Petite escapade du weekend à Paris

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Jeu 22 Sep - 22:54

    Petite escapade du weekend à Paris.

    Je m'en vais à Paris demain matin à 5h00 par le train à avec Anne Marie, ma belle soeur et son mari
    Retour, dimanche soir;
    Le programme se décidera demain matin dans le TGV. Deux heures trente ne seront pas de trop.
    Moi j'ai envie de voir les catacombes, le cimetière du père Lachaise et plein d'autres choses que je n'ai pas vues.

    Quelqu'un pourrait-il me dire où se trouvent les grandes statues dont on a parlé. Un doigt géant par exemple. C'est sur quelle place, quelle avenue ?
    Merci de me dire si vous savez. je consulterai les réponses sur mon aille phone.
    Bisous à toutes et à tous et bon week !


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Lamouette 2 le Ven 23 Sep - 11:34

    Roger, les grands trucs sont à la Défense, le pouce géant de César est très exactement près du CNIT, place des Carpeaux. Demandez peut-être à un taxi qui vous donnera de meilleures précisions .

    Très bon week-end, je demande du soleil pour vous
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Dim 25 Sep - 19:47

    bonjour à toutes et à tous.
    pour Paris, c'est terminé.Nous sommes revenus à l'hotel Ibis rue Breguet-Sabin pour prendre nos valises et nous avons notre train à 20h20 pour Strasbourg.
    J'ai été à la défense et j'ai vu le doigt que je souhaitais approcher. J'ai fait tellement de km à pied, j'ai vu tellement de sites et monuments que je suis claqué. Anne marie ne tient plus debout.
    Très bon séjour de trois jours. Il y avait un monde fou sur les terrasses, dans les rues et partout ailleurs aussi.
    Vraiment ce fut magnifique. De la défense à l'arc de triomphe en passant par le sénat, le jardin du Luxembourg, le Panthéon, Notre Dame de Paris, les catacombes, la place vendome,le jardin des tuileries, Le louvre, les champs élysées et j'en oublie par manque de temps...
    J'ai pris beaucoup de photos.
    J'espère que vous avez passé un bon weekend.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Lamouette 2 le Dim 25 Sep - 23:28

    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Lun 26 Sep - 23:32

    Pas simple de commencer un sujet comme celui-ci dans la mesure où nous avions Jean paul, mon beau frère comme guide.
    Il connaissait Paris comme sa poche et j'avoue que je ne me suis jamais préoccupé des rues, des noms de rue et du chemin. Nous le laissions faire et il en a bien profité. Nous aussi d'ailleurs.

    Le vendredi, toute la journée nous sommes ensemble et visitons.
    Le samedi, nous nous quittons tôt le matin à Denfert Rochereau. Jean paul va assister à une conférence, anne marie et Lucienne visitent paris et moi je fais de même de mon coté. Je retrouve les filles le soir au Ritz où Elles font le pied de grue depuis une heure. Que ne ferait-on pas pour rencontrer une célébrité...
    Dimanche, nous visitons Paris tous ensemble.



    Vendredi matin, nous arrivons à la gare de Paris EST.







    Redécouverte du plan du métro avec Jean Paul, notre excellent guide.







    Notre Hôtel pour deux nuit, rue Breguet -Sabin. 122.20 euros la nuit, petit déjeuner compris. Excellente prestation, chambre propre, personnel serviable et sourirs à gogo.







    Le temps de déposer nos bagages en consigne ( payante,4 euros le casier ) à l'hôtel et d'annoncer que nous sommes arrivés. Nous partons immédiatement en promenade.
    Nous marchons d'abord rue Breguet-Sabin et je remarque une plaque à l'entrée d'une école. Puis nous marchons en direction du boulevard Beaumarchais
























    De l'avis général, Petite halte immédiate dans une boulangerie pour acheter des viennoiseries. Après tout, nous sommes levés depuis 4 heures ce matin. .















    place des Vosges.







    26 place des vosges










    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    rue des francs bourgeois à Paris

    Message par Roger le Mar 27 Sep - 0:03

    Place des vosges. Il y a des arcades tout autour de la place.







    Nous prenons la rue des francs bourgeois ( 4ème arrondissement )




















































































    Dernière édition par Roger le Mer 28 Sep - 22:13, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Lamouette 2 le Mar 27 Sep - 16:57

    Trop contente ! Paris sans le bruit ni la pollution! J'espère que tu as encore plein de photos pour prolonger la visite . Mais ça commence bien . J'adore la place des Vosges et ses arcades et les grands hôtels particuliers et même la boulangerie du début a une façade à croquer ...

    A propos de la place des Vosges où a vécu mon écrivain préféré Colette et puis aussi Victor Hugo et puis Bossuet, Francis Blanche, Georges Siménon, J Edern Hallier, Jack Lang..et DSK et Anne Sinclair, j'ai retrouvé une jolie photo aérienne



    Et aussi une anecdote historique qui traînait dans mes fiches:

    En empruntant la rue du Pas de la Mule, on arrive en quelques minutes sur la place des Vosges. Cette rue en pente (à cause des anciennes fortifications) est l’une des plus anciennes de Paris. En 1560, c’est par cette rue que passait tous les jours le premier président du Parlement de Paris, Gilles Lemaistric, monté sur sa mule, suivi de sa femme dans une charrette et de sa servante sur une ânesse. Le soir, Lemaistric allait assister place de Grève (aujourd’hui place de l’Hôtel de Ville) à la pendaison des gens qu’il avait jugés le matin. Admirable conscience professionnelle de l’homme qui vérifie l’aboutissement de son travail.

    Pour finir, encore un peu d'histoire ..de la place des Vosges..et après je te laisse continuer ton sujet tranquillement

    L’ancienne place Royale, appelée aujourd’hui place des Vosges, est la plus ancienne place monumentale de Paris. Elle fut construite à l’initiative du roi Henri IV à partir de 1605, sur l’emplacement de l’ancien hôtel royal des Tournelles.
    La place des Vosges est l’ancrage du Paris moderne. Son édification a relancé pour un demi siècle la vogue du Marais. La place Royale encadrée de ses trente-six pavillons est achevée en 1612, deux ans après l’assassinat d’Henri IV, lors des fiançailles de son fils, le jeune Louis XIII avec l’infante d’Espagne. Evidemment déchue de son titre royal pendant la Révolution et nommée en 1792 Place de l’Indivisibilité, cette place prend en 1800 le nom du premier département à s’être acquitté de ses impôts, les Vosges. A partir de la Restauration, elle reprend son nom de place Royale. Ce n’est qu’avec la troisième République qu’elle est définitivement appelée place des Vosges.


    Au centre du jardin, une statue équestre représente le roi Louis XIII. La statue d’origine, celle de 1639 en bronze doré, a été fondue pendant la Révolution. La statue actuelle (en pierre) date de la Restauration.

    La place est presque carrée mais pas tout à fait : 127 mètres sur 140. Les façades des pavillons de la place des Vosges sont en pierre et en brique mais de nombreuses briques sont peintes sur du plâtre en trompe l’œil.





    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Mer 28 Sep - 22:04

    Merci Anne pour ces explications. En tout, j'i du passer5 fois sur cette place au cours du weekend.
    oui c'est bien là qu'Anne Rosemberg ( Anne sainclair ) a un appartement et nous avons marché sous ses fenêtres.

    si ça te fait plaisir de commenter les photos, eh bien tu vas avoir du boulot car j'en ai 1100 et comme elles sont toutes belles, je vais tout mettre comme d'hab.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Lamouette 2 le Mer 28 Sep - 22:23

    1100 ? Je sens qu'on va être gâtés . Tu en poses une dizaine chaque soir si tu peux et dans une centaine de jours tu auras bien l'occasion de repartir en balade qque part pour un autre reportage
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 19:55

    Non, je vais en poster beaucoup plus à partir de maintenant;
    Sinon on en finira pas.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    prélude à la guerre civile entre les armagnacs et les Bourguignons

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 20:08






    Ce serait donc dans cette rue qu'aurait commencé la guerre civile entre les armagnacs et les bourguignons !








    Il se passe des choses intéressantes dans cette rue; on voit là un homme dissimuler le bas d'un tronc de femme.






    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 20:38













    Angle de la rue Vieille du temple et de la rue des Francs Bourgeois dans le 3ème arrondissement.









    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    L'église du monastère des Blancs-Manteaux à Paris, rue des francs bourgeois

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 20:38

    Eglise du monastère des Blancs-Manteaux
    Notre-Dame des Blancs-Manteaux, sur la gauche de la rue. Le Crédit Municipal est à la place d’un ordre mendiant fondé par Saint-Louis et dont les membres portaient des manteaux blancs. L’Eglise est en fait la chapelle de ce couvent, reconstruite en 1695 et à laquelle on a appliqué une façade 18e provenant d’une autre église détruite. L’intérieur comprend de très belles boiseries et une belle chaire flamande. La sonorité de l’église et de ses grandes orgues sont remarquables, et elle sert souvent de lieu de concert.
























































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    les archives nationales rue des francs bourgeois à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 20:59

    PALAIS SOUBISE

    Le Palais Soubise de l’architecte Boffrand, et son décor de style rocaille : l’hôtel qui abrite les Archives Nationales et le Musée de l’Histoire de France possède un des plus intéressants décors parisiens, grâce aux peintures de Boucher, Van Loo ou Natoire qu’on peut voir dans les appartements.

    La magnifique façade se dresse au fond de la cour d’honneur. Les statues de groupes d’enfants, et les Saisons, sont des copies de celles réalisées par Robert Le Lorrain.

    Après avoir connu diverses localisations :
    Tuileries,
    palais Bourbon,
    palais de Justice,
    le dépôt central des Archives Nationales fut installé à l'hôtel de Soubise en 1808. et semble être sur le point de déménager encore si l'on en juge les panneaux.


    http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr


    On y trouve également le musée de l’histoire de France, et de très belles expositions temporaires à vocation historique.

    Pour s'y rendre:
    Métros : Hôtel de Ville ou Rambuteau,
    Ouvert tous les jours (sauf les mardis et jours fériés) de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30
    le samedi et dimanche de 14h à 17h30



































    après cette pretite visite rapide dans la cour des arcives nationale ou règne une ambiance de manifestation dirigée contre la délocalisation , poursuite de la promenade de vendredi matin.





    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Le centre Georges Pompidou de Beaubourg.

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 21:06


























































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    l'église de la rue Saint-Martin , 4ème arrondissement de Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 21:12


    La rue Saint-Martin est la plus ancienne artère parisienne après la rue Saint-Jacques, puisqu'au début de l'histoire de Paris elle était une piste qui doublait la voie romaine qui reliait Senlis à Orléans. Par après elle devint la voie des pèlerins allant prier sur le tombeau de Saint-Martin, à Tours, sur le chemin de Saint-Jcques-de-Compostelle. On l'a appelée la rue Royale-Saint-Martin et, pendant la Révolution, la rue de la Fraternité.

    (Partie comprise entre le boulevard St-Martin et la rue Rambuteau.) Dans cette partie la rue St-Martin a eu trois portes successives, l'une de Philippe-Auguste, près de la rue Grenier-St-Lazare ; une autre de Charles VI à hauteur de la rue Blondel, et la dernière de l'enceinte de Louis XIII près du boulevard. (Promenades dans toutes les rues de Paris - 3e arrondissement, Marquis de Rochegude, 1910)































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Rue des lombards à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 21:19

    Rue des lombards
    Son nom vient des changeurs lombards qui s'y étaient établis au XIIIe siècle. Lombard est devenu synonyme d'usurier :

    « Dieu me garde de quatre maisons,
    De la taverne, du Lombard,
    De l'hospital et de la prison. »

    — Gabriel Meurier, Trésor des Sentences, XVIe siècle








    Il y a au 14 de la rue des Lombards, une chapelle souterraine chargée d’histoire. Elle a été construite au XIIIe siècle, par le puissant ordre des Templiers, dans le but d’en faire un site d’échanges financiers et commerciaux. Elle a également servi de cachette temporaire à Ravaillac avant qu'il ne soit arrêté pour l’assassinat d’Henri IV au 13 rue de la Ferronnerie, rue parallèle à la rue des Lombards. Pendant la Révolution enfin, la chapelle aurait servi de lieu de rassemblement pour des messes secrètes du clergé.[réf. nécessaire]

    Au 47, puis au 57, était établi, à l'enseigne « La Renommée », la confiserie de Nicolas Appert, qui inventa dans ses ateliers en 1795 le procédé de conservation des aliments par la chaleur en récipient hermétiquement clos (appertisation[1]).

    Elle permet de rejoindre la rue Sainte-Opportune depuis le boulevard de Sébastopol. Autrement dit, elle permet de rejoindre le cœur du quartier de Châtelet les Halles. Tout comme le quartier où elle se situe, la rue est extrêmement animée et hétéroclite : on y trouve aussi des bars, des bars à chicha (disparus depuis les lois anti-tabac), des clubs de jazz, des pubs anglo-saxons et des magasins de vêtements et de restauration rapide.

    On y trouve les clubs de jazz Sunset-Sunside, Baiser Salé, et le Duc des Lombards.

    Elle est de nos jours un des hauts lieux de la vie gay parisienne.




    Nous nous dirigeons vers la tour St Jacques. St jacques de Compostelle




    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    La tour St Jacques à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 21:35

    La tour Saint jacques
    récemment rénovée.









    Cette tour, ancien clocher d'église, témoigne du Paris médiéval. Elle marque aussi le point de départ du pélerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.





    Dans le quatrième arrondissement de Paris, la Tour Saint-Jacques est, depuis cinq siècles, un élément prédominant du paysage de la rive droite de la Seine, point de départ du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Cette tour est en fait l’ancien clocher de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie, construite en 1060 et démolie en 1797. Son nom vient de sa proximité en 1260 avec le quartier des bouchers et de sa puissante confrérie qui finança la construction du clocher.

























    010, année jacquaire
    Quand la fête de Saint Jacques tombe un dimanche 25 juillet, nous sommes alors dans une année jacquaire , ce qui est le cas en 2010. Etant donné son côté rarissime, ce genre d'années attire donc beaucoup de pèlerins à Santiago, ville de Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne. La pleine saison du pèlerinage va du mois d’avril (Pâques) à octobre. A cette occasion, la grande porte latérale (côté est) de la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle est ouverte. Autrement dit, on prévoit du monde sur les chemins de Compostelle cette année-là.










    Le square de la tour Saint-Jacques à Paris et la légende alchimique
    L’acte le plus ancien faisant mention d’une église en ce lieu, est daté de 1060. Une chapelle l’y avait sans doute précédée. De nos jours le square Saint-Jacques recouvre cette église et son parvis. Tous les murs extérieurs de l’église étaient bordés de logettes à écrivains, d’où le nom donné de rue "des écrivains" devenue depuis rue de Rivoli.


















    Au XVIème siècle, le clocher est construit
    La construction du clocher commence en 1509 et s'achève en 1522, par un architecte qui lui donne une ornementation dans le style gothique dit " flamboyant" bien que la mode en soit passée en ce début du XVIème siècle. En 1525, douze cloches de divers calibres y sont installées. Son carillon passe pour très musical.

    Au XVIIème siècle, Blaise Pascal utilise les cinquante mètres de hauteur pour renouveler ses expériences barométriques du Puy-de-Dôme. Sa statue est installée à la base de la tour.



    Le bouleversement de la Révolution
    Les bouleversements de la Révolution vont provoquer la disparition de l’église. Le culte y est supprimé en 1790. Puis, elle est vendue comme carrière en 1797, sous condition de conserver son clocher. Après la démolition de l’église, le clocher est rapidement entouré d’échoppes en bois, puis d’un marché où l’on vend du linge, avant d’être loué à un fabricant de plombs de chasse.



    Les travaux d’Haussmann au XIXème siècle
    En 1836, le républicain et astronome François Arago, conseiller général de la Seine, s’intéresse à sa sauvegarde. Avec les travaux du préfet Haussmann, le clocher est considérablement transformé. Destinée à devenir "le principal ornement d’une grande voie publique", la rue Louis-Philippe, future rue de Rivoli.

    Lors du percement des nouveaux axes de circulation, le terrain est abaissé pour que ses artères soient bien planes, créant ainsi l’opportunité d’une campagne de fouilles archéologiques, ce qui occasionne des travaux de maçonnerie spectaculaires.

    Les statues perdues ou endommagées sont remplacées. Celles du sommet, sont refaites et dix-neuf statues de saints fsont placées dans les niches réparties sur les façades. C’est ainsi que l’ancien clocher devient la tour Saint-Jacques. Les travaux de restauration de la tour sont pratiquement achevés pour l’Exposition Universelle de 1855.

    La tour est protégée au titre des Monuments Historiques dès 1862.

    "Restaurations" en 150 ans
    La tour Saint Jacques est un objet fragile en raison, notamment, de la forte exposition de son décor délicat aux agressions climatiques. Les chutes de pierres et les échafaudages se sont succédés depuis 150 ans.

    •En 1978, puis en 1990, des alpinistes interviennent en rappel pour sécuriser un certain nombre de sculptures et statues.
    •En 1996, la restauration du square retient l‘attention.
    •2001-2004 : des études préparatoires et des investigations minutieuses sont conduites.
    •2005 : désignation des entreprises chargées de réaliser les travaux 2e trimestre 2006 : lancement du chantier de restauration.
    •Mai 2007 : fin de la 1ère tranche (14 mois de travaux pour les parties hautes de la tour)
    •Juillet 2008 : fin de la 2ème tranche (durée 14 mois de travaux pour les niveaux intermédiaires)
    •Mars 2009 : fin de la 3ème tranche (durée 8 mois de travaux pour les parties basses et socle).
    •Septembre 2009 : restitution du square.
    Informations pratiques :

    Tour Saint-Jacques, square de la tour Saint-Jacques, 88 rue de Rivoli, 75004 Paris

    Source : Mairie de Paris



















































    Dernière édition par Roger le Jeu 29 Sep - 22:47, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 21:40

    L'hôtel de ville
    Mairie de Paris






    La première municipalité parisienne est constituée vers 1260, lorsque Saint Louis octroie aux prévôt et jurés de la puissante corporation des marchands de l'eau le droit d'administrer une partie de la cité. Cette association détient alors le monopole de la navigation sur la Seine, l'Oise, la Marne et l'Yonne, réglemente le trafic du fleuve et fixe les taxes à percevoir. Jusqu'ici, la ville était administrée par les représentant du roi : comte, vicomte, puis prévôt de Paris. C'est avec ce dernier que le prévot des marchands et ses échevins devront composer pour la bonne administration de la capitale durant les siècles qui vont suivre.

    Élus par les bourgeois, le prévôt des marchands va prendre un ascendant politique considérable. Le rôle que tient Étienne Marcel durant la régence du dauphin, le futur Charles V, pousse le pouvoir royal à rogner les prérogatives prévotales, y compris en supprimant la charge de prévot des marchands de 1382 à 1388.








    Rétablie au profit de Jean Juvénal des Ursins, un fidèle partisan des rois Charles VI, puis Charles VII, la fonction de « prévôt des marchands » ne sera plus désormais qu'honorifique, puisque le candidat désigné par le souverain sera investi par les votants.









    À la veille de la Révolution française, la municipalité comporte :

    un prévôt des marchands (à cette date Jacques de Flesselles, nommé le 21 avril 1789) ;
    quatre échevins ;
    trente-six conseillers ;
    seize quarteniers.








    Le 27 mai 1789, les électeurs des trois ordres de la ville demandent à siéger à l'hôtel de ville et à participer à la gestion de la cité, ce que Jacques de Flesselles refuse comme étant illégal, soutenu par le ministère de Jacques Necker. Le 25 juin 1789, cette proposition est renouvelée et, sous la pression publique, Jacques de Flesselles admet douze de ces électeurs à se joindre à la municipalité en place : la commune de Paris est née. La première session de cette « assemblée générale » se tient le 13 juillet 1789 et Jacques de Flesselles en est élu président. Le lendemain, 14 juillet, les émeutiers n'ayant pas trouvé les armes qu'ils étaient venus réclamer à l'hôtel de ville, accusent Flesselles de collusion avec le pouvoir royal. Celui-ci est massacré par la foule, qui le décapite et promène sa tête au bout d'une pique dans les rues de la capitale.








    Impossible de pénétrer dans l'hôtel de ville ce jour là. je me suis tout de même présenté comme le frère de bertrand Delanoé et le vigile m'a répondu qu'il n'a que des soeurs.
    J'avais tout faux. Qu'importe, nous avons tous rigolé, c'était l'essentiel.





















    Dernière édition par Roger le Jeu 29 Sep - 21:55, édité 4 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Lamouette 2 le Jeu 29 Sep - 21:46

    Tu aurais eu plus de chances en disant que tu étais sa copine

    Magnifiques les gargouilles !

    Pourquoi à la page précédente les statues sont-elles entourées de grillage ?
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 21:52

    Les statues sont entourées de grillage pour empêcher les pigeons d'élire domicile dans des endroits intéressants pour eux. C'est ce qu'on nous a dit sur place; Nous pensions au départ que ces grillages avaient été posés pour protéger les visiteurs d'éventuelles chutes de pierres et d'autres personnes nous ont dit que ces filets avaient été posés à cause des pilleurs en tout genre. Allez savoir ....


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    les vélib à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 22:45

    Les Vélib de Paris.
    Je préfère les Vélop de Strasbourg. Leur couleur verte est plus sympa.
    En tout cas nous en avons beaucoup en circulation dans Paris au cours de ces trois jours.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    les Halles à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 23:04
















    Rue berger































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    La bourse du commerce et la colonne Médicis

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 23:09

    La bourse du commerce et la colonne Médicis
    La Bourse de commerce de Paris est un édifice de plan circulaire surmonté d'une coupole situé rue de Viarmes, dans le 1er arrondissement de Paris.








    L'historique du site se trouve ici.http://fr.wikipedia.org/wiki/Bourse_de_commerce_de_Paris































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    l'église St Eustache à Paris

    Message par Roger le Jeu 29 Sep - 23:31

    L'église St Eustache
    On va y faire un tour et la visiter.

    L’église Saint-Eustache est une église de Paris. Elle est située dans le 1er arrondissement au cœur du quartier des Halles.


    Les travaux financés par Colbert, seront confiés à Charles David et François Petit.

    L'église est consacrée en 1637, elle subit les influences de l'architecture gothique et de la Renaissance.

    La façade principale, inachevée, est démolie en 1754 et remplacée par une construction baroque due à l’architecte Hardouin-Mansart de Jouy en 1764, qui s'inspire du portail néoclassique de l'église Saint-Sulpice.

    Une seule des deux tours prévues sera achevée.

    Fermée de 1793 à 1795 durant la révolution française, elle est rendue au culte en 1803.

    Des travaux de reconstruction sont réalisés par Victor Baltard, en 1844 à la suite d'un incendie important.




    Une construction difficile
    Les origines de l'église Saint-Eustache remontent au début du XIIIe siècle. Une chapelle consacrée à sainte Agnès fut le premier édifice construit. Une crypte portant ce nom jouxte encore l'église côté oriental. Cette chapelle serait le don d'un bourgeois de Paris, Jean Alais, qui l'aurait fait bâtir en remerciement du droit que le roi Philippe Auguste lui avait octroyé de prélever un denier sur chaque panier de poisson qui arrivait aux Halles.

    Dès 1223, Sainte-Agnès fut érigée en paroisse et prit le nom de Saint-Eustache. La raison la plus probable de la nouvelle appellation serait le transfert d'une relique du martyr saint Eustache dans la nouvelle église, relique jusqu'alors détenue par l'abbaye de Saint-Denis. L'église fut plusieurs fois remaniée et agrandie au fur et à mesure de l'accroissement de population du quartier.








    En 1532, il fut enfin décidé de construire une église digne du cœur de Paris. La première pierre de l'édifice actuel fut posée le 19 août de cette même année par Jean de la Barre, prévôt de Paris. Bâtie dans un style gothique en pleine Renaissance, l'église dégage un caractère architectural harmonieux où l'antique des colonnes grecques et romaines côtoie les lignes encore présentes du Moyen Âge.









    Sa construction fut ralentie par de fréquentes difficultés de financement. René Benoist, curé de l'église Saint-Eustache en 1569, acquit une telle influence sur les paroissiens qu'il fut surnommé le « Pape des Halles ». En 1578, il fit imprimer une requête afin d'obtenir des secours pour l'achèvement de son église. Commencée en 1532, elle n'avait pu être terminée, et Benoist lui-même n'avait pas encore entrepris de travaux, malgré la « plus grande affluence de peuple qu'en aucune église paroissiale de la France et par aventure de la chrétienté ». La lettre obtint sans doute quelque somme d'argent, car on construisit à cette époque plusieurs piliers de la nef et plusieurs autres fenêtres. Après maintes interruptions, l'église fut terminée en 1633 et consacrée le 26 avril 1637 par Monseigneur de Gondi, archevêque de Paris.









    L'ancienne façade occidentale de Saint-Eustache, dont les tours étaient restées inachevées, fut fragilisée par la construction de deux chapelles commandées en 1665 par Colbert. Le sous-œuvre devant être repris, il fut décidé de la rebâtir. Un nouveau projet fut dessiné par Louis Le Vau dont Colbert devait assurer le financement. Ce ne fut pourtant que le 22 mai 1754 que le duc de Chartres en posa la première pierre. Jean Hardouin-Mansart de Jouy en devenait l'architecte. Sa construction traîna en longueur par manque de moyen, et le projet initial, qui comprenait deux tours à deux étages reliées entre elles par une galerie, se vit transformé par le lourd fronton qui écrase la façade. L'architecte Moreau en termina l'exécution. La tour de droite resta encore inachevée comme elle se voit aujourd'hui.








    L'église, déjà grande, aurait probablement atteint une taille et une hauteur impressionnantes si les difficultés rencontrées à son élaboration avaient été moins nombreuses.










    L'église contient un des deux exemplaires connus des Disciples d'Emmaüs de Rubens, peint vers 1611.













































































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

    Contenu sponsorisé

    Re: Petite escapade du weekend à Paris

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 21:14