Népal - Novembre 2010

    Partagez
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Ven 19 Nov - 16:49


    Commençons par une brève présentation. Pendant des siècles, le Népal est resté un livre fermé. On l’a surnommé « le Royaume Ermitage », « la Demeure des Dieux », ou bien encore « les Marches qui donnent accès au Paradis ».

    Le Népal est un petit pays de légende, coincé entre deux géants (la Chine et l’Inde), carrefour mythique sur la route du sel et de la soie où se côtoient dans la paix et la tolérance une multitude d’ethnies. C’est ici que naquit le Bouddha et que réside l’unique déesse vivante au monde (vous avez peut-être vu le sujet sur la Kumari sur TF1 le week-end passé).

    Le Népal fut un Royaume jusqu’à récemment. Le quotidien y est encore fait d’histoires de rois, de reines et de princesses, de divinités qui se transforment en animaux, de serpents qui se changent en dieux, de géants, démons et autres sorcières. Le charme se poursuit jusque dans le prénom de ses habitants ; on s’appelle Vishnu, Laksmi, Krishna ou plus simplement Raj Kumar (« fils du roi »).


    C'est un pays de hautes montagnes, l'Himalaya, dominé par neuf des plus hauts sommets du monde, dont l'Everest (Sagarmatha en népalais). Le Teraï, la partie la plus au sud du pays, se situe à quelque 100 mètres au-dessus du niveau de la mer, alors que le sommet de l'Everest au nord atteint 8848 mètres. La capitale du Népal est Katmandou et compte quelque 1.500.000 habitants.

    Le mot Népal, il dériverait du sanskrit nipalaya signifiant «au pied des montagnes», par allusion à sa situation à proximité de l'Himalaya, ce qui correspondrait au toponyme «Piémont» dans le nord de l'Italie. Quant au terme Himalaya, il provient de deux mots sanskrits: hima signifiant «neige» et alaya, la «demeure des neiges» éternelles servant à désigner la plus haute chaîne de montagnes du monde.

    Le Népal est un endroit béni, et on connaît peu de voyageurs qui en soient revenus déçus.

    Vous trouverez des informations détaillées sur le pays en cliquant ici.

    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Ven 19 Nov - 17:26

    Merci pour cette mise en contexte Arawak!!! C'est encore avec beaucoup d'intérêt que je te suivrai!!!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Lun 22 Nov - 12:31

    Après un vol d'une heure trente depuis New Delhi, toujours avec Jet Airways, nous voici arrivés à Katmandou.

    Katmandou, la capitale du Népal, est située au coeur d'une vaste dépression qui porte son nom : la vallée de Katmandou. Cette vallée s'étend sur une distance de 25 km d'est en ouest et d'environ 20 km du nord au sud. Elle couvre une superficie d'environ 470 km². Son altitude moyenne se situe à 1 300 mètres. Katmandou porte aussi le nom de Kantipur, la cité glorieuse.

    Nous nous dirigeons vers notre hôtel, le Royal Singi (voir ici) situé non loin de Thamel, le quartier touristique de Katmandou. Ici comme en Inde, on roule à gauche, à la manière britannique. C’est le choc. Des rues cahoteuses et poussiéreuses. De vieilles maisons délabrées avec terrasses sur les toits. Des petites échoppes ouvertes sur la rue où l'on entasse, vend, répare toutes sortes de choses. Des hommes chargés comme des mulets déambulant à petits pas. Des femmes en sari aux couleurs chaudes tâchant de se frayer un chemin sur la chaussée à travers vaches sacrées et tas de détritus.










    Les rues sont encombrées de motocyclettes, de scooters, de rickshaws et de vieilles automobiles. Hérités de l'Inde qui n'en veut plus, de gros camions Tata déglingués parés de dessins aux couleurs flamboyantes, soulèvent sur leur passage, des nuages de poussière qui vont mourir au-dessus des étals de fruits et légumes. Une fresque absolument incroyable saturée de sons, de couleurs et de mouvement.

    Un concert de klaxons et de clochettes règle la circulation, puisqu'il n'y a, dans les quartiers que nous traversons, ni arrêt, ni feu de circulation. On dépasse à droite en klaxonnant. Vite on se dépêche de rentrer dans le rang, en klaxonnant. À croire que les véhicules sont propulsés au son du klaxon. C'est une cacophonie qui ne cesse que la nuit tombée. Ici, le recours au klaxon n'est pas un geste d'impatience, il veut dire simplement... attention je suis là !








    Katmandou me fait d'abord l'effet d'une ville sale et délabrée. Les détritus sont mis en tas au bord des rues. Pas de poubelles, pas de sacs à ordures. À ciel ouvert tout simplement. Les vaches, les chiens et les poules s'en donnent à coeur joie pour y dénicher leur pitance. Plus nous nous enfonçons dans la ville, plus je m'étonne. Pourtant, malgré le bruit, les senteurs, la pollution, son charme opère. Cette ville pauvre démunie de tout superflu grouille de vie.
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Lun 22 Nov - 14:26






    Le lendemain matin, nous commençons nos visites par Swayambhunath, aussi appelé le temple des singes vu la présence de très nombreux macaques sur le site.

    Swayambhunath est situé sur une colline, à 3 Km à l'Ouest du centre de Katmandou. Le grand et le plus ancien temple bouddhique de la Vallée, domine la ville de Katmandou. En sanscrit, Swayambhu signifie « Celui qui est né de lui-même ». Construit il y a environ 2000 ans, soit 540 ans après la naissance du Bouddha. On y accède par deux séries d'escaliers, à l'ouest très courte pour les fatigués, à l'est une longue volée de marches, mais ô combien plus majestueuse, parmi les arbres, les singes, et les pèlerins !








    Sur l'esplanade, le spectacle est multiple. En haut des escaliers, on remarquera en premier un imposant dorje (le foudre-diamant emblématique du bouddhisme tibétain) sur un piedestal. Mais c'est surtout le stupa géant qui attire le regard...

    Un stupa est un monument commémoratif bouddhique. L'intérieur en est plein, à l'exception, quelquefois, d'une petite chambre secrète, contenant une relique sacrée (ici un fragment d'os du Bouddha). Le stupa est composé de plusieurs parties qui se superposent : la base, souvent constituée de plusieurs hauteurs de gradins, symbolise la terre; le dôme, partie la plus haute et la plus visible, symbolise l'eau; une flèche à gradins (feu, les 13 marches des gradins symbolisant les étapes de la démarche spirituelle vers la Libération - Nirvana), un parasol (air) puis une pointe sommitale (éther). Le troisième élément, à savoir la flèche, possède une base carrée, qui non seulement sert à accroître sa stabilité, mais aussi présente la particularité d'être peinte d'yeux très expressifs au-dessus desquels est figuré le troisième oeil, celui de la Sagesse et de la Connaissance.














    Si le site est censé avoir été un lieu de pèlerinage depuis des temps très reculés, le stupa semble avoir été érigé vers le 5ème siècle. Le dome, d'un blanc éclatant, est surmonté d'une structure carrée peinte d'yeux au regard profond. Entre les yeux, on remarquera la marque du troisième oeil (l'oeil de la connaissance intérieure) et le nez, en forme de Un symbolique. Au-dessus, la flèche dorée s'élance vers le ciel.

    Sur le pourtour du stupa, aux différents points cardinaux, les formes symboliques du Bouddha sont figurées. On n'oubliera pas les moulins à prière que les innombrables pèlerins actionnent tout en faisant le tour du stupa dans le sens des aiguilles d'une montre.


















    Un peu plus loin, un petit temple très surchargé de décorations de laiton, est envahi par les femmes qui viennent implorer Hariti, la déesse de la fertilité qui, accessoirement, est censée protéger contre la variole. Et puis aussi, dans un recoin, une admirable statue très ancienne de Bouddha en pied. L'esplanade est littéralement encombrée de petits chaitya, ces monuments bouddhiques commémoratifs, ornés aux quatre coins de petites représentations de Buddha.

    Au nord du stupa, un temple tibétain attire les visiteurs par les sons des hautbois et tambours dont les moines jouent pendant les offices religieux. Côté sud-ouest s'ouvre une salle abritant un petit musée qui expose des statues (surtout bouddhiques) mal présentées et non étiquetées. Tout autour de l'esplanade, de petites boutiques de marchands proposent une foule de curiosités et de souvenirs typiques.






















    Dans l'angle nord-est, une courte ruelle donne accès à une petite place sur laquelle trône une belle statue du Buddha Aksobhya.

    Si l'on dispose de temps, il est intéressant de faire le tour de la colline de Swayambhunath dans le sens des aiguilles d'une montre (pradakshina), comme les pèlerins. A défaut, on ira seulement au nord de la colline, où se dresse une grande statue récente et polychrome de Bouddha, ainsi qu'un temple des Mille Bouddha. Derrière le grand Buddha, au pied de la grotte-ermitage de Milarepa, s'accumulent des pierres votives, dont beaucoup sont gravées ou peintes du mantra bouddhique célèbre : "OM, Mani Padme Hung".




    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Lun 22 Nov - 16:13

    Et bien une fois de plus tes photos sont magnifiques, Arawak!!! C'est vraiment l'anarchie dans les rues de cette ville!!! Incroyable!!! Par contre le site de Swayambhunath semble agréable.
    Que dire de la photo de cet enfant????


    et
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Mar 23 Nov - 11:57

    Nous poursuivrons nos visites en nous dirigeant vers Durbar Square, au coeur du vieux Katmandou. En chemin, nous constatons qu'ici non plus la protection de l'environnement n'est pas une priorité. Par ailleurs, les normes de conformité des installations électriques et des installations sanitaires semblent être assez "différentes" des nôtres...






    Les rues que nous empruntons sont flanquées de petites échopes où l'on vend vêtements, bijoux, objets souvenirs pour touristes, oeuvres d'art traditionnelles, matériel de montagne... Ici et là, encastrés dans le mur extérieur d'une maison ou érigés sur la devanture d'une échope, des petits sanctuaires abritent la statue d'une divinité. Les Népalais y honorent leurs dieux lors de leurs déplacements.












    Durbar Square rassemble de nombreux temples dédiés aux dieux Shiva, Vishnu, Ganesh, Bhairab, aux déesses Taleju et Parvati et aux innombrables autres divinités composant le panthéon hindouiste. Des temples petits et grands, en briques ou en pierres, carrés ou rectangulaires, à deux, trois ou quatre toits superposés, dont la plupart sont manifestement mal entretenus.

    Les Newars n'étaient pas que commerçants. Ils ont édifié dans la vallée une véritable civilisation. Outre les temples, les palais, statues et ouvrages en bois sculpté ornant sanctuaires et maisons en sont les témoins éloquents. Cette richesse artistique est particulièrement manifeste à Durbar Square et Basantapur Square, cœur du vieux Katmandou, autrefois appelé Kantipur, la cité glorieuse.










    Depuis le dernier gradin du temple Maju Deval dédié à Shiva, la vue sur l’esplanade est exceptionnelle. On peut y observer le fourmillement des gens sur la place : vendeurs de rue harcelant les clients, conducteurs de rickshaws et de taxis hélant les touristes, porteurs de marchandises de toutes sortes ployant sous leur charge, enfants jouant au ballon, touristes photographiant, pour quelques roupies, de faux sadhus pomponnés pour l’occasion.
















    Plus loin sur le square se dresse le Kumari Bahal, la maison où habite Kumari, la déesse vivante (TF1 lui a consacré un excelllent reportage il y a 10 jours). Personnifiée par une jeune vierge, la Kumari est considérée comme l’incarnation de la déesse Taleju. La maison de briques aux multiples fenêtres est parée de boiseries finement sculptées. Dans la cour intérieure du bahal, se dresse un petit sanctuaire dédié à Bouddha. Prenons notre temps, peut-être verrons-nous la déesse ! Elle se montre à la fenêtre de temps à autre, surtout lorsque les visiteurs versent quelques roupies au surveillant de service. Mais aujourd'hui, point de surveillant. Sans doute dérangé par notre exploration des lieux, un rat longe le mur de la maison et y pénètre en se faufilant dans l’interstice laissé par une porte mal fermée. Pas tout à fait l’apparition que nous espérions !

    La Kumari est associée à un vieux culte newar d’origine bouddhiste. À l’occasion des grands festivals religieux, elle est promenée dans les rues de la ville sur son char de procession et reçoit l’hommage de toute la population. Perdant son titre à la puberté, la jeune déesse est remplacée par une autre Kumari. Son destin n’est pas toujours enviable. Jadis adulée par les foules, elle se retrouve du jour au lendemain presque ostracisée. Elle aura souvent difficulté à prendre mari car, selon la tradition populaire, épouser une ancienne Kumari porte malchance.






    À quelques pas de la maison de la Kumari se dresse le Hanuman Dhoka. C'est dans ce palais qu'habitaient jadis les rois du Népal. Devant l'entrée principale (dhoka), trônant sous un dais, Hanuman, le dieu-singe, drapé d’une longue cape rouge, garde l’entrée principale du palais. Son visage, dissimulé sous une épaisse couche de pâte rouge appliquée par les fidèles jour après jour, témoigne de la grande dévotion dont il fait l'objet. Deux lions de pierre encadrent la porte du palais. L'un est monté par Shiva, l'autre par la déesse Parvati, son épouse. Le palais actuel, érigé au XVIIe siècle, a été rénové plusieurs fois depuis. Les plus anciennes cours (chowk) du palais sont aujourd'hui fermées.









    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Mar 23 Nov - 16:28

    WOW! Quel dépaysement!!!! Tes photos sont extra, Arawak!!! Te suivre dans ce voyage est un pur délice!!!! Continue!!!! On en veut encore!!!!

    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Mar 23 Nov - 17:41

    Ca tombe bien, j'ai du stock !

    Bon, et bien continuons la visite et rendons-nous à Bodhnath où est situé le plus grand stupa du Népal. C'est le lieu de pèlerinage bouddhiste le plus important au pays. Le sanctuaire est situé en plein cœur du quartier où se sont regroupés de nombreux réfugiés tibétains ayant fuit leur pays à la suite de l'échec de leur soulèvement contre l'envahisseur chinois en 1959. L'immense stupa, dominée par une tour carrée portant sur ses quatres faces les yeux du bouddha , est entouré d'une large allée dallée. Les nombreuses boutiques donnant sur l'allée proposent aux touristes objets de culte tibétains, éléphants et bouddhas en bois sculpté, clochettes et cymbales, moulins à prières à main, bâtons d’encens, bijoux, vêtements et tissus de toutes sorte.






    Tandis que les touristes déambulent sur la place, caméra en main, pour saisir une image de l’inhabituel, des Tibétains en costume traditionnel et des moines bouddhistes , drapés dans leur tunique lie-de-vin, font le tour du stupa par la gauche en faisant tourner sur leur passage, les nombreux moulins à prières logés dans le mur d’enceinte. D’autres, portant long tablier, accomplissent la circumambulation, un rituel consistant à faire le tour du sanctuaire en se couchant à plat ventre sur le sol après chaque pas, tout en allongeant les bras en avant dans un geste de dévotion.

    Près de la porte donnant accès aux marches conduisant à la coupole, trois moines, représentant autant de générations, récitent des mantras, enchaînement de syllabes sacrées psalmodiées répétitivement pour favoriser la méditation. Le moinillon fait à peine dix ans. Sur le toit entourant la coupole, la vue est magnifique. Sous un soleil ardent faisant miroiter les chaudes couleurs dont il s'est habillé, le quartier tibétain grouille de vie. Au loin, en arrière-plan, les montagnes du Moyen Himalaya se détachent sur un ciel saturé de bleu.














    À Bodhnath sont établis plusieurs gompa représentant différentes écoles du bouddhisme, petits monastères servant à la fois de lieux de prière, de méditation et d’étude pour les moines. L’un de ceux-ci, appartenant à l’ordre Sakyapa, donne directement sur la place entourant le grand stupa. Dans la petite cour intérieure donnant sur l'entrée du monastère, un énorme moulin à prières actionné par des fidèles, tourne en grinçant. A l’intérieur du gompa règne une atmosphère feutrée propice au recueillement. Des peintures et des grandes fresques représentant des divinités, des saints bouddhiques et des figures mythologiques rappellent certains des éléments fondamentaux de cette religion.




    Nous irons ensuite manger dans un petit restaurant donnant sur la place. Au menu : spécialités népalaises (en fait, ce sont les mêmes que les indiennes, à savoir : chicken, rice, vegetables, dal...).

    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Mar 23 Nov - 19:28

    Merci pour cette suite toute en couleurs, Arawak!!! Vraiment de toute beauté. L'atmosphère doit être assez spéciale dans cet endroit!!!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Mer 24 Nov - 14:08

    Après avoir déjeuner, nous poursuivons vers Pashupatinath qui est le temple hindou le plus important du Népal. De nombreux pèlerins y affluent dont un grand nombre de (faux) sadhus. Les touristes y sont aussi très nombreux. Le site est animé à toute heure du jour. Les berges de la rivière Bagmati à Pashupatinath constituent l'endroit de prédilection pour l'incinération des hindouistes. Aussi, des cérémonies de crémation s'y déroulent à tous les jours.

    Construit au bord de la rivière Bagmati, la plus sacrée des rivières au Népal, Pashupatinath étonne le visiteur occidental. Le temple au toit d’or, maison du dieu Shiva, n’est pas accessible aux non-hindous. Shiva, prend ici la forme paisible et bienveillante de Pashupati, le gardien du troupeau, le rassembleur des âmes, celui qui veille sur le royaume du Népal. Un pont permet de traverser la rivière et d’accéder à un long escalier bordé de plusieurs chaitya (chapelles) en grosses pierres grises.














    L’escalier aux larges marches donne sur un vaste promontoire offrant une vue en plongée sur les ghâts de crémation de l’autre côté de la rivière. Un mort, enveloppé dans un linceul, repose par terre près d'un bûcher funéraire. À quelques dizaines de mètres de là, des enfants jouent au ballon sans se soucier de la cérémonie qui se prépare. Des membres de la famille font trois fois le tour du bûcher en portant le corps. Ils le déposent ensuite sur le bûcher et le recouvrent de paille. Le feu est allumé près de la bouche. Le corps s'embrase.

    La famille reste là pendant un moment puis descend à la rivière pour le bain rituel purificateur. Le mort brûlera lentement et ses cendres seront jetées à la rivière. À la manière des chercheurs d’or, un homme en pagne fouille le lit de la rivière avec une grande assiette. Des fleurs mortuaires sont emportées doucement par le courant. De chaque côté de la rivière, la foule des fidèles déambule à travers les vendeurs de fleurs, les sadhus, les mendiants et les singes agités se disputant pour quelques morceaux de nourriture.








    Assis autour des chaitya, des sadhus méditent, indifférents à la foule. Ils ont choisi la voie du renoncement qui les fera errer de lieux saints en lieux saints, dans une longue quête pour s’affranchir de tout attachement. D’autres, à moitié nus et couverts de cendres, tendent la main pour obtenir une aumône. Shiva est aussi le dieu aux cheveux ébouriffés, le dieu honteux de l’hindouisme. Ses fidèles se laissent pousser les cheveux et s’enduisent le visage de teinture ou recouvrent leur corps de cendres pour marquer leur allégeance au dieu rebelle.










    Pashupatinath est, à l’image du Népal lui-même, un lieu de contrastes : la vie côtoyant la mort, l'activité mercantile des vendeurs de babioles suppliant des fidèles venus de partout pour se recueillir dans ce lieu de prières béni d’entre tous, l’enfant jouant au ballon près de l’ancêtre qui s’éteint, des ghâts pour les gens des hautes castes jouxtant ceux destinés aux gens impurs des basses castes, des renonçants en quête de sainteté parmi des mendiants déguisés en saints hommes, des femmes enveloppées dans leurs luxueux saris parmi des hommes presque nus barbouillés de cendres, le brahmane se recueillant avant d’officier à une cérémonie à quelques pas des touristes voyeurs surpris par tant d’étrangeté.










    Et malgré toute l’animation de ce lieu saint, les mouvements et les bruits feutrés donnent à cette immense place, une ambiance paisible empreinte à la fois de ferveur religieuse, de respect, de tristesse et de joie… car mourir au Népal, c’est aussi renaître !

    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Mer 24 Nov - 15:34

    Oui c'est très étrange pour nous de voir ça. J'aimerais savoir comment vous avez réagi devant ça??? Mais encore une fois tes photos sont superbes et te suivre est un pur plaisir!!!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Jeu 25 Nov - 13:58

    L'étape suivante nous emmène au Parc National de Chitwan. Notre bus nous attend après le petit déjeuner et nous quittons le Royal Singi que nous retrouverons dans trois jours. La sortie de la ville est assez difficile vu la circulation dans Katmandou, mais nous atteindons les hauteurs de la ville au bout d'une demi-heure. Malheureusement, ça bloque... Il y a des travaux et rien pour réguler le trafic. On passe alors plus d'une heure pour avancer à nouveau de façon normale sur une route qui à certains endroits s'apparente plus à une piste qu'autre chose.
















    Le flot de véhicules est continu, en majorité des vieux camions Tata dont on se demande parfois comment ils roulent encore. Naturellement, à l'occasion d'une ou l'autre côte, un de ces ancêtres tombe en rade avec les conséquences que vous imaginez. Bref, ce le b....l intégral ! Ceux d'entre vous qui ont eu l'occasion de regarder la première étape de Pékin Expresse en Inde auront une idée assez précise de ce que je viens de vous exposer; c'est exactement ça.


















    Après sept heures de trajet (pour 160 kms...), nous arrivons à destination de notre hôtel, le Maruni Sanctuary Lodge (infos ici ), aux alentours de 15 heures. Nous prenons possession de notre chambre et filons vers le restaurant où notre repas de midi (!) nous attend. En sortant ensuite pour petite balade digestive, nous apercevons au loin les Himalayas qui nous semblent si proches, mais qui sont quand même à plus de deux cents kilomètres !






    Nous irons ensuite à pieds à la rencontre des habitants d'un des deux villages voisins. Là encore nous faisons un bon dans le temps. Les conditions de vie sont précaires, le confort quasi inexistant, mais nous découvrons des habitations soignées et des gens souriants, heureux de nous rencontrer. Ici, pas d'ordures partout; on respecte la nature. Les gens vivent du produit de la terre (essentiellement du riz) et un peu du tourisme grâce au parc national où nous nous rendrons le lendemain.




































    Nous irons ensuite admirer le coucher de soleil au bord de la rivière voisine où deux rhinocéros se baignent, en traversant au passage un petit élevage d'éléphants. Un peu de calme qui nous fera le plus grand bien après notre étape routière.









    avatar
    béa

    Nombre de messages : 1410
    Age : 58
    Localisation : Haute-Savoie France
    Date d'inscription : 24/04/2008

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par béa le Jeu 25 Nov - 14:55

    Magnifique Arqwak je retrouve dans toutes tes photos si belles l'esprit indien, c'est magique ce pays pour les photos...L'air à Katmandaou est il aussi pollué que dans le reste de l'Inde ou un peu plus respirable en montagne??


    _________________
    Si vous voulez que la vie vous sourie....apportez lui d'abord votre bonne humeur!!!
    http://beaboss.over-blog.com/
    http://asiaromabea.blog4ever.com
    http://enviedailleurs.blog4ever.com/
    http://beabossbeatricebosson.spaces.live.com/
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Jeu 25 Nov - 18:01

    C'est un peu plus respirable, mais ça demeure malheureusement très pollué...

    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Jeu 25 Nov - 22:07

    Encore une fois de magnifiques photos, Arawak!!! Les paysages sont superbes!!! Je craque pour tes photos d'enfants!!! Ils sont tellement beaux!!!
    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Guy le Ven 26 Nov - 0:25

    Un grand merci Arawak pour toutes ces beautés que tu nous offre
    heureusement qu'il y a des grands voyageurs comme toi pour nous
    montrer ces merveilles.
    Merci aussi a Béa je vais souvent voir ces sites de toute beauté.
    Guy
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Ven 26 Nov - 13:21

    Après une bonne nuit de sommeil et un réveil au chant du coq, la journée suivante nous amène au parc national où nous devons (avec un peu de chance) observer quelques espèces d'animaux sauvages.

    Le parc national royal de Chitwan est classé par l'Unesco sur la liste du Patrimoine Mondial en 1984. Situé au centre du Téraï, cet ancien domaine des chasses royales préserve des animaux menacés de disparition sur 932 km² : 450 espèces d'oiseaux, 120 tigres du Bengale, rhinocéros unicorne, daims, singes, pythons…

    L'entrée du parc n'est qu'à une dizaine de minutes de l'hôtel, et nous nous retrouvons donc rapidement à dos d'éléphant pour notre balade dans la jungle qui durera une heure trente.


































    Pas question de voir un tigre (contrairement à ce qu'on avait tendance à nous faire croire), mais nous avons pu voir quelques rhinocéros, des biches, des daims, des sangliers et quelques oiseaux. En fait, ce que nous avons pu observer le plus, ce sont des éléphants (avec des touristes sur le dos !). Vous l'aurez compris, mis à part les rhinos, rien de transcendant à se mettre sous l'objectif...

    Après le repas de midi, nous aurons l'occasion de repartir en pleine nature pour une balade en pirogue très apaisante, et en fin de journée, nous retournerons au parc pour une seconde observation; cette fois-ci à pieds et bien plus intéressante, puisque nous aurons l'occasion d'observer d'autres rhinocéros autrement que perchés comme des andouilles sur le dos d'un pachyderme ! Durant cette balade que nous finiront par la visite d'un nouvel élevage d'éléphants, deux personnes du groupe feront un peu plus intimement connaissance avec de charmantes sangsues...



















































































    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Ven 26 Nov - 16:39

    Et bien cette journée a dû être bien agréable!!! Tes photos sont vraiment super, surtout celle de l'oiseau pris en plein vol et celles prises au coucher de soleil!!! Je me suis régalée une fois de plus, Arawak!!!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Lun 29 Nov - 14:13

    L'étape suivante doit nous conduire de Sauhara à Dhulikhel qui se trouve à une trentaine de kilomètres de Katmandou que nous devrons traverser (oh joie !) de part et part en fin de journée. Pour cela nous reprenons la même route (d'ailleurs il n'y en a qu'une) qui nous a amené ici.

    La sortie de cette zone du Chitwan nous permettra d'observer de nombreux villages et le travail aux champs.




















































    Par contre, il nous faudra près de 12 heures (!!!) pour faire les 180 kilomètres de route en raison du chaos intégral que nous rencontrerons en chemin. Un accident bloquera totalement le trafic pendant plus de deux heures, et différents véhicules en panne ont généré des bouchons monstrueux, notamment quand nous approchions des hauteurs surplombant Katmandou où nous arriverons à la tombée de la nuit. Sans compter les problèmes dus aux travaux sur la route reliant Katmandou à Dhulikhel. Ce fut un peu une journée gâchée vu le temps perdu, même si en route nous avons pu nous arrêter dans des endroits où nous ne serions pas allés autrement. L'occasion de faire quelques portraits sympatiques.

    Donc malheureusement pas grand chose à vous raconter pour cette journée que je vous résume en images.







































































    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Lun 29 Nov - 21:29

    Merci une fois de plus pour cette page, Arawak!!! Les paysages sont vraiment magnifiques!!! Et j'adore ces scènes de la vie quotidienne.
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Mar 30 Nov - 12:06

    Après cette longue journée de route, nous sommes arrivés à Dhulikhel aux alentours de 20 heures; notre hôtel du jour est le Dhulikhel Lodge Resort (infos ici).

    Sa situation en fait un excellent point de vue sur la chaîne des Himalayas que nous aurons l'occasion d'apercevoir au lever du soleil le lendemain matin. Malheureusement, et pour la première fois depuis le début du voyage, le ciel est nuageux et les conditions sont difficiles pour prendre des photos.
















    Après le petit déjeuner, nous irons faire un petit tour en ville avant de nous diriger vers Bhaktapur. Dhulikhel est une petite ville où vivent 10.000 personnes dont une majorité de Newar.

    L'organisation sociale des Newars se caractérise principalement par l'importance qu'ils attachent à la communauté. Ils ont bâti des villages qui sont devenus des cités dans lesquelles les habitations sont regroupées en quartiers près des centres religieux. La société newar est régie par un système de castes distinct de celui des Paharis (Indo-Népalais des collines). Lors de son mariage, l'épouse intègre la famille de son époux et doit se soumettre à l'autorité de sa belle-mère.

    Les Newars ont une longue tradition artistique. Ils ont été architectes, sculpteurs, potiers, peintres, bâtisseurs, orfèvres. Plusieurs de leurs villages étant jadis situés le long des pistes caravanières reliant l'Inde et le Tibet, ils ont rapidement excellé dans le commerce et s'avèrent encore de nos jours d'habiles commerçants. Ils sont aussi agriculteurs, éleveurs, artisans et exercent une grande influence dans l'administration par les postes qu'ils y occupent.



















































    avatar
    Guy

    Nombre de messages : 2022
    Age : 85
    Localisation : Bruxelles
    Date d'inscription : 19/06/2008

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Guy le Mar 30 Nov - 12:17

    Merci Arawak toujours de très belles photos
    et de bon commentaires.
    Amicalement
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Nicole C le Mar 30 Nov - 16:41

    En dépit du manque de soleil tu nous fais encore voir de très belles scènes de la vie quotidienne. Merci!!! Pour ce qui est des maisons, certaines doivent sûrement être dangereuses . Je ne me risquerais pas à y habiter!!!

    Merci pour cette suite!!!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Arawak le Mar 30 Nov - 18:00

    Nous prenons ensuite la route de Bhaktapur, ancienne cité impériale parfois encore appelée Bhatgaon, la cité des dévots.


    Une paisible campagne déroule ses champs dorés de chaque coté de la petite route. Rivalisant autrefois avec Katmandou et Patan, Bhaktapur fut le véritable centre de rayonnement de la vallée, durant la période des trois royaumes, entre le XIVe et le XVIe siècle. Sa population actuelle est estimée à 61 000 habitants.

    Bhaktapur étant pour l'essentiel une ville piétonne, notre minibus s'arrête à la limite nord de la cité. Notre arrivée est saluée par un attroupement d'enfants enjoués et tapageurs. S’adressant à nous dans un anglais approximatif, ils vont de l’un à l’autre, cherchant à savoir d’où nous venons et ce que nous sommes venus faire au Népal. Ils échangent entre eux en nepali. Sur le chemin en pente douce conduisant à la vieille cité, une escorte de gamins nous accompagne ; ils sont curieux mais pas du tout envahissants. De temps à autre, l’un d’eux interpelle l'un ou l'autre d'entre nous pour en apprendre davantage. Sur le chemin nous passons devant une boucherie, et on comprend alors mieux pourquoi les népalais mangent si peu de viande...














    Avant d'arriver dans le centre, nous visitons au passage l'un des nombreux petits temples richement décorés qui jalonnent la ville.
















    Nous poursuivons ensuite vers le centre où d'autres pagodes se dressent devant nous. De nombreux artisans sont à l'oeuvre et bon nombre de boutiques proposent toutes sortes de souvenirs, l'occasion pour nous de faire un peu de shopping. Au passage, on en profitera pour visiter plusieurs ateliers où oeuvrent de véritables artistes.


























    Une petite rue flanquée de boutiques conduit à Taumadhi Tole. L'impressionnant temple Nyatapola, achevé en 1702, domine la place. Doté d’un toit à cinq niveaux superposés, il est le plus élevé du Népal. Un long escalier bordé de statues conduit au sanctuaire. Au coeur du sanctuaire repose la statue de la déesse Siddhi Lakshmi. Le temple lui est dédié. Tout près, le temple de Bhairabnath dédié à Akash Bhairab, une manifestation à l'aspect féroce du dieu Shiva, est coiffé de trois toits superposés. Deux lions de cuivre gardent ce temple imposant datant du début du XVIIe siècle.

    C'est ici que nous prendrons notre repas de midi dans un restaurant installé dans une pagode qui était un ancien temple, et qui m'a donné un point de vue intéressant sur le temple Nyatapola.














    Nous continuerons ensuite vers le square, vaste et dégagé même si les bâtiments, temples et monuments historiques y sont nombreux : temples de Shiva, de Krishna, de Rameshwar, de Vatsala Durga, de Bhadri, de Pashupatinath ; cloche de Taleju ; colonne du roi Bhupatindra Malla. La Sun Dhoka, la porte d'or permettant d'accéder au palais aux cinquante cinq fenêtres, achevée en 1754, est une oeuvre d'art absolument magnifique. La plus remarquable de la vallée dit-on. Tout ici témoigne de la richesse de l’architecture traditionnelle newar.






















    L'absence de circulation automobile dans la ville accentue le caractère médiéval de la cité. Malgré la présence de maisons à plusieurs étages et de nombreuses boutiques et échoppes alignées le long de ses ruelles étroites, Bhaktapur ressemble à un grand village. Les activités qui s'y déroulent sont surtout de nature artisanale, commerçante... même agricole.

    J'arpente les rues de la ville, en m'adaptant au rythme qui les anime. Des enfants s’amusent en courant ici et là. Des femmes font leur lessive au hiti (fontaine publique). Aux fenêtres, des visages ravissants suivent mes pas. L'atmosphère régnant dans les rues de la ville est imprégnée d'une douce tranquillité. J'éprouve le curieux sentiment d'observer l'histoire en train de s'écrire au présent. Le temps s'est arrêté à Bhaktapur.

    La visite terminée, nous reprendrons le chemin de Katmandou où nous rejoindrons le Royal Singi pour les deux dernières nuit avant le transfert pour Delhi.
    avatar
    Lamouette 2

    Nombre de messages : 1383
    Age : 65
    Localisation : Montroulez
    Date d'inscription : 24/11/2009

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Lamouette 2 le Mar 30 Nov - 20:05

    Hé bien ! Quelle merveille ce reportage ! Vraiment Arawak tu nous gâtes . J'en ai pris plein les yeux, plein la tête et plein le coeur . Je ne sais plus combien de OH et de AH j'ai poussé en suivant votre périple mais une fois de plus bravo pour tes photos. Chacune est un tableau, on a du mal à la quitter . Je ne sais pas ce que j'ai préféré, scènes de rue, portraits magnifiques, chefs- d'oeuvres en péril, campagne, animaux ???

    Une petite question tout de même: en regardant tes portraits on a l'impression que les gens te regardent amicalement. Ca n'a pas l'air de les embêter du tout qu'on les prenne en photo . C'est le cas ou juste une impression ?

    Que peux-tu nous dire du contact avec la population en général ?

    Contenu sponsorisé

    Re: Népal - Novembre 2010

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 12 Déc - 1:52