Visite guidée des catacombes de paris

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Dim 23 Oct - 12:58

    Extrait de notre weekend à Paris en cette fin d'été 2011.
    Pour Visionner le sujet complet avec de ce weekend le millier de photos prises, cliquez sur ce lien.

    http://planetevoyages.newfreeforum.com/t2009-petite-escapade-du-weekend-a-paris







    Pour ne visionner que la sortie dans les catacombes, c'est ici.

    Seconde journée à Paris




    En rentrant à l'hôtel, nous traversons une petite fête foraine.






    Dodo !



    Le samedi matin,7h30, déjeuner à l'hôtel.























    Puis départ vers la station de métro où nous allons nous séparer pour la journée à la station Denfert-Rochereau.































    Nous nous séparons comme je l'ai dit plus haut à la Station Denfert-Rochereau.
    Anne mari et Lucienne vont faire des emplettes toute la journée dans Paris, Jean paul s'en va à sa conférence toute la journée et moi je vais faire 25km dans tout Paris ou presque.
























    Le lion de Bartholdi







    Première visite que je vous propose, Les catacombes de paris. C'est juste en face de la sortie du métro.






    J'ai toujours rêvé d'aller fiche mon nez dans cet endroit insolite Et n'allez pas croire que je suis cinglé, je peux vous dire que le nombre de visites journalières dépasse les 300 personnes en ce moment.
    Il y avait déjà une petite queue.










    Dernière édition par Roger le Sam 29 Oct - 21:15, édité 3 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Dim 23 Oct - 12:59

    J'ai visité la partie officielle des catacombes. Quelques km alors qu'il en existe plusieurs centaines ( de km ).


    Sorti de la station de métro Denfert-Rochereau Je traverse la rue et comme je l'ai dit plus haut, c'est juste en face, au début de l'avenue du Colonel Henri Rol Tanguy.















    En l'espace de 20 minutes, il s'est formé une queue de 50 mètres; J'étais étonné de voir autant de monde s'intéresser à cette partie de notre histoire.







    Les guides commencent à placer les visiteurs dans les bonnes files. Ceux qui ont payé le prix fort avec guide et ceux qui visitent seuls, sans guide;
    Moi j'ai voulu un guide pour entendre les explications







    10 heures, c'est parti. Notre guide nous prend en compte, nous fait coller une pastille verte sur le col de chemise et nous entrons.
    Une descente de 30 à 50 marches d'un escalier en colimaçon.
    Premières photo de la première salle où il va nous expliquer le pourquoi du comment
























    Notre guide.























    Après une bonne petite marche de 500 mètres environs, notre guide nous arrête devant une inscription chiffrée. 72 G 1780
    La galerie dans laquelle nous sommes est une galerie de prospection percée pour quadriller Paris afin de recenser les galerie d'origine et les consolider;
    Celle ci est la 72ème galerie forée sous la direction d'un certain G........ ( première lettre de son nom et en 1780 de notre ère.








    Cette galerie là est la seconde, ordonnée par un certain G....... 13ème année de la république




    Les catacombes de Paris, terme improprement utilisé pour nommer l'ossuaire municipal, sont d'anciennes carrières souterraines situées dans le 14e arrondissement de Paris, reliées entre elles par des galeries d'inspection. Elles sont transformées en ossuaire à la fin du XVIIIe siècle avec le transfert des dépouilles de six millions de Parisiens, évacués des cimetières pour des raisons de salubrité publique. Elles prennent alors le nom de Catacombes, par analogie avec les nécropoles souterraines de la Rome antique, bien qu'elles soient dépourvues du moindre caractère sacré.

    D'environ 1,7 kilomètre de long, situées à vingt mètres sous la surface, elles sont officiellement visitées par environ 240 000 visiteurs par an à partir de la place Denfert-Rochereau et constituent un musée de la ville de Paris, dépendant du musée Carnavalet. Cette partie ouverte au public ne représente qu'une infime fraction (environ un huit-centième) des vastes carrières souterraines de Paris, qui s'étendent sous plusieurs arrondissements de la capitale. En revanche, il existe d'autres ossuaires souterrains à Paris, inaccessibles au public, et qui demeurent particulièrement méconnus.















    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:12, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Dim 23 Oct - 13:00

    Près de trois cents kilomètres de galeries s'étalent sous Paris intra-muros, sur parfois trois niveaux de carrières. La profondeur moyenne est d'environ vingt mètres sous le niveau du sol naturel. Lorsque ces carrières étaient actives, on en extrayait de la pierre à bâtir, qui a permis pendant plusieurs siècles de construire les bâtiments de Paris sans importer d'autre matériau de construction.







    Mais il existait aussi des vides souterrains constitués par les anciennes carrières de gypse (au pied du Sacré-Cœur, par exemple). Ces vides sont quasiment tous comblés ou foudroyés (carrière volontairement effondrée par explosion des piliers).









    Seule subsiste la grotte des Buttes-Chaumont qui est, en réalité, une partie d'une ancienne carrière souterraine. On assimile abusivement les Catacombes à l'ensemble des carrières de la capitale, bien qu'elles n'en représentent en réalité qu'une infime fraction.













    On nous explique la composition des roches, diverses et des piliers qui sont construits pour la soutenir, une fois creusée.
















    À la fin du XVIIIe siècle, pour faire face à la saturation des cimetières parisiens et aux problèmes croissants d'insalubrité, la décision est prise de déplacer les ossements dans les carrières souterraines.















































    La galerie de Port-Mahon
    Sculpture du fort de Port-Mahon.Le visiteur débouche alors dans la galerie de Port-Mahon. Ces sculptures réalisées dans la pierre de 1777 à 1782, sont l'œuvre d'un carrier nommé Décure, dit Beauséjour, vétéran des armées de Louis XV. Selon Le Conducteur portatif de 1829, il s'agirait d'un soldat enrôlé en 1756 dans l'armée de Richelieu lors de l'opération de reconquête de Minorque. Réformé, il entra à l'Inspection des carrières afin de compléter sa modeste solde. Travaillant la journée aux travaux de consolidation sous la direction de Guillaumot, il sculpte après son travail et représente une maquette ainsi que diverses vues du fort de Port-Mahon, la principale ville de l'île de Minorque, aux Baléares, où il aurait été un temps prisonnier des Anglais. Voulant parfaire son œuvre, il engage la création d'un escalier d'accès depuis le niveau supérieur de la carrière ; mais il provoque ainsi un fontis qui le tua sur le coup.

    Ces sculptures, abîmées pendant la Révolution ont été restaurées en 1854, et à plusieurs reprises depuis lors.


    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:16, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Dim 23 Oct - 13:02








































    Ps évident de prendre des photos avec peu de luminosité.


































































    Le problème des cimetières.

    Le cimetière des Saints-Innocents apparaît au Ve siècle autour de l'église Notre-Dame-des-Bois, lieu de culte mérovingien installé en ce lieu. Probablement détruite durant les invasions normandes de 885-886, elle est remplacée au XIe siècle par l'église Sainte-Opportune, qui reçoit dès lors dans son enclos les morts de plusieurs paroisses de la rive droite. Ce cimetière prend en 1130 le nom de Saints-Innocents en référence aux « saints Innocents », enfants de Judée massacrés sur l'ordre du roi Hérode ; mais ce nom semble également source de confusion dès cette époque avec celui de Saint-Innocent, suite à l'inhumation d'un enfant soi-disant crucifié par des Juifs à Pontoise vers 1179, et à l'origine de miracles après son inhumation en ce lieu sous le règne de Philippe-Auguste.

    Situé entre la rue Saint-Denis, la rue de la Ferronnerie, la rue de la Lingerie et la rue Berger, il reçoit pendant treize siècles des dizaines de générations de Parisiens, décédés dans les vingt-deux paroisses de la ville, ainsi que les cadavres évacués de l'Hôtel-Dieu et de la morgue. D'un petit cimetière de campagne, il devient le plus grand cimetière de Paris, et est progressivement entouré de constructions, jusqu'à devenir partie intégrante d'un des quartiers les plus animés de la ville. Les guerres, les épidémies ou les famines apportent leur lot de milliers de cadavres à inhumer dans cet espace restreint, ce qui rend leur décomposition de plus en plus difficile. Les fosses communes atteignent alors plus de dix mètres de profondeur. À la fin du XVIIIe siècle, le sol du cimetière se situe en conséquence plus de deux mètres au-dessus du niveau de la rue, entraînant des problèmes d'insalubrité, dénoncés de longue date.

    La décomposition sans cesse renouvelée de milliers de cadavres favorise la propagation de maladies. Dès 1554, des médecins de la faculté de Paris s'indignent en vain contre les risques d'épidémies que fait peser l'existence du cimetière. En 1737, des médecins de l'Académie royale de sciences confirment cette analyse et les plaintes des riverains ne font que s'accumuler au fil des ans. Si les inhumations individuelles ne dépassent pas deux cents par an, les fosses communes, en revanche, accueillent jusqu'à mille cinq cents cadavres. Elles sont périodiquement vidées afin de faire de la place lors de la création de nouvelles fosses, et les ossements placés dans d'immenses charniers entourant le cimetière. Le dernier fossoyeur, François Pourrain, estime avoir enterré aux Innocents environ quatre-vingt-dix mille cadavres en moins de trente ans[3].

    Un chroniqueur du XVIIIe siècle note que dans le quartier, le vin tourne au vinaigre en moins d'une semaine et que la nourriture se gâte en quelques jours. L'eau des puits est elle aussi contaminée par des matières putrides, la rendant de plus en plus impropre à la consommation. La situation amène même Voltaire à critiquer les autorités religieuses, qui persistent à enterrer des morts de façon aussi inconséquente pour la santé du peuple. En 1765, un arrêté du Parlement de Paris interdit toute inhumation dans les limites de la ville. Huit cimetières sont alors créés hors des murs de la capitale, renouant avec les traditions romaines. Mais la tradition, la résistance des autorités religieuses et la piété populaire empêchent de venir rapidement à bout de ces pratiques.


    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:17, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Dim 23 Oct - 13:03

    Le bain de pieds des carriers

    À faible distance, le bain de pieds des carriers est une petit puits contenant une nappe d'eau particulièrement limpide, autrefois utilisé par les ouvriers travaillant aux consolidations de l'ossuaire. Doté d'un garde-fou, il doit son nom à la transparence de l'eau, qui le rend peu visible au visiteur non averti qui s'y mouillerait les pieds en descendant les dernières marches immergées de l'escalier d'accès. Cette particularité a été abondamment exploitée par les guides accompagnant les visiteurs jusqu'à l'installation de l'éclairage électrique en 1983. Ce puits constitue le premier forage géologique réalisé sous Paris dont la coupe oryctognostique a été levée en 1814 par Héricart de Thury. Il vise à la reconnaissance de la constitution géologique du sous-sol. La galerie gagne alors en hauteur dans le passage dit des doubles carrières. Le visiteur parvient alors à l'ossuaire, dont le vestibule est également utilisé pour des expositions temporaires











    Le passage dit "des doubles carrières" précède l'ossuaire.





































    Avant de pénétrer dans l'ossuaire, par une porte métallique encadrée de deux piliers de soutènement décorés de motifs géométriques blancs sur fond noir,









    un avertissement en alexandrin du poète Jacques Delille inscrit en lettres noires sur le linteau accueille le visiteur : « Arrête ! C'est ici l'empire de la mort ». Sur le mur de gauche de la première salle, une plaque commémore la création de l'ossuaire.





























    32 T 1876
    32ème galerie de consolidation, creusée sous la direction d'un certain T........ en 1876






















    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:20, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Dim 23 Oct - 13:04

    Maintenant, commence l'enfer pour un photographe amateur que je suis. .
    Impossible de prendre des photos avec Flash.
    Même si on pousse la sensibilité au maximum, 3200 iso, l'appareil ne déclenche pas forcément. C'est vous dire toute la difficulté qu'ont les photographes amateurs en ce lieu.
    Je me suis d'ailleurs fait un copain. Un anglais de mon age me semble t-il et avec qui nous avons travaillé pour faire se déclencher nos obturateurs.
    Suivez le guide...

















    Les ossements de six millions de Parisiens reposent dans approximativement 780 mètres de galeries tortueuses, le plus souvent inaccessibles au public, sur une hauteur moyenne d'un mètre cinquante. Leur surface totale atteint 10 933 mètres carrés. De chaque côté du parcours de visite, les os forment de longs alignements de têtes de fémurs ou de tibias dont on n'aperçoit que les apophyses. Des frises constituées de crânes sont disposées à plusieurs hauteurs et légèrement en saillie de ces murs d'ossements, affichant une recherche décorative romantico-macabre. Toutefois, à l'arrière de ces alignements, des milliers de squelettes restent entremêlés en désordre.






















    Bien entendu, il n'y a aucune odeur. Ca fait bien longtemps que ces ossements sont à nu












    Des plaques gravées indiquent la provenance et l'année du transfert devant les ossements ; d'autres portent des citations souvent grandiloquentes de grands auteurs, ou d'autres célébrités du début du XIXe siècle, en français ou en latin








    Au milieu d'une galerie qui s'élargit en rotonde, la fontaine de la samaritaine est réalisée en 1810 afin de recueillir les eaux de la nappe phréatique, découverte par les ouvriers lors des travaux d'aménagement de l'ossuaire. Elle fait référence à l'épisode du Christ et de la Samaritaine au puits de Jacob, évoqué par l'inscription « Quiconque boit de cette eau aura encore soif. Mais celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura point soif dans l'éternité... ».

    Elle fut également nommée source de Léthé ou de l'Oubli, par analogie avec le fleuve de la mythologie grecque, où les âmes des morts se désaltéraient pour oublier les circonstances de leur existence[29],[30].
















































    .



    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:21, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Lun 24 Oct - 0:17

    Je vais poursuivre le dépot de mes photos des catacombes à partir de mon ordinateur au bureau puisque ce soir ça marche.
    Je vous l'ai dit plus haut, 6 millions dêtres humains sont ici, entassés et provenant de différents cimetières de Paris.
























    Vous avez l'impression qu'il fait clair mais il n'en est rien. Les lampes sont si faibles pour ne pas abimer les ossements qu'il est virtuellement impossible de prendre un bon cliché. Ou alors il faut s'y prendre à plusieurs reprises.


















































    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:23, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Lun 24 Oct - 0:33








    J'ai vraiment éssayé toutes les ouvertures et sensibilités possibles pour arriver à quelque chose d'exploitable et de lisible. Je vous place toutes les photos prises.





























































































    Je n'écoutais pas ce que disait notre guide. Pourtant il connaissait son sujet. Je voulais des photos.










    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:24, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Ven 28 Oct - 22:30

    ben dis donc !
    Ce quartier de paris devait être difficile à vivre;
    C'est très intéressant ce que tu nous fais lire. J'avoue avoir méconnu cet aspect de la vie parisienne. ce que je peux vous dire c'est que tous ces ossements ont depuis longtemps perdu leur odeur de charogne.




    Je rappelle avant de poursuivre que c'est samedi, second jour de notre escapade Parisienne, que les frangines se baladent seules dans Paris jusqu'au soir, que jean Paul assiste à une conférence toute la journée et je ne voudrais pas être à sa place et que j'ai moi meme un programme de visites assez chargé et qui a commencé par les catacombes. Il est environs 11 heures et la visite guidée se poursuit dans les catacombes. Je suis d'ailleurs assez surpris par la qualité acceptable des photos prises dans la pénombre.

























































































    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:26, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Ven 28 Oct - 22:31







    Je n'en pouvais plus, j'ai de temps en temps pris des clichés avec flash. Chut !













    Une scientifique qui a passé son temps à prendre des clichés d'os divers pour ses études.



































































    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:27, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Ven 28 Oct - 22:32









    Un alignement circulaire assez bien fait






    Notre guide nous indique là que derrière cet empilement d'os, il y a une galerie très longue qui est remplie d'ossements jusqu'au plafond.








































    Impossible de faire de meilleurs clichés. Je voulais pouvoir distinguer clairement l'arrière de cet empilement. On voit quand même le début de la galerie kilométrique remplie d'ossements jusqu'au plafond





















    Je rappelle pour celles et ceux qui prendraient ce diaporama en cours de route qu'il y a là, dans les catacombes, les os de 6 millions de Parisiens.
























    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:30, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Ven 28 Oct - 22:34



    Nous nous dirigeons maintenant vers Le passage dit des doubles carrières. Il précède l'ossuaire







    c'est la première fois que je vois autant d'humidité. La roche doit être perméable à cet endroit là.







    Le voilà ce passage. Très haut, plusieures voutes en briques.








































    Un fontis est un effondrement du sol en surface, causé par la déliquescence souterraine progressive des terrains porteurs. Dans une cavité enfouie, naturelle ou anthropique (c'est-à-dire creusée par l'homme : carrière, mine, tunnel, etc.), la pression des terrains de recouvrement et/ou la circulation de fluides peuvent provoquer la détérioration du ciel et des piliers de soutènement, ce qui peut occasionner à terme deux types d'effondrements en surface :





    Les fontis se produisent lorsque les bancs du toit sont peu résistants et surmontés de terrains aux caractéristiques mécaniques médiocres ou de sols meubles, par exemple des couches à porosité importante, susceptibles de tassement mécanique par action de la gravité et/ou par retrait des fluides et gaz interstitiels. Le mécanisme d'effondrement s'initie par la rupture progressive des premiers bancs du ciel de la cavité en profondeur, par flexion ou cisaillement, à proximité du front de masse — généralement au milieu des galeries et a fortiori au carrefour de galeries — ou à l'endroit où le ciel de la carrière a la plus grande portée. Le processus se développe ensuite verticalement : les couches successives s'effondrent progressivement, ce qui donne lieu à la formation d'une cloche de fontis et à une pyramide d'effondrement au sol de la cavité affectée.

    On peut assister plus ou moins rapidement à la venue à jour du vide ainsi formé, ce qui constitue le fontis à proprement parler. Si le rapport entre l'épaisseur des terrains de recouvrement et la hauteur des vides formés est tel qu'il y a colmatage du fontis par foisonnement des matériaux au sol, on n'assiste qu'à des décompressions plus ou moins importantes des terrains en surface — creux et déflations en cuvette qui peuvent causer des dégâts sérieux selon leur amplitude. En cas d'effondrement, les dégâts ne se font pas sentir que sur la zone éboulée : le fontis occasionne un périmètre de terrains « décomprimés » environnants, avec des tassements voire des glissements majeurs si les terrains sont peu rigides mécaniquement.


    Petite cloche de fontis arrêtée et renforcée par une voûte dans les Catacombes de ParisCes phénomènes de fontis sont typiquement observables dans les carrières de calcaire grossier et de gypse. Dans le gypse, notamment, les fontis sont favorisés par :

    des hauteurs d'exploitation importantes, de dix à seize mètres ;
    le fait que dans les exploitations anciennes, l'implantation et les dimensions de piliers étaient souvent déterminées en fonction de la facilité d'extraction, sans règle précise ;
    le fait que le gypse est une roche soluble : les ciels et les piliers se détériorent par dissolution, en plus de l'érosion mécanique.







































    Près de trois cents kilomètres de galeries s'étalent sous Paris intra-muros, sur parfois trois niveaux de carrières. La profondeur moyenne est d'environ vingt mètres sous le niveau du sol naturel. Lorsque ces carrières étaient actives, on en extrayait de la pierre à bâtir, qui a permis pendant plusieurs siècles de construire les bâtiments de Paris sans importer d'autre matériau de construction. Mais il existait aussi des vides souterrains constitués par les anciennes carrières de gypse (au pied du Sacré-Cœur, par exemple). Ces vides sont quasiment tous comblés ou foudroyés (carrière volontairement effondrée par explosion des piliers). Seule subsiste la grotte des Buttes-Chaumont qui est, en réalité, une partie d'une ancienne carrière souterraine. On assimile abusivement les Catacombes à l'ensemble des carrières de la capitale, bien qu'elles n'en représentent en réalité qu'une infime fraction.



    Dernière édition par Roger le Ven 28 Oct - 23:32, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Roger le Ven 28 Oct - 22:38

    Nous voilà au pied de ce fontis, renforcé par une coûte en briques et béton.
















































    ces traits de couleur claire sont les couches de différentes roches qui composent le sous sol parisien.















    La visite des catacombes est terminée, nous remontons à la surface par un escalier en colimaçon







    précisément dans cette rue.























    je me suis mis à marcher sans savoir exactement où j'allais. Je voulais cependant rejoindre la défense.






    Pour voir tout le reportage photos sur notre petite escapade parisienne du 23 au 25 septembre 2011 , c'est sur ce lien là. 1100 photos commentées pour la plupart.


    http://planetevoyages.newfreeforum.com/t2009-petite-escapade-du-weekend-a-paris









    .



    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

    Contenu sponsorisé

    Re: Visite guidée des catacombes de paris

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 16:55