France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Partagez
    avatar
    Jany

    Nombre de messages : 1181
    Age : 62
    Localisation : Trois-Rivières (Québec)
    Date d'inscription : 15/09/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Jany le Jeu 26 Fév - 1:16

    Je me souviens très bien de ça Roger je l'avais même lu sur le forum dont tu parles
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Nicole C le Sam 28 Fév - 0:55

    Félicitations Roger et bon succès pour ton livre!!!
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Anne le Dim 1 Mar - 1:57

    Ouais, bon courage et reouais bravo Roger mais n'empêche, c'est terrible des fous-dingues comme toi : rien de tel pour me fiche la honte avec mes grandes randonnées d'une heure ou deux ou ma demi-heure de vélo ( d'appartement ) par jour ..sauf empêchement ou pleine lune ou équinoxe ou ...
    bref je te lis et soudain un doute m'habite : j'suis t'y courageuse ou plutôt une loche ?

    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Roger le Dim 1 Mar - 2:37

    je vous livre un court extrait de ce que je suis entrain de réécrire sur mon périple dans les montagnes pyrénéennes en Février 1980

    Il est 3h00 du matin. Nous sommes sur le Canigou et progressons en crète militaire ( à 100 mètres en contrebas. ) Le vent fort nous gèle les moustaches les sourcils les cils et le reste. Nous progressons dans un mètre de neige et nous devons avancer jusqu'à l'aube.
    Moi je commence sérieusement à en avoir raz les moustaches et j'ai faim. Mais comment s'arrêter et se restaurer dans ces conditions? .
    Il fait nuit noire et nous n'avons pas de boussole et pas moyen de se repérer dans cette immensité blanche. La Lune est cachée, la grande Ours aussi et pas de lumière qui puisse nous indiquer la proximité d'un village ou d'une habitation.
    Mergen est derrière moi, traine la patte et Serrano ferme la marche . Un grand monsieur ce Serrano. rien que de savoir qu'il est avec moi dans cette aventure me rassure. Moniteur parachutiste, légionnaire, rompu à n'importe quelle épreuve, c'est un " marche ou crève " mais toujours lucide et de bonne humeur, sachant galvaniser ses hommes au besoin. Moi qui n'ai peur de rien et surtout pas des histoires à dormir debout, je sais qu'il faut progresser dans le noir car dans les vallées environnantes des équipes de moniteurs essaient de nous repérer.
    j'ai la responsabilité du groupe depuis minuit et je tente en vain de nous situer par rapport aux chaines de montagne qui sont autour de nous. Pas facile de s'orienter quand il fait nuit noire, qu' on a aucun repère et pas de carte, quand on est condamné à suivre une direction précise ( l'Est ) sans avoir à faire appel à la population. Mais à cette altitude et à cette heure là, il n'y a que dieu pour nous venir en aide. Que de la neige, pas un seul caillou sous nos pieds, même pas un Kairn pour nous indiquer que des berger ont balisé un itinéraire et je vous parle même pas de forets inexistantes à cette altitude.
    Nos chaussettes et nos rangers sont trempées et le cuir est devenu éponge. . Je n'ai pas froid aux pieds mais s'arrêter deviendrait mortel car nous deviendrions très vite des blocs de glace. Il faut donc poursuivre pour rester en mouvement jusqu'à ce que le jour se lève pour que nous puissions creuser un igloo et nous abriter du vent. Surtout du vent!
    J'ai toujours sans cesse à l'esprit cette crainte de se trouver pris dans une avalanche.. Il neige un peu mais c'est surtout le vent qui est chiant car il nous projette la poudreuse de surface dans les yeux. Il y a peu de risque en pleine nuit qu'une avalanche se déclenche avec les -20 degrés mais sait-on jamais.
    La corde de sécurité qui nous relie les uns les autres, sorte de fil d'Ariane, n'est pas assez longue pour que l'un d'entre nous puisse se raccrocher à quelque chose et retenir les deux autres dans leur chute. La pente est rude à cet endroit.
    Je me demande sans cesse pourquoi j'ai entrainé mes camarades sur cet itinéraire. Cette décisions nous l'avions prise à trois, certes mais j'avais insisté pour que nous nous écartions au maximum de tous les itinéraires fréquentables par l'encadrement du stage. . Ils me faisaient confiance mais aucun d'entre nous ne s'attendait à rencontrer cette difficulté de progression.
    J'étais l'artilleur du groupe et donc celui qui avait les meilleures connaissances de l'orientation et de la topographie. Il n'empèche que les flocons de neige projetés sur nos visages par le vent fort ne me permettaient pas de voir loin. tout au plus 3 mètres. J'avais donc recours à un retrounement régulier pour regarder en arrière le tracé de l'itinéraire que je prenais. Je ne m'accordais aucune sinuosité.
    Je mémorisais autant que faire se pouvait tous les passages pris, les obstacles, les falaises qu'il fallait contourner en faisant soit marche arrière, soit en progressant plus haut. Je me demandais tout le temps comment nous allions nous restaurer en journée. de l'eau c'est pas ce qui manquait mais nous n'avions que peu de nourriture. Or quand on fait de tels efforts, il faut se restaurer toutes les trois heures. C'est une sécurité. Là nous étions dans la tourmante et s'arrêter serait devenu suicidaire. nous le savions Serrano et moi et toute demande pressante de Mergen était refusée. Lui était un gratte papier qui ne comprenait pas notre obstination à vouloir poursuivre coute que coute.
    Je ne savais pas ce que c'était que de progresser en chaussures dans une telle couche de neige. Des rakettes auraient été bien utiles mais nous n'en avions pas et rien pour en fabriquer. Un enfer dont je me souviendrai toute ma vie. Parfois je m'enfonçais jusqu'au épaules et il fallait remonter à la surface ou tout au moins le plus près du bord en tassant la neige. Avec mes gants je me frayais un passage en pelletant cette neige devant moi avec mes mains. Je n'en voyais pas le bout et cela durait, durait, durait, sur des km et des km.
    Je ne cessais de penser à mes camarades, ceux des autres groupes qui avaient peut-être choisi des itinéraires différents. Les marocains , les gendarmes Djiboutien. Mon dieu, j'envisageais le pire mais je souhaitais aussi que bon nombre d'entre eux se soient fait prendre. Moins nous serons à l'arrivée, plus nous aurons de chance de rejoindre la BLM ( boite à lettre morte ) et réussir la mission.
    Vers 4h00, Mergen a commencé à parler haut pour se faire entendre et nous lui demandions de se taire. la nuit les bruits portent loin, très loin et un rien aurait pu compromettre notre sécurité. Repérage par les voraces et avalanche. En fait je me suis rapproché de lui et il avait les mains gelées. C'est vrai qu'en tant que suiveurs, mes compagnons s'activaient moins que moi et prenaient froid. Serrano ne disait rien de sa souffrance et a demandé les mains de Mergen. Il les a placé sur son ventre chaud pour lui redonner un peu de vitalité.
    Manger, c'est tout ce que j'avais en tête. j'étais fatigué et je me nourrissais souvent de paquets de nige. J'avais l'illusion d'avoir le ventre plein et come je suais comme un malade, je n'avais nullement envie d'uriner.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Anne le Dim 1 Mar - 11:18

    Avec Roger, la montagne ça vous gagne
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par alexo le Jeu 5 Mar - 9:10

    À force de lire tes histoires Roger, je découvre l`aventurier que tu es. Tu aimes vraiment à fond les défis.
    Tout ce que j`éviterais de peur d`avoir des problèmes, toi, tu les recherches. J`trouve ça très intéressant!! Et, j`suis contente que tu nous écrives ce récit, ton style d`écriture fait que nous croyons être avec toi cad derrière toi en file indienne à te suivre dans cette aventure. Allez , continue à avancer pcq il fait froid cette nuit, et j`ai hâte d`arriver à destination!!!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Roger le Jeu 5 Mar - 13:50

    ce n'est qu'un extrait, copié a mi parcours de ce long récit. Une histoire totalement vraie et j'ai gardé quelques photos. Il faut que je les retrouve dans l'album planqué je ne sais ou dans une de mes caves.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Roger le Mar 23 Juin - 22:09






    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Nicole C le Mer 24 Juin - 0:11

    Et bien bravo, Roger!!!

    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par alexo le Mer 24 Juin - 7:49

    Ça y est, il est sortit ce livre! Félécitation Roger!
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Anne le Mer 24 Juin - 10:46

    Bravo Roger . Avec ce livre, tu rejoins la petite famille des privilégiés, je veux parler de ces hommes qui font ( virtuellement ) l'expérience de la maternité .
    Maintenant, dis-nous tout, ton éditeur a-t-il prévu la vente du livre sur le Net ?
    Sinon, on peut te l'acheter à toi ? Le commander à notre librairie favorite ?
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    un grimpeur en haut de la cathédrale

    Message par Roger le Sam 6 Aoû - 15:23

    Il a osé.
    Mais aujourd'hui, c'est plus qu'interdit.
    C'est surveillé de partout et en plus de cela, le faire devant tout le monde, c'est s'assurer une notoriété coûteuse. .






























    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Lamouette 2 le Sam 6 Aoû - 21:31

    Je vois que la relève est assurée ..et plutôt bien bâti l'alpiniste, ça ne gâte rien
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par alexo le Dim 14 Aoû - 7:10

    Il n`y a pas que toi d`un peu fou Roger!!


    Contenu sponsorisé

    Re: France, Strasbourg, j'ai escaladé la Cathédrale de Strasbourg la nuit.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 21:13