A propos du bon monarque français et de sa cour et du bouclier fiscal

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    A propos du bon monarque français et de sa cour et du bouclier fiscal

    Message par Roger le Jeu 8 Avr - 0:33

    Chronique républicaine



    > C’est parfois la suppression d’un privilège qui fait prendre
    > conscience à quel point il était scandaleux qu’il existât. Ainsi
    > a-t-on découvert que, par volonté royale, Rachida Dati avait conservé,
    > en toute illégalité, l’ensemble des avantages liés à son statut de
    > ministre de la Justice (ministère régalien) : voiture, chauffeurs,
    > escorte, protection, portable, etc. Avantages qui s’ajoutaient
    > évidemment à ceux auxquels lui donnaient droit ses fonctions de député
    > européen et de maire du VI° arrondissement de Paris.
    >
    > Mais un diktat du monarque chasse l’autre :en 48 heures Rachida Dati a
    > donc été privée, toujours par volonté royale, de tous ses passe-droit.
    > Pourquoi ? Une enquête des services de renseignement intérieur aurait
    > suggéré que l’ex-chouchoute élyséenne était à l’origine des rumeurs
    > concernant les supposées vicissitudes du couple monarcho-présidentiel.
    > Impardonnable ! Il faut donc avoir prétendument gravement fauté pour
    > se voir appliquer les règles normales de gouvernance républicaine.
    > Ce n’est plus la loi, ici, qui s’impose à tous, mais ce sont les
    > rumeurs et les intrigues de la cour qui rythment les phases
    > d’application ou de non application de la loi.
    > Du coup, la chute de l’ex-ministre favorite a entrainé le rappel à
    > l’ordre d’un ex-secrétaire d’état favori, Alain Jouandet, qui,
    > désormais, devra, pour se déplacer, emprunter – horreur ! – les lignes
    > régulières et non plus louer des avions privés.
    > Quant aux hommes de loi favoris, ceux qui avaient aidé le souverain à
    > assouvir sa vindicte anti-Fouquet ou plutôt anti-Villepin, ont tous
    > été promus dans l’ordre de la légion d’honneur.
    > C’était une chronique républicaine
    >
    > PS : quand j’ai raconté ici l’histoire de la rumeur et la façon dont
    > elle était née et s’était répandue, les internautes m’ont fait savoir
    > que ça n’avait aucun intérêt. Mais alors comment comprendre tout ce
    > qui s’est passé depuis qui en est la conséquence directe ? (et ce
    > n’est pas fini).
    >
    >
    > Besancenot
    >
    > Pourquoi Besancenot a-t-il pris une veste électorale ? C’est simple :
    > il proclame qu’il faut tout changer et exclut, a priori, tous ceux,
    > hors les siens, qui sont prêts à faire quelque chose pour que cela
    > change. Les électeurs en ont déduit qu’en réalité il ne veut rien
    > changer. Bien vu.
    >
    >
    > Mélenchon
    >
    > Bien triste histoire : Mélenchon, en mouillant sa chemise, a fait
    > réexister le Parti communiste. Puis le PC a fait ses calculs et il a
    > découvert, qu’en matière de nombre d’élus, c’était plus rentable quand
    > il n’existait plus !
    >
    >
    > Hortefeux
    >
    > Extrait d’une interview de Brice Hortefeux au /Figaro/, interview qui
    > est un peu à la langue de bois ce qu’un serial killer est à la
    > criminalité : « /les députés UMP ont été élu sur la base d’un
    > engagement aux côtés de Sarkozy. Ils ne peuvent s’en défaire !/ ».
    > Donc, un député n’est pas une personne, c’est un rouage. Comme un
    > membre du Parti Communiste au temps où… En conséquence, si soudain
    > Sarkozy se convertissait au marxisme-léninisme ou adhérait à l’Eglise
    > de scientologie, tout député UMP devrait rester à ses côtés.
    > Remarquez qu’un Hortefeux, ça va. C’est quand ils sont nombreux…
    >
    >
    > Même à droite
    >
    > Même à droite on en convient : la politique menée entre mai 2007 et
    > septembre 2008 fut, socialement et fiscalement, profondément injuste.
    > Faut-il ici rappeler les noms des personnalités dites de gauche qui
    > s’y rallièrent sans complexes ?
    >
    >
    > Copé
    >
    > Jean-François Copé : un anti-sarkozyste tertiaire !
    >
    >
    > Communication
    >
    > 6,4 millions d’euros, c’est le coût annuel, faramineux, de la
    > communication de l’Elysée. Vu le résultat, si j’étais de gauche, je
    > proposerais qu’on double ce budget.
    >
    >
    > Fillon
    >
    > Les rapports entre Fillon et les députés UMP : un mariage gris !
    >
    >
    > Bouclier
    >
    > Préconiser la suppression du bouclier fiscal, selon François Fillon, «
    > c’est démagogique ». Promettre de réduire les déficits publics de 1000
    > milliards d’euros en trois ans sans aucune hausse d’impôts ni mesures
    > de rigueur, c’est évidemment le contraire. Exactement comme le
    > capitalisme est « l’exploitation de l’homme par l’homme », et le
    > communisme, l’inverse.
    > Utiliser le mot « démagogue » quand on est Premier ministre de
    > Sarkozy, c’est un peu comme se gargariser du mot « fanatique » quand
    > on est Premier ministre d’Ahmadinejad ou du mot « clown » quand on est
    > ministre de Berlusconi.
    >
    >
    > Fouquet’s
    >
    > Décidément, il fallait y être. Au Fouquet’s. Le jour J. Comme juteux.
    > Ainsi, Stéphane Courbit, l’associé d’Alain Minc, pressenti comme
    > repreneur de la régie publicitaire de France Télévisions (on dit « Y a
    > bon Saupiquet » et des piécettes tombent de sa poche !), sera
    > également le grand bénéficiaire de la libéralisation généralisée des
    > jeux en ligne. C’est peut-être ça, au fond, qu’on appelle à droite «
    > revenir aux fondamentaux ».
    > A part cela, on va donner des leçons à Obama à propos de l’économie
    > casino.
    >
    >
    > Haïti
    >
    > Besoin urgent de 4 milliards d’euros pour reconstruire Port-au-Prince
    > à Haïti. C’est l’équivalent du coût annuel, en France, de la
    > défiscalisation des heures supplémentaires.
    > Le bouclier fiscal ? Le ministre du budget vient d’avouer que, compte
    > tenu du gonflement des plus grosses fortunes, il ne coutera pas à
    > l’Etat 480 millions d’euros comme annoncé, mais sans doute 700 millions.
    >
    > *Bouclier Fiscal*
    >
    > Surtout, l’INSEE vient de révéler l’ampleur de l’arnaque : en réalité,
    > les très riches ne payent en moyenne que 20% d’impôt. Et c’est sur ces
    > 20% (mais qui peuvent représenter 55% de ce qui est déclaré et
    > déclarable après dissimulations, dérogations, abattements et
    > utilisations de niches), c’est sur ces 20%, donc, qu’ils ont été en
    > partie remboursés grâce au bouclier.
    >
    > Ce que l’INSEE révèle, également, c’est que, de 2003 à 2007, les
    > rémunérations ont augmenté de 9% en moyenne en France mais celles des
    > plus fortunés de 40% grâce surtout aux revenus du capital, tandis que
    > la grande pauvreté a progressé. Huit millions de personnes vivaient,
    > en 2007, avec 900 euros par mois environ.
    >
    >
    > Jean-François Kahn



    Mon avis sur tout ça:
    Monsieur Sarkozy ne se présentera pas à la prochaine présidentielle. Il serait battu honteusement.
    Roger


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 13:28