Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Roger le Ven 24 Déc - 17:38



    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Roger le Ven 24 Déc - 17:48

    Le quartier de " La petite France "


    Quartier célèbre et cher aux strasbourgeois, la Petite France est une vraie Venise du Nord avec ses canaux et ses ruelles étroites au charme certain. Datant du XVIe siècle, ce quartier doit son nom à l’hôpital qui y fut installé pour les soldats de François Ier atteints du " Mal français " soit la petite vérole (que nous, Français, appelions le " mal de Naples "). Ce fut un quartier de tanneurs, meuniers et pêcheurs dont les noms des rues portent encore les traces d'où par exemple la rue des Moulins ou celle du Fossé-des-tanneurs.

    Les maisons à colombages, nombreuses et en superbe état raviront les amateurs de l’époque. Pour cela, voilà un petit itinéraire proposé : passez par la rue du Bain-aux-Plantes, artère du quartier dont le nom provient vraisemblablement d’un ancien établissement de bain pour femmes. Ces anciennes tanneries présentent des toits en escaliers qui abritaient les greniers-séchoirs. Admirez le restaurant Lokhäs (ancien combustible fait avec les déchets de bois des tanneurs) datant du XVIe et les maisons n°27, 31,33 et la 35 qui fait l’angle avec la rue du Fossé-des-Tanneurs (voir photo de droite correspondant à l'une de ces bâtisses. En face, la superbe maison des tanneurs. Au n°4 de la rue des cheveux, une maison rococo, et rue des Dentelles, tout un ensemble de bâtiments, surtout au n°9, l’hôtel de Rathsamhausen avec sa cour intérieure.




    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Roger le Ven 24 Déc - 18:10

    La Gallia


    Résidence la Gallia
    1, boulevard de la Victoire
    67084 Strasbourg Cedex
    tél.:03.88.21.28.50
    fax: 03.88.35.71.52
    accueil.gallia@crous.u-strasbg.fr



    Proche du campus de l'Esplanade et de l' Université de Strasbourg et d'un restaurant universitaire (à moins de 10 min. à pied).
    130 chambres individuelles (dont 22 rénovées équipées de douche) et 61 chambres doubles (dont 9 rénovées avec douche), équipées d'une connexion internet (avec supplément).
    Logement bénéficiant de l'ALS.

    La résidence Gallia propose également 6 chambres d'hôtes ( 352 € HT/mois ou 24 € HT/nuitée).

    La chambre simple :
    Surface :de 9 à 18 m2
    Equipements : prise TV/internet, lavabo, 1 lit, 1, bureau, 1 chaise/tabouret, 1 placard et douche pour les chambres rénovées.
    Loyer : de 158,50 € à 225,50 € (rénovée)

    La chambre double :
    Surface : de 17 à 30 m2
    Equipements : réfrigérateur, prise TV/internet, lavabo, 2 lits, 2 bureaux, 2 chaises/tabourets, 2 placards et sanitaires individuels pour chambres rénovées.
    Loyer : de 143,50 € à 225,50 € par personne (rénovée)

    Equipements collectifs :Cuisine, plaques de cuisson, évier, douche, WC.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Roger le Ven 24 Déc - 18:21

    Les ponts couverts



    Les ponts couverts
    La construction des ponts couverts débute à partir du 13ème siècle. A cette époque, les risques de surpopulation incitent les autorités locales à entamer l'agrandissement de la ville. Initialement construite sur une ellipse insulaire (l'île Sainte-Hélène), Strasbourg "sort de son lit" et commence à se répandre de part et d'autre des berges de l'Ill et du canal du Faux-Rempart.
    D'un point de vue purement défensif, cet agrandissement implique la construction d'un nouveau rempart et le creusement d'un nouveau fossé. Bien que nécessitant une quantité de main-d'oeuvre importante, la partie terrestre de ce chantier n'inspire que peu d'inquiétude aux architectes de l'époque. Leur position est cependant bien différente lorsqu'il s'agit d'aborder la question de la protection des voies fluviales. En effet, tant qu'une rivière entoure une ville, elle représente un obstacle naturel redoutable. Mais, lorsque c'est à son tour d'être entouré par la ville, l'impénétrable rempart aquatique se transforme inévitablement en une brèche bien difficile à protéger.

    A Strasbourg, le courant étant orienté Sud-ouest / Nord-est, c'est naturellement la zone des ponts couverts qui représente la partie la plus exposée. Édifiés à l'embouchure des quatre bras de l'Ill, les ponts sont bâtis de manière à pouvoir faire face à tous les types d'attaques. C'est aux épaisses toitures en bois, qui les recouvrent, que ces ouvrages doivent leur curieuse dénomination.

    Le chantier dure plus de 20 ans (de 1230 à 1250). Edifiés entre quatre imposantes tours carrées, les ponts subissent au fil des siècles, de très nombreuses modifications. En 1332, les piliers de soutènement, alors en bois, sont remplacés par de solides piles en maçonnerie. Puis, vers 1570, des herses en fer sont installées afin de condamner, en cas de siège, l'accès à la rivière l'Ill.
    En 1784, les ponts couverts sont débarrassés de leur toiture. Face aux progrès de l'artillerie "moderne", leur efficacité défensive commence à être remises en cause. Avec la construction du barrage Vauban, les ponts couverts n'ont plus, militairement, lieu d'être. En 1865, ils sont rendus à la vie civile. On les rase et on les reconstruit entièrement en pierres.



    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Roger le Sam 25 Déc - 22:22

    Le Musée Historique et l'ancienne douane.





    Photo noir et blanc.
    Cette maison à droite qui a 19 petites fenêtres de toit en " chien assis " abrite aujour'hui le musée historique de la ville de Strasbourg. Ce bâtiment a fait l'objet de nombreuses rénovtions ces dernières années qui sont aujourd'hui terminées. C'est un bâtiment en U assez grand.
    Autrefois,( il y a plusieurs siècles, c'était l'ancienne boucherie de Strasbourg.
    L'apentis qu'on voit sur la face avant avec sa toiture en tuile n'existe plus aujourd'hui.


    Photo couleur:
    Sur la droite de la photo il y a le musée historique dont on a parlé plus haut et sur la gauche il y a l'ancienne douane qui habrite au rez de chaussée un restaurant du même nom.


    Un peu d'histoire:
    Le musée historique est logé dans l’ ancienne Grande Boucherie de Strasbourg. Dès la fin du XIIIe siècle, les bouchers, avec leurs boutiques, occupèrent l’emplacement dit « Under Metzingern » auquel s’ajouta l’abattoir ou « Schlachtus » près du pont du Corbeau. Vétustes, insalubres, et peu commodes les constructions médiévales furent remplacées au XVIe siècle par un seul bâtiment dont la construction débuta en août 1587 pour s’achever en mai 1588. Il est admis que l’architecte en chef de l’époque, Hans Schoch, créateur du « Neu Bau », l’actuelle Chambre de Commerce sur la place Gutenberg, donna les plans de la Boucherie qu’exécutèrent le « Stadtwerkmeister », Jacques Kestler et le maître-charpentier, Paul Maurer

    Logé depuis 1920 dans l'Ancienne Boucherie (1587), il a pour mission d'évoquer l'histoire du cadre urbain ainsi que l'histoire politique, économique et sociale de Strasbourg au moyen de maquettes dont le plan - relief de 1725- 1727 (la ville est reproduite au 1/600e) ; d'un ensemble de peintures, de dessins, de gravures et de lithographies ; d'une collection d'objets militaires (armes et uniformes de 1500 à 1945) ; d'objets très divers allant du chef-d'œuvre corporatif aux souvenirs de grands hommes, par exemple le général Kléber, ou de simples citoyens (costumes, mobilier, etc.) et de collections archéologiques allant du Moyen Age au XVIIIe siècle. Tel sera le nouveau musée en cours de réalisation.


    L'Ancienne Douane de Strasbourg est un bâtiment situé dans la Grande Île de Strasbourg – le cœur historique de la ville –, à proximité de la place du Corbeau et du Musée historique, face au Musée alsacien.

    Elle est classée monument historique depuis 1948.
    Elle a été construite en 1358 sous l'impulsion de la Corporation des bateliers. Située au bord de l'Ill elle avait pour but de contrôler, de taxer et de stocker les marchandises transitant le long du Rhin. Durant tout le Moyen Âge, le commerce fluvial va être un élément essentiel dans le développement de la ville. Les marchandises en transit sont essentiellement du tabac, du vin et du poisson. Les grues du XIVe siècle n'ont disparu qu'au XVIIIe siècle.

    L'ancienne douane a été détruite en août 1944[2] pendant la Seconde Guerre mondiale lors de bombardement alliés, et reconstruite en 1956 dans un style légèrement épuré[





    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 65
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Nicole C le Dim 26 Déc - 0:00

    Je trouve ça fascinant de voir l'évolution de ces bâtisses, Roger!!! Elles sont vraiment bien conservées!!! Merci!

    Contenu sponsorisé

    Re: Strasbourg, hier et aujourd'hui

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 17:35