La seule autorité qui a eu à parler récemment avec le Directeur général de la Ram est leur ministre de tutelle, Habib Sy. Qui réclamait l’argent que doit la Ram à travers les Rdi (Redevances pour le développement des infrastructures aéroportuaires). Une manne financière estimée à des centaines de millions de francs Cfa. D’ailleurs, les syndicalistes qui ont été informés de la nouvelle, comptent saisir aujourd’hui le Directeur général de la Ram pour de plus amples informations.

    Mais les problèmes sont plus complexes que les griefs avancés par nos sources à Air-Sénégal. En effet, il ressort de nos investigations que la Royal Air Maroc balise le terrain pour grignoter les parts de marchés dévolus à Air-Sénégal. L’information selon laquelle l’Etat du Sénégal a décidé de reprendre la quasi-totalité du contrôle de l’actionnariat en y associant quelques privés, a fini de faire le tour du monde…des affaires. Et les Marocains prennent les devants. Ce qui explique, entre autres, l’exfiltration des cadres d’Air Sénégal vers la Royal Air-Maroc. Ibra Wane, jusque-là Directeur du Marketing, va atterrir à la maison-mère de la société marocaine. D’autres cadres devraient être débauchés.

    Joint au téléphone, le Président du Conseil d’administration d’Air-Sénégal, Maniang Faye, reconnaît les problèmes. «Il va falloir que l’Etat du Sénégal se penche sur cette affaire. Et je pense qu’il le fera», soutient-il. En insistant sur les mesures conservatoires à prendre. Car, avance-t-il, si le Sénégal se décide à se lancer dans la navigation aérienne, il faudra bien combler le déficit d’avions, car les Marocains vont repartir avec leur Boeing. Conséquence : le Sénégal risque de se retrouver avec un seul Boeing. C’est dire que ça ne vole pas très haut à Air-Sénégal. Au grand détriment de la coopération sénégalo-marocaine.



    Auteur: MAMADOU SECK
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Roger le Mer 29 Oct - 1:17

    Guy a écrit:Anne je me demande ou va le monde
    mais tu sais ce n'est pas mieux chez nous.
    Le premier ministre veut acheter la plus grosse
    banque d'Islande car elle va a la banqueroute.
    Il doit y avoir de l'intéret tu crois pas.


    C'est au contraire une excellente opération.
    Il faudra surmonter la crise, c'est une évidence, toutes les économies et tractations bancaires sont interdépendantes; les banques ne doivent pas faire faillite sinon ce sera la catastrophe mondiale avec tous les suicides que cela suppose;
    Le fait d'acheter une banque au bord de la faillite est une excellente opération et tu remarqueras que bon nombre de pays l'ont fait, sauf la France car la france dit que cela ne la touche pas, car la France de sarko dit que le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière et que la france sait mieux que les autres ce qu'il faut faire et ne pas faire;

    En fait, il aurait fallu prendre des participations dans les banques qui ont formulé des demandes de cash que l'état a prêté et que nous, les petits français d'en bas allons financer en payant les intérêts des emprunts contractés par l'état pour renflouer les trésoreries des banques demandeuses;

    Oui, l'état aurait du prendre des participations à un moment où ces banques ne valent plus rien. Ce qui ne vaut rien s'achète pour rien. Et si ça vaut rien et qu'on l'achète pour rien comme l'ont fait les américains ( car eux ne sont pas cons, ils sont intelligents ) eh bien puisqu'elles ne peuvent plus faire faillite puisqu'elles ont été renflouées par l'état, elles ne peuvent que redémarrer et reprendre de la valeur.
    Mais alors, si elles reprennent du poil de la bête et que dans 2, 3, 4 , ou même 5 ans elles valent des milliards de milliards, eh bien l'état pourra revendre ses parts et empocher une belle plus value;

    Voila ce qu'il aurait fallu faire;

    Seulement voila, Sarko est très copain avec les dirigeants des banques. Il l'a dit lui même lors de son élection lorsqu’on lui a reproché de passer ses premières vacances dans de luxueux bateaux de ses copains milliardaires. Il a dit, j'y peux rien, mes amis sont tous milliardaires. La première mesure qu’il a prise après sa prise de fonction, c’est le paquet fiscal qu’il a offert sur un plateau. 14 milliards offerts aux riches de ce pays qui se sont empressés d’exporter à l’étranger.

    Eh bien voila, encore une fois, la France, sauveuse de l'humanité, celle qui sait tout et qui a des élus et des médias qui ne dénoncent pas ce qu'il faut et quand il faut, eh bien cette France a été la victime de son appareil politique qui a fait des cadeaux royaux à ces banques qui nous font peu de cadeaux et quand elles se plantent, il faut les renflouer sans leur demander de contrepartie;

    C'est une honte que les belges ont bien compris;

    Conclusion,
    oui, les états doivent renflouer les banques,
    oui les états doivent prendre une bonne part du capital des banques et revendre une fois qu'elles ont repris du poil de la bête.
    Oui l'état belge ont raison d'acheter un max de banques à 0.000 euros et revendre le tout très cher lorsque la conjoncture le permettra .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Anne le Jeu 30 Oct - 22:17

    Mais c'est pas vrai, mais où vont-ils s'arrêter ?

    Au moment où 2 amis m'écrivent que leur départ au Sénégal prévu dans une dizine de jours risque de capoter car leur agence leur a pris un billet Air Sénégal...nouvelle galère mais cette fois pour les automobilistes .

    Depuis qques jours, les douaniers sénégalais REFUSENT la présentation du carnet ATA et délivrent des passavants ..à prix prohibitifs, est-il besoin de le préciser ? Le plus croquignolet de l'histoire c'est que la France par exemple, n'est pas prévenue et que les CCI continuent donc à délivrer ces carnets et les gens à partir tranquilles ...( source entre autres Voyage forum, Papy et autres ) .

    A suivre .Amoul solo
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Roger le Ven 31 Oct - 16:29

    Qu'est-ce qu'un carnet A.T.A.?
    Le carnet de passage en douane A.T.A. est utilisé pour exporter temporairement les
    marchandises à l'étranger. Il est utilisé si vous souhaitez prospecter des marchés à l'étranger,
    participer à des foires et salons ou utiliser du matériel professionnel pour une période
    déterminée.
    Les marchandises restent la propriété de l'expéditeur ou de l'accompagnateur, et sont
    destinées à revenir en l'état dans le pays de départ, sans acquitter les droits de douane et taxes
    dans les pays d'admission temporaire.
    La mise en oeuvre de ce régime douanier, d’une part, remplacent les déclarations qu’il
    convient normalement d’établir lors du franchissement de chaque frontière et, d’autre part,
    dispensent de fournir aux douanes une garantie (caution, consignation) pour chacune des
    opérations réalisées. Cette procédure facilite et allège donc les formalités.
    Les carnets de passage en douane A.T.A. sont mis à la disposition des entreprises par les
    chambres de commerce et d'industrie. Une fois le carnet rédigé, vous devez le faire viser par
    votre CCI.

    Comment se compose le carnet A.T.A.?
    Chaque carnet se compose suivant le voyage à effectuer (voyage simple, voyage en étoile,
    voyage circulaire).
    Voyage simple: c'est un simple aller-retour.


    Le carnet de passage en douane ATA sera composé de :
    • 1 couverture (verte) de dessus,
    • 1 encart « Export/Réimport » (jaune),
    • 1 encart « Import/Réexport » (blanc),
    • 1 encart « Transit » (bleu)
    • 1 volet « Exportation » (jaune)
    • 1 volet « Importation » (blanc)
    • 1 volet " Réexportation "(blanc),
    • 1 volet « Réimportation »(jaune),
    • 4 volets « Transit » (bleus)
    • 1 couverture (verte) de dessous.
    Voyage en étoile : autant de départs de l'Union Européenne que de pays visités.
    Voyage circulaire : un départ de l'Union Européenne + "x" pays visités + un retour dans
    l'Union Européenne.


    Dans quels pays peut-on utiliser le carnet A.T.A.?
    • Pays signataires d'une convention sur l'admission temporaire (Convention de
    Bruxelles ou/et Convention d'Istanbul)

    Afrique du Sud
    Algérie
    Andorre
    Australie
    Bélarus
    Bulgarie
    Canada
    Chine
    Chypre*
    Corée du sud
    Côte d'Ivoire
    Croatie
    Etats Unis d'Amérique
    Gibraltar
    Hong-Kong, Chine
    Ile Maurice
    Inde
    Islande
    Israël
    Japon
    Liban
    Macédoine
    Malaisie
    Maroc
    Mongolie
    Norvège
    Nouvelle Zélande
    Roumanie
    Russie (fédération de)
    Sénégal
    Serbie
    Singapour
    Sri Lanka
    Suisse - Liechtenstein
    Thaïlande
    Tunisie
    Turquie
    Zimbabwe
    * Chypre partie turque uniquement.

    • Parties de territoires acceptant le carnet ATA :
    D.O.M. - T.O.M.
    Iles Canaries
    Ceuta
    Melilla
    Porto Rico


    • Pays acceptant le carnet ATA sous certaines conditions* :
    Bénin
    Burkina Faso
    Centrafrique
    Congo
    Gabon
    Madagascar
    Mali
    Mauritanie
    Niger
    Tchad
    Togo
    * Réglementation nationale du pays de destination.


    _ Le carnet « Tous Pays »
    Le carnet ATA « Tous pays » peut être utilisé comme procédure d’exportation à
    destination de tous pays, y compris les pays non signataires de la convention ATA. Cette
    facilité accordée aux frontières françaises ne dispense pas les titulaires de carnets d’effectuer
    les formalités d’admission temporaire dans le pays de destination, même si dans la pratique, le
    carnet « Tous pays » y est souvent accepté comme formalités douanières suffisantes.
    Carnet CPD/Chine Taiwan (Carnet spécifique) :
    Taiwan.

    Ce qu'il faut savoir :
    La liste GENERALE des marchandises
    La liste générale des marchandises, telle qu’elle est reprise au verso de la couverture du
    carnet, est reproduite sur papier à en-tête commercial de la société et déposée en constitution
    du dossier.
    Il convient d’apposer la mention suivante clôturant la liste :
    Je soussigné, ..., certifie que les sommes ci-dessus mentionnées correspondent aux prix de
    vente hors-taxes des marchandises exportées. » suivi de votre SIGNATURE.
    La demande de carnet de passage en douane
    Cette demande est obligatoire, elle sera accompagnée de votre commande de souches A.T.A.
    Par la signature de la "Demande de carnet de passage en douane", le titulaire s’engage à
    rapatrier les marchandises exportées dans les délais impartis, ou, en cas de non réimportation,
    à produire les justificatifs douaniers valables attestant l’apurement du titre, et d’une façon
    générale à se conformer à toutes les obligations en vigueur tant aux termes de la
    réglementation française que de la réglementation des pays d’importation ou de transit.
    Signatures
    L’engagement, la couverture du carnet ainsi que la liste générale des marchandises sur papier
    à en-tête commercial (à l’identique des feuillets) ne peuvent être signés que par le
    représentant légal de la société ou de l’association, ou toute personne qui a reçu pouvoir de
    celui-ci.
    Cette personne doit avoir déposé sa signature auprès de sa Chambre de Commerce et
    d’Industrie.
    En aucun cas les autres feuillets ne doivent être pré-signés. Ils seront signés au bureau de
    douane par le titulaire ou son représentant au fur et à mesure des passages en douane
    Le pouvoir de signature
    Le pouvoir de signature (procuration) pour la demande d'engagement et le carnet A.T.A.
    peuvent être délégués à toute personne
    nommément désignée par le représentant légal de l’entreprise.
    Document en ligne: Modèle de pouvoir.


    ! Comment rédiger le carnet A.T.A.?
    Tous les volets du carnet (y compris les feuillets bleus) doivent être complétés à l’identique
    (recto / verso) sans être signés.
    Seule la couverture verte doit être signée dans la case J (en bas à droite) par le titulaire du
    carnet ou son représentant habilité, sans autre mention ni cachet dans la case I.


    1/ RECTO - Seules les rubriques A, B, et C sont à renseigner par le titulaire :
    Case A – Titulaire -
    Nom et adresse de l’entreprise ou le domicile du demandeur si ce dernier n’est pas inscrit au
    Registre du Commerce ou des Métiers, propriétaire des marchandises sur le carnet.
    Case B - Représenté par - Elle doit comporter les nom et adresse indiqués sur la pièce
    d’identité ou le passeport de la personne qui accompagnera les marchandises. En cas de
    représentations multiples, utilisez le modèle de pouvoir.
    Case C - Utilisation prévue des marchandises:
    Matériel professionnel (M.P.), Échantillons commerciaux (E.C.) ou Foires et Expositions
    (F.E.).


    2/ VERSO – La liste générale des marchandises
    Numéro d’ordre -
    à chaque article repris sur la Liste générale des marchandises est attribué un numéro d’ordre
    selon le principe d’une suite numérique. Ainsi, le dernier numéro d’ordre doit être égal au
    nombre total de pièces.
    Désignation commerciale -
    il s’agit d’énumérer de façon claire et précise la nature des marchandises. Sont repris ici les
    marque, modèle, type, numéro de série, contexture ou toute autre information permettant
    d’identifier précisément les articles.
    Nombre de pièces -
    reporter le nombre d’articles.
    Les gants, chaussures, tailleurs, costumes, boucles d’oreilles, etc. sont décomptés par articles
    séparés (1 paire de chaussure = 2 pièces, 1 costume = 2 ou 3 pièces).
    Poids ou volume -
    seule la Suisse exige que les poids soient mentionnés
    Valeur -
    reporter en euros le prix de vente hors-taxes auquel serait vendue la marchandise au client à
    l’étranger. Ne jamais porter les centimes.
    Origine -
    l’origine doit être spécifiée au moyen des codes ISO.
    La Liste des marchandises, une fois complétée au verso de la couverture générale (verte) et
    sur chacun des volets (jaune, blanc, bleu) est arrêtée par l’inscription de la mention:
    Arrêter la présente liste des marchandises à (x) articles pour une valeur globale Hors
    Taxes de (x) euros – somme à écrire en toutes lettres.
    En cas de doute, préparez une liste sur papier libre avant de la porter sur votre carnet et
    transmettez la par fax ou e-mail à la CCI pour avis. Le carnet ATA doit être rédigé en
    français, mais attention, de nombreux pays exigent la traduction en anglais, ou dans la langue
    de leur pays, de la liste des marchandises !
    ! Que faire du carnet A.T.A. après son utilisation?
    APRÈS USAGE, LE CARNET A.T.A. DOIT ETRE IMPÉRATIVEMENT RESTITUE A LA
    CCI ÉMETTRICE.


    ! Qui peut utiliser le carnet A.T.A. et quels documents devez-vous présenter lors de votre première demande de carnet ?
    • Si vous représentez une société : extrait KBIS de moins de 3 mois
    • Si vous êtes artisan : extrait d’immatriculation au répertoire des métiers de moins de
    trois mois
    • Si vous représentez une association : récépissé de déclaration / modification
    d’association Loi 1901, un chèque de caution de 10 % de la valeur des marchandises.
    • Si vous exercez une Profession libérale, présentez en outre votre carte professionnelle.
    • Si vous êtes un particulier : justificatif de domicile de moins de 2 mois
    N’oubliez pas de présenter une copie de la pièce d’identité du titulaire (gérant de la société,
    président de l’association).
    Toute autre signataire que le représentant légal de l’entreprise doit présenter un pouvoir de
    signature (habilitation du signataire par le représentant légal).
    ! Quel est le coût d'un carnet A.T.A.?
    TARIFS CARNETS ATA AU 01/01/2005 Euro HT Euro TTC
    Carnet ATA (demande + carnet simple) 17,56 21,00
    Feuillet supplémentaire 0,84 1,00
    Frais de visa 10,87 13,00
    Redevance Chaîne Internationale de Garantie 25,00
    Prime de cautionnement (cette somme n'est pas
    remboursable)
    VALEUR DU CARNET Prime
    cautionnement(*)


    Valeur du carnet: ---------------Prime de cautionnement:
    10 000 60
    de 10 001 à 20 000 105
    de 20 001 à 30 000 145
    de 30 001 à 40 000 185
    de 40 001 à 50 000 225
    de 50 001 à 75 000 300
    de 75 001 à 100 000 375
    de 100 001 à 125 000 450
    de 125 001 à 150 000 525
    de 150 001 à 175 000 600
    de 175 001 à 200 000 670
    de 200 001 à 225 000 740
    de 225 001 à 250 000 810
    de 250 001 à 275 000 880
    de 275 001 à 300 000 950
    de 300 001 à 325 000 1 015
    de 325 001 à 350 000 1 080
    de 350 001 à 375 000 1 145
    de 375 001 à 400 000 1 205
    de 400 001 à 425 000 1 265
    de 425 001 à 450 000 1 320
    de 450 001 à 475 000 1 370
    de 475 001 à 500 000 1 420
    (*) cette somme n'est pas remboursable


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

    Contenu sponsorisé

    Re: La crise ou le ras le bol ? Ca chauffe au Sénégal

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 8:49