Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Partagez
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par tiotiti le Lun 18 Fév - 12:54

    Les ruines du château de Castillon à Paradou


    Ce dimanche, en début d'après midi, sous un beau soleil, je décide de faire une ballade.

    Mon choix se porte sur les Alpilles, près du village de Paradou.

    Wikipedia a écrit:
    Les Alpilles
    Le massif des Alpilles est un massif montagneux situé au nord-ouest du département français des Bouches-du-Rhône. Depuis le 13 juillet 2006, il est protégé par la création du Parc naturel régional des Alpilles. Présentant un paysage original de roches blanches calcaires, il s'étend d'est en ouest entre les communes de Tarascon et Orgon sur une superficie de 50 000 hectares. Seize communes y sont localisées, bien que Tarascon et Saint-Martin-de-Crau n'ait qu'une petite partie de leur territoire appartenant au massif. Environ 43 000 personnes vivent dans les Alpilles.
    Wikipedia a écrit:
    Paradou
    Situé au pied des Baux-de-Provence, à 14 kilomètres à l'est d'Arles et à 2 kilomètres de Maussane-les-Alpilles.
    Paradou, s'adosse à la chaîne des Alpilles. Il tient son nom de l'appellation locale des moulins à eau qu'exploitaient des tisserands au fil de la rivière Arcoule.

    La commune fut créée en 1796 par détachement de la commune des Baux-de-Provence. Elle s'appelait autrefois Saint-Martin-du-Castillon.

    Ses habitants se nomment les Paradounais

    Au milieu des collines, se trouvent les ruines d'un château, dont il ne reste que peu de choses.
    3 tours, et quelques morceaux de murs.

    Wikipedia a écrit:
    Les tours de Castillon sont un site archéologique situé à Paradou (Bouches-du-Rhône) sur la chaîne de la Pène (massif des Alpilles). Le site a été habité entre le IIe siècle av. J.-C. et le XVe siècle, avec un maximum de population entre les XIIIe et XIVe siècles. Il a ensuite été abandonné par ses habitants qui sont allés peupler le nouveau village à quelques centaines de mètres plus au nord, dénommé aujourd'hui Paradou.

    Des fouilles archéologiques récentes ont permis de reconstituer l'histoire de cet oppidum. Le site peut être visité aujourd'hui. On y observe la présence de trois tours encore debout datant du Moyen Âge et qui marquaient les limites de la ville ancienne. Le rempart a disparu dans sa quasi-totalité. Des fouilles archéologiques y ont été menées entre 1986 et 1990 et ont révélé l'existence de cet oppidum très détérioré par le temps et les fouilles clandestines.

    Le site des tours de Castillon a dominé durant des siècles une vaste étendue marécageuse, dénommée les marais des Baux et dont il constituait la frontière nord. Son emplacement par rapport à ce marais n'est pas anodin. Il se situe au-dessus d'un point de franchissement des marais, le pont Saint-Jean2, sur le chaînon de collines de La Pène, à 41 mètres d'altitude.

    Propriété des seigneurs des Baux au Moyen Âge, le site est habité depuis bien plus longtemps. Les premières traces d'occupation semblent remonter au IIe siècle av. J.-C.1, même si des tessons retrouvés pourraient être plus anciens de deux à trois siècles. L'oppidum n'est fortifié qu'à partir du IIe siècle av. J.-C., période à laquelle il s'entoure d'un mur en brique crue sur un socle de pierres sèches large de 1,50 mètre. Le parement en grand appareil est postérieur à ce premier rempart mais date approximativement de la même période ou au plus tard de la période augustéenne1. Contre le rempart, des cases à brique crues sur solin de pierres sont appuyées. Le rempart a beaucoup souffert. Ses blocs ont été prélevés au Moyen Âge pour permettre la construction de divers ouvrages. On considère qu'il devait se trouver deux portes au castrum, au nord et au sud, même s'il n'a pas été possible d'en apporter la preuve à ce jour4. Les pierres utilisées viennent probablement des Alpilles. Il s'agit d'un calcaire burdigalien typique des Baux ou du mont Paon4. Le premier rempart devait être en briques crues, comme le mur des maisons du castrum, tandis que le second rempart, de moindre qualité, était fait d'adobes.

    Il existe des traces d'un incendie qui a probablement détruit le village entre la fin du IIe et le début du Ier siècle. Toujours est-il que, s'il a sans doute été inhabité à ce moment, le site compte à nouveau une certaine population au début de l'époque romaine.

    Une chaussée antique a été repérée par des vues aériennes mais n'a pas encore été datée, même si on peut sans doute l'estimer d'époque romaine.


    En route pour le site !



















    Dernière édition par tiotiti le Lun 18 Fév - 12:58, édité 1 fois
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par tiotiti le Lun 18 Fév - 12:54

    Nous arrivons sur le site.











    De toute évidence, des lapins passent par ici















    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par tiotiti le Lun 18 Fév - 12:55























    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par tiotiti le Lun 18 Fév - 12:56














    De toute évidence, des chevaux passent par ici








    De toute évidence, des chiens passent par ici










    De retour à ma voiture.




    J'étais parti avec mes 3 objectifs dans le sac à dos, pensant les utiliser à tour de rôle.
    Mais je me suis contenté d'utiliser le zoom grand angle Tokina 12/24.
    Ce qui m'a permis de le tester réellement, chose que je n'avais pas pu faire correctement depuis son achat.

    Cet objectif est très intéressant pour les paysages, il a un bon piqué, il sature un peu (beaucoup) les couleurs.

    Par contre de réduire les images à 800 px puis de les héberger pour les mettre ici, fait perdre énormément en netteté.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par Roger le Lun 18 Fév - 23:49

    Elles sont belles tes photos et ces paysages de rêve sentent bon la france.
    Je n'ai pas le bon appareil. Il faut que j'en change car avoir une telle netteté, c'est appréciable.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    tiotiti

    Nombre de messages : 183
    Age : 58
    Localisation : Arles
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par tiotiti le Mar 19 Fév - 10:33

    Merci Roger.

    Pour ce qui est de la netteté, comme je l'indique dans la dernière phrase du message, c'est très dégradé par la réduction de taille et la compression de l'hébergeur.
    Quand tu vois la différence avec la photo dans sa taille normale, c'est "le jour et la nuit " !

    Pour cette série de photo, j'ai utilisé un boitier Nikon D300 et un zoom grand angle Tokina 12-24 mm.

    Contenu sponsorisé

    Re: Les ruines du château de Castillon à Paradou

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 13:26