Afrique, Sénégal, Le ver de Cayor

    Partagez
    avatar
    Cacoquille

    Nombre de messages : 73
    Age : 39
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Afrique, Sénégal, Le ver de Cayor

    Message par Cacoquille le Mer 4 Juin - 0:27

    Le ver de cayor.
    Myiases cutanées ou myiases furonculoïdes


    Il ne faut pas rigoler avec ce ver; Il ne provoque pas la mort, loin de là mais il peut être très gênant et douloureux si on l'attrape.
    Il faut donc prendre des précautions élémentaires en Afrique. Au sénégal on peut être atteint par ce ver car j'ai vu mon père en être affecté; Il a été contraint d'aller voir le médecin à Mbour qui, dans l'urgence a découpé aux ciseaux les contours de la plaie pour l'ouvrir franchement et retirer le ver avant de désinfecter le tout. Ca l'a pas vraiment amusé.
    On est pas en Europe où l'on peut s'allonger sur les plages sans avoir à craindre un ver qui s'introduise sous votre peau au contact du sable.On est en Afrique et ce phénomène existe. Il n'y a pas encore ce problème chez nous mais avec le réchauffement climatique, cela pourrait bien changer dans les années à venir. Je précise quand même que depuis le temps que je vais au Sébégal, je n'ai vu qu'une fois une personne atteinte par ce ver. C'était mon père et les amis avec qui on parle de tout, ils n'en ont pas été affectés; C'était donc un cas isolé.




    Les myiases sont des affections sous-cutanées liées au parasitisme humain par des larves de mouches (ou asticots) qui vivent dans les tissus vivants.
    Certaines sont des parasites obligatoires, d'autres vivent sur des matières organiques en décomposition et se développent accidentellement chez l'homme. Les principales myiases cutanées sont le «ver de Cayor» africain et le «ver macaque» américain.


    De quoi s'agit-il !

    La mouche Condylobia anthropophaga pond ses œufs à l’aube et au crépuscule sur le sol, mais aussi sur le linge.
    Lors d’un contact cutané, soit avec le sol, soit avec le linge, ( vêtements, draps,…) la larve pénètre dans la peau en une minute environ sans entraîner de douleur.
    La larve pénètre activement la peau de l'homme ou des animaux domestiques.
    L'incubation varie de 7 à 10 jours. L'infection se traduit par une à plusieurs dizaines de lésions localisées aux zones couvertes.
    Extraction du ver de Cayor



    Il apparaît au point de pénétration une papule prurigineuse, parfois douloureuse. Une sérosité peut sourdre du centre de la lésion. La croissance de la lésion se poursuit pendant 3 à 6 jours. Elle ressemble à un furoncle d’où son nom de myiase furonculoÏde. Puis, un orifice central apparaît nettement par lequel on va voir apparaître l’asticot. Son apparition peut être provoquée par sa mise en asphyxie (application de vaseline sur l’orifice qui empêche l’arrivée d’oxygène). La lésion demeure bactériologiquement stérile, sauf si manipulations intempestives. Le diagnostic est purement clinique.




    Comment traiter:
    Il consiste en l’extraction de l’asticot par pression manuelle ou avec une pince. La cicatrisation est spontanée. Il faut toujours s’assurer de l’immunité antitétanique.




    Quelles précautions prendre pour éviter d'attraper ce ver

    Il ne faut pas s’étendre à même le sol, ni dormir sur un lit de camp en toile. Les vêtements textiles ne doivent pas être mis à sécher à même le sol ou être étendus à l’extérieur. Ils doivent être systématiquement repassés au fer très chaud et des deux côtés. Il faut se rappeler que les mouches sont attirées par les déjections naturelles et donc éviter les villages sans latrines où les mouches prolifèrent.

    Je récapitule,
    Éviter les endroits de pollution fécale.
    Ne jamais s'étendre à même le sol, même habillé. ( sur la plage s'étendre de préférence sur un drap de bain )
    Protéger les plaies par des pansements fermés.
    Lutter contre les mouches par les insecticides. en permanence s'il y en a dans votre environnement,
    Repasser le linge séché à l'extérieur au fer très chaud, sur les deux faces afin d'éliminer toute larve d'insecte déposée dessus.
    avatar
    pascalpartout

    Nombre de messages : 1
    Age : 63
    Localisation : 89330 VERLIN - BOURGOGNE
    Date d'inscription : 26/03/2013

    Merci à Cacoquille

    Message par pascalpartout le Mar 26 Mar - 18:05

    Grâce à sa page sur le ver de cayor, j'ai pu diagnostiquer par moi-même cette "intrusion" sous la peau de mon dos, à 3 endroits
    Je suis de retour depuis 10 jours d'un voyage sur la plage de Kribi au Cameroun
    Pris la semaine dernière de démangeaisons dans le dos, avec rougeurs, j'ai d'abord cru à un zona, d'autant plus que j'avais rencontré là-bas une petite fille atteinte de la varicelle
    Mais ce matin, je presse sur le bouton le plus "mûr", et qu'elle n'est pas ma surprise en voyant sortir un ver exactement identique à celui de la photo !
    Après avoir identifié le problème grâce à cette page (et à la photo du clandestin), je me suis rendu aux urgences avec le diagnostic en main : le service n'étant pas habitués à cette parasitologie sub-tropicale, je fus la grande attraction, et je dois dire qu'on a même bien rigolé pendant une bonne heure
    J'ai abandonné avec regret mes 3 nouveaux-nés, déjà baptisés de petits noms gentils...
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Afrique, Sénégal, Le ver de Cayor

    Message par Roger le Ven 29 Mar - 16:58

    Bonjour pascal,
    Comme l'a dit Cacoquille, j'ai été victime de cette infection et j'ai pas mal souffert lors du retrait des vers.
    Anestésié avec un peu d'alcool et voilà le médecin entrain de me découper avec des ciseaux dont je n'avais pas vérifié s'ils étaient stériles. Bref, le cabinet était un peu sale pour ne pas dire à la limite de l'acceptable. Nous sommes quand même en Afrique.
    Ce n'est qu'ensuite que j'ai réalisé ce qu'était ce ver et j'ai juré qu'on ne m'y reprendrait plus.
    Depuis j'utilise un drap de bain pour m'asseoir et je n'ai plus de problème.
    Je précise quand même que ce n'est que pendant la période d'hivernage (saison des pluies de juillet à octobre - novembre) qu'on peut être le plus facilement infecté.


    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

    Contenu sponsorisé

    Re: Afrique, Sénégal, Le ver de Cayor

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 1:45