Election présidentielle en france.

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Election présidentielle en france.

    Message par Roger le Dim 19 Fév - 22:15

    La campagne présidentielle bat son plein et on pourrait placer là nos commentaires.
    Elle ne me passionne guère. Cette année, je ne suis ni de droite ni de gauche.
    Ils m'énervent tous et j'ai d'autres préoccupations que d'écouter ce qu'ils disent et ne feront pas.
    Entre le président ( monarque )en titre qui a creusé ou laissé se creuser le déficit de la France de 500 milliards d'euros et qui veut sa réelection,
    Entre la gauche qui se chamaille sans cesse et qui est prète à n'importe quoi pour être élue afin de faire passer des lois et des lois qui ne changeront rien au paysage économique,
    entre l'extrème droite qui ne peut de toute évidence être au pouvoir sans quoi il y aurait une guerre civile en France
    Entre les écologistes et le centre qui n'arrivent pas à convaincre,

    Messieurs les politiques, vous ne pensez qu'à une chose, la gloire, le pouvoir, les frasques et les femmes.




    J'ai noté cette semaine le soutien de madame merkel à Nicolas Sarkozy et j'ai à lui répondre ceci:
    Madame Merkel,
    vous avez affiché publiquement votre soutien à notre président en exercice mais pas à François Hollande.
    Si on comprend pourquoi vous ne soutenez pas monsieur Hollande parce que votre famille politique est à droite, on comprend aussi que vous souteniez monsieur Sarkozy car avec lui vous pouvez faire ce que vous voulez alors qu'avec François Hollande, vous ne savez pas qui il est.
    J'aimerais cependant vous dire ceci: De quoi me mèle'je !

    N'êtes vous l'amie que de monsieur Sarkozy ou celle du peuple Français ?
    J'aimerais vous rappeler que Monsieur Kohl venait voir monsieur Mitterand pour discuter et manger avec lui, amicalement. Madame Kohl appréciait la cuisine Française. Mais monsieur Kohl ne s'est jamais prononcé officiellement pour ou contre monsieur Mitterand.
    Ni même monsieur Schröder son prédécesseur.

    Madame Merkel,mes origines lointaines sont allemandes mais je suis français depuis deux générations. je vous aime beaucoup, j'aime ce que vous faites, j'aime votre engagement pour votre pays, j'aime votre simplicité et votre autorité naturelle et les bonnes orientations que vous avez su impulser pour votre pays, mais de grâce, mêlez vous de ce qui vous regarde.
    Vous venez de faire une connerie en annonçant votre soutien à notre président. Je pense que vos concitoyens vous le diront prochainement.
    Mais au fait, y aurait-il une élection prochaine en Allemagne?
    Si oui, le guili guili fait à notre président est intéressé, d'autant que vous êtes actuellement un peu chahutée dans votre propre pays.

    Pour moi, le soutien que vous avez apporté officiellement à Nicolas Sarkozy est une preuve qu'au niveau des hommes et des femmes politiques, quand ils se rencontrent ils ne parlent que d'eux même et s'en fichent du peuple.

    L'élection d'un président de la république en France est l'affaire du peuple Français. Laissez nous juger et voter librement pour qui on veut.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Election présidentielle en france.

    Message par Roger le Dim 19 Fév - 22:43

    Angela Merkel et David Cameron porteront-ils chance à Nicolas Sarkozy ?

    En l’espace de deux semaines, Nicolas Sarkozy s’est attiré les bonnes grâces de Londres et de Berlin qui le soutiennent ostensiblement dans la course à l’Élysée. Véritable aubaine ou faute stratégique du président-candidat ? Par Charlotte BOITIAUX (texte) Ils ont décidé de voter Sarkozy. Angela Merkel, la chancelière allemande, et David Cameron, le Premier ministre britannique, l’ont fait savoir au monde entier ces derniers jours : Nicolas Sarkozy bénéficie de leur appui dans la campagne présidentielle française.

    Pas vraiment une surprise côté allemand. Depuis plusieurs semaines déjà, la chancelière avait multiplié les signes ostentatoires de soutien à son homologue français, que les sondages donnent largement perdant dans la course à l’Elysée. Cette dernière s’est même dite prête à participer à l'un de ses meetings électoraux. "Je le soutiens car nous appartenons à des partis politiques amis", avait-elle déclaré lundi 6 février, avant d’ajouter sur un ton proche de l’admiration : "Je le soutiendrai quoi qu’il fasse".

    Quelques jours plus tard, ce fut au tour du Premier ministre britannique - de passage à Paris vendredi 17 février pour discuter nucléaire et défense internationale - de se prêter au jeu de la déclaration d’amitié politique. Le Britannique, qui a dit "admirer le courage et le leadership" de son hôte, lui a également souhaité "bonne chance". "Je pense qu'il a fait énormément de choses pour son pays […]. Nous avons parfois des désaccords", a-t-il convenu. Mais "notre collaboration économique est très forte", s’est-il empressé d’ajouter.

    Un appui qui tombe à point nommé

    "Ce sont évidemment deux soutiens de poids", reconnaît d’emblée Eddy Fougier,


    spécialiste de la politique française à l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). "Berlin et Londres sont deux puissances économiques et diplomatiques respectées sur l’échiquier international. A première vue, ces deux appuis constituent donc deux atouts pour la candidature du président-candidat", explique-t-il.

    Ragaillardi par ces "amitiés" de circonstance, Nicolas Sarkozy devrait maintenant chercher à les instrumentaliser, explique le politologue. Le tout dans le but de conforter son image d’homme taillé pour les sommets de l’État. "Il souhaite renforcer son label qualité. Il cherche à l’extérieur la crédibilité qui lui manque à l’intérieur du pays."

    De fait, l’appui de Londres tombe à point nommé. Pour le président-candidat, c’est l’occasion de mettre en lumière l’excellence de leur relation qui a prévalu dans le dossier libyen. "Londres et Paris ont exercé leur leadership dans l’opération militaire en Libye. Un succès diplomatique dont Nicolas Sarkozy s’enorgueillit fréquemment", développe Eddy Fougier.

    En appuyant la candidature de Nicolas Sarkozy, Berlin aussi apporte son gage de qualité. Considérée comme la bonne élève de la zone euro, l'Allemagne et son "label bonne santé économique" constitue un atout indéniable pour le camp UMP qui a fait de la lutte contre l’endettement son cheval de bataille. "Nicolas Sarkozy cherche à ancrer dans les esprits le rôle primordial qu’exerce le couple Merkozy pour sortir l’Europe du bourbier économique. Un duo gagnant qui serait menacé en cas de victoire de Hollande", assure le spécialiste.



    Faute tactique ?
    Gare toutefois à la faute tactique. A trop jouer de ces soutiens, Nicolas Sarkozy pourrait tout aussi bien s’enfoncer une épine dans le pied. D’une part, parce que de tels adoubements ne font pas partie de la culture française. "Je ne suis pas sûr que l’électorat français voit d’un bon œil ces intrusions étrangères dans la campagne française", explique Eddy Fougier. "Rappelons qu’en 2005, lors du référendum européen, l’intervention de personnalités étrangères comme Manuel Barroso [président de la Commission européenne] qui faisait campagne en faveur du oui français avait été vécue comme une ingérence", rappelle le spécialiste à titre d’exemple.

    Autre handicap : Nicolas Sarkozy ne risque-t-il pas de perturber une grande partie de l’électorat populaire ? Electorat qu’il cherche pourtant à ravir à son rival socialiste. "Alors qu'il se présente comme le candidat des valeurs nationales, proche du peuple, il a été adoubé par des grandes puissances économiques pro-libérales, c’est un peu contradictoire", explique Eddy Fougier. Ce choix tactique pourrait même se révéler périlleux dans son propre camp. "Les retraités votent généralement en masse pour les partis conservateurs. Or, je ne suis pas certain que cette frange de la population voit d’un bon œil le soutien exacerbé d’un chef de gouvernement allemand à un candidat français", explique-t-il.

    Reste à attendre les prochains sondages. "Eux seuls nous diront si le soutien germano-britannique a porté ses fruits et a participé à resserrer l’écart qui sépare le candidat UMP de son rival socialiste", ajoute le spécialiste. Avant de conclure : "Sarkozy a joué une carte à double tranchant. Soit il réussit à casser l’image de présidentiable de François Hollande, soit il s’attire la foudre d’une partie des Français qui n’ont jamais aimé qu’on vienne mettre le nez dans leurs affaires."
    Source:
    http://www.france24.com/fr/20120217-soutien-merkel-cameron-sarkozy-reel-atout-epine-le-pied-candidat-president-elections-presidentielle-france









    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Election présidentielle en france.

    Message par Roger le Dim 19 Fév - 23:16

    Monsieur Sarkozy,
    lors de votre meeting d'aujourd'hui 19 février 2012, vous avez annoncé que vous alliez diminuer le nombre de députés.
    C'est très bien d'avoir enfin l'intention de faire cela mais c'est une erreur tactique de l'avoir annoncé avant le suffrage car vous risquez de perdre des voix. Il faut le faire mais il ne fallait pas le dire avant.

    J'espère que vous allez faire ce que vous venez d'annoncer car je ne cesse moi même de dire que nous payons cher des gens qui ne siègent pas ou qui dorment lors des séances.



    Exemple:
    Une loi a été votée l'autre jour par 14 députés sur 570 qui auraient du être présents dans l'hémicycle.


    Nous avons en france 570 députés pour 100 départements et 250 sénateurs.

    Soit 820 personnes qui gagnent en moyenne 25000 euros par mois et qui ne savent plus où est Paris.
    820 X 25000 = 20 500 000 euros par mois soit: 246 000 000 d'euros que les français dépensent annuellement pour ces gens plus préoccupés par leurs réelections que par le travail pour lequel ils ont sollicité les suffrages des Français. .

    Je propose à l'avenir 2 députés par département soit 200 députés au lieu de 570 aujourd'hui. Ca suffit largement et leur nombre serait en rapport avec ce qui se fait outre rhin, pays qui avance, fabrique, limite ses charges structurelles et vend ses produits dans le monde entier.
    Je propose également de limiter à 100 sénateurs ce qui suffit largement et d'encadrer tout ce beau monde afin qu'ils travaillent réellement.

    Au final, il y aurait 300 élus X 25 000 euros = 7 500 000 euros mensuel X 12 = 90 000 000 d'euros annuel.

    L'économie réalisée serait de 246 000 000 - 90 000 000 = 156 000 000 d'euros ce qui n'est pas rien pour notre pays.





    Par ailleurs,
    vous pourriez aussi diminuer les charges de votre train de vie.


    Le modèle allemand pour tous mais pas pour MOI...


    " En temps de crise il faut un gouvernement resserré " clamait le chef de l'Etat (le 6 février dernier), qui prise l'exigence allemande mais ne l'applique ni à lui même ni à ses ministres.

    La Chancelière Allemande travaille avec huit ministres.
    A Paris ils sont vingt-cinq + neuf secrétaires d'Etat...(Un ministre coûte 17 Millions d'Euros par an ) !...

    Le soir après son "boulot" , Angela (comme chacun de ses 8 ministres), rentre dans son appartement,dont elle paie le loyer et les factures d'eau et d'électricité.
    A Paris F. FILLON se détend dans son logis de fonction de 309,72m2 à Matignon, tandis que ses collègues regagnent en limousines les hôtels particuliers que la République met généreusement à leur disposition.

    906 personnes travaillent à la présidence de la République :
    un peu plus de 300 en Allemagne.

    Parc autos de l'Elysée : 121
    37 à la chancellerie .

    En Allemagne le gouvernement se déplace systématiquement en train ou sur des lignes aériennes régulières....
    Ici nous avons : 1 air bus A330-200 - 2 Falcons 7X - 2 Falcons 900 - 2 Falcons 50 et 3 hélicoptères Super Puma... etc...etc...

    Angela gagne 15 830 € net mensuel et gère 36,4 Millions pour les dépenses de la chancellerie : Nicolas gagne 21 026 € mais le budget de l'Elysée culmine à 113 millions.
    (CHERCHEZ L'ERREUR ) !....

    Il faut copier ce qui va bien chez nos voisins a t-il dit...
    On commence quand ??









    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Election présidentielle en france.

    Message par Lamouette 2 le Mar 21 Fév - 22:00

    La petite phrase du jour ?

    "Un candidat à la présidentielle, c'est comme le conducteur d'une voiture qu'on aide à démarrer et qui refuse de vous embarquer après"

    Non, ce n'est pas une boutade prononcée par un électeur français.

    Cette petite phrase est tirée d'un site consacré au Sénégal et elle a été prononcée par un simple paysan sénégalais qui EN A MARRE des mensonges.

    Pas vous ????????????????????
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Qui va financer la campagne électorale de l'UMP ?

    Message par Roger le Mer 22 Fév - 21:29

    Grosse Complicité Organisée ?

    Qui va financer la campagne électorale de l'UMP ?


    http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/exclusif-l-etat-impose-vinci-pour-construire-une-autoroute-en-alsace-699395


    Exclusif : l’Etat impose Vinci pour construire une autoroute en Alsace
    Source : Capital.fr
    20/02/2012 à 18:52 / Mis à jour le 20/02/2012 à 18:56

    ©REA
    L’Etat et le Conseil régional d’Alsace, présidé par l’UMP Philippe Richert, actuel ministre des collectivités territoriales, mettent les bouchées doubles afin de boucler rapidement le dossier A355-Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO). Jusqu’à mi-janvier, deux candidats restaient en lice pour l’appel d’offre de la concession de cette liaison autoroutière à péage de 24 kilomètres : la Sanef (société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France), contrôlée par le groupe espagnol Abertis, et Vinci. Or curieusement, c’est le projet le plus coûteux, celui du groupe Vinci, qui a été retenu.

    Selon nos informations, Nathalie Kosciusco-Morizet en aurait avalé son chapeau. La ministre de l’Ecologie et des Transports plaidait en effet au début de l’année pour le tracé le plus économe et le moins impactant en matière d’environnement. Mais l’Elysée et Matignon lui ont vite fait savoir que ce serait Vinci, et lui seul, qui serait proposé par les pouvoirs publics. Lors de la réunion de la commission transport du Conseil régional, le 6 février dernier, son président Antoine Herth (député UMP du Bas Rhin) s’est curieusement effacé afin de laisser la parole au directeur régional de l’environnement et de l’aménagement, Marc Hoeltzer. Ce représentant de l’Etat a alors informé les élus que le groupe Vinci était le seul concessionnaire pressenti. Ce choix a été approuvé le 13 février, lors d’une séance plénière du Conseil régional d’Alsace, placée sous la présidence de Philippe Richert.
    Alain Minc, président providentiel
    Nombre d’élus alsaciens se sont émus de ce coup de force de l’Etat. La comparaison des offres est en effet troublante : le coût du projet Sanef était inférieur de 100 millions d’euros à celui de Vinci (environ 400 millions contre 500), les subventions publiques demandées par le concessionnaire étaient moins élevées (20 millions d’euros contre 33 millions), ainsi que les tarifs de péages proposés. Et ce n’est pas tout : la concession accordée à Vinci pour une durée de 55 ans nécessitera une emprise territoriale supérieure de 100 hectares à celle de son concurrent.
    En toute logique, la Sanef évincée devrait saisir le Conseil d’Etat. Or, selon nos informations, elle n’en fera rien. Pour comprendre cette bizarrerie, il ne faut pas aller chercher très loin. En décembre 2011, l’essayiste Alain Minc a été opportunément nommé président de la Sanef. Rappelons qu’il a longtemps été administrateur et conseiller du groupe Vinci.

    Olivier Drouin
    © Capital.fr






    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Election présidentielle en france.

    Message par Lamouette 2 le Jeu 23 Fév - 21:18

    Je viens de regarder à la télé la retransmission du meeting de campagne de N. Sarkozy à Lille et j'ai trouvé nul de tenir un discours basé UNIQUEMENT sur des vannes contre Hollande devant un public agitant hystériquement des drapeaux et criant "ouououh" à chaque fois que le nom de l'adversaire est prononcé .
    Bref, Olivier qui s'ennuyait autant que moi, s'est soudain réveillé en réalisant que "Bon sang, c'est vrai qu'il a quand même de grandes oreilles.."
    et d'un seul coup, je me suis souvenue de cette chanson de Bill Baxter qui avait fait un tube dans les années 80. En la cherchant sur le Net, je suis tombée là-dessus

    [dailymotion]
    petit avec de grandes oreilles par monsieurmorbak[/dailymotion]
    http://www.dailymotion.com/video/x4gnv1_petit-avec-de-grandes-oreilles_music

    Contenu sponsorisé

    Re: Election présidentielle en france.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 6:47