Le Struthof

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Le Struthof

    Message par Roger le Mer 11 Nov - 21:46

    Le Struthof
    Seul camp de concentration Nazi installé sur le territoire Français.




    Je l'ai visité aujourd'hui pour la 3ème fois. Cela faisait 20 ans que je n'y étais plus retourné.
    350 photos de cet endroit bien conservé pour que la mémoire demeure.
    J'y ai rencontré beaucoup de jeunes Allemands venus ici certainement pour savoir.
    Inutile de vous rendre sur ce lieu pour festoyer. C'est une zone de silence que tout le monde respecte en mémoire des 12000 personnes qui y ont trouvé la mort dans des conditions abominables.



    Le Struthof a été un camp de concentration parmi le millier qui existait sous le pouvoir hitlérien. Il a également servi comme camp expérimental d'extermination. Il est difficilement imaginable qu'à une cinquantaine de kilomètres de Strasbourg, près de Schirmeck, sur le site de la belle vallée de la Bruche, en plein massif vosgien, les meurtriers nazis ont sévi dans toute l'horreur de leur projet infâme.


    Un camp de concentration
    Dans une Alsace annexée depuis juin 1940, Himmler décide le 3 mars 1941 de créer à proximité du camp d'internement de Schirmeck un "camp de travail" réservé aux "criminels notoires et asociaux". Prévu pour 2000 détenus, il en contint jusqu'à 8000 à l'automne 1944 !

    La première raison invoquée pour le choix du Struthof fut l'existence à 1 km de cet endroit d'une carrière de granit d'où les forçats devaient extraire les pierres destinées aux besoins des Allemands. Par la suite les déportés furent affectés à des travaux de terrassement et d'aménagement de routes. Les malheureux étaient laminés jusqu'à l'épuisement total.


    L'effroi
    La vie dans le camp, selon le témoignage des survivants, était rythmée par les réveils dans la nuit, les appels interminables, les travaux insurmontables, la faim qui tenaillait les corps affaiblis, la promiscuité de tous les instants, la vermine envahissante et les sévices incessants. L'effroi était quotidien à l'ombre des potences bien en vue en haut du camp. Ce traitement a anéanti plusieurs milliers d'êtres innocents.
    Le camp comprenait 17 baraquements en bois étagés en 9 plates formes à flanc de coteaux communiquant par des escaliers. Il était entouré par un double réseau de barbelés et surveillé par 8 miradors. A l'extérieur, furent installées d'autres baraques et des ateliers tandis qu'une villa fut réquisitionnée pour le commandant.

    Les prisonniers qui arrivaient en train jusqu'à la gare de Rothau devaient effectuer à pied les huit kilomètres qui les séparaient du Struthof, sous les coups et les hurlements d'une horde de SS. Il s'agissait d'abord de prisonniers de droit commun allemands puis de déportés de diverses nationalités (Polonais, Russes, Hollandais, Français, Allemands, Norvégiens...).


    Un camp d'extermination expérimental
    Dans le cadre de la "solution finale" réservée au peuple juif lors de la conférence de Wannsee du 20 janvier 1942 un traitement spécial devait être mis au point dans la phase finale de l'entreprise d'extermination systématique. Ainsi au Struthof, une dépendance d'un hôtel situé à proximité du camp fut transformée en chambre à gaz qui servit épisodiquement durant l'été 1943, époque au cours de laquelle fut également édifié un four crématoire.

    Suite à la promulgation du fameux décret du 2 Février 1942 dit "Nacht und Nebel" (Nuit et Brouillard), désignant les prisonniers qui devaient disparaître au cours de leur détention, de tels convois arrivèrent au camp en juillet et décembre 1943.


    Les martyrs
    Entre le 11 Août et le 19 Août 1943 furent également amenés 87 juifs détenus à Auschwitz. Ils furent gazés au Struthof pour enrichir la collection de squelettes dont avait besoin le professeur Hirt de l'Université de Strasbourg entre les mains du pouvoir nazi. Au cours de ce même mois un convoi de femmes juives a été gazé et les corps martyrisés ont servi à d'ignobles expérimentations anatomiques. De plus, dans la nuit du 1er au 2 septembre 1944, 106 membres du réseau de résistance "Alliance" furent exécutés d'une balle dans la nuque.
    Le 30 août 1944 avait commencé l'évacuation du camp vers celui de Dachau. Il sera finalement libéré par l'armée française le 23 novembre de la même année.

    Aujourd'hui, le Struthof est devenu un lieu de mémoire pour que, d'une part, le souvenir des quelques 12000 martyrs qui y ont trouvé la mort par l'épuisement ou par les massacres, soit perpétué de génération en génération, et pour que, d'autre part, chaque visiteur puisse lancer en toute connaissance de cause cet appel : "Plus jamais çà !".






    J'étais chez mon père à Fréconrupt. De là on voit la pointe blanche du très haut monument fiché dans la terre du camp.






    Il me faut descendre dans la vallée, passer la claquette et rejoindre Rothau.






    De là c'est indiqué, il faut prendre la bonnne direction.














    C'est par cette route que montaient les convois des déportés.








































    Si certains veulent que je poste ce sujet sur d'autres forums, je le ferai avec plaisir. Me le dire en privé.


    Dernière édition par Roger le Dim 23 Déc - 22:15, édité 2 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Mer 11 Nov - 22:14

    J'arrive à la tristement célèbre chambre à gaz du camp de concentration du Struthof.
    Elle n'est pas dans le camp.
    Elle est à 3km en contrebas.
    Cette maison est une ancienne salle de bal attenante au restaurant qui est justa à coté et qui est toujours en activité.





    On voit le restaurant à gauche et le toit de la chambre à gaz Nazi à droite.




    La chambre à Gaz

    Au KL-Natzweiler, les déportés n'étaient pas gazés de manière systématique, ni à la suite de sélections de masse.


    La chambre à gaz fut créée en 1943, par le commandant du camp, Josef Kramer, à la demande des professeurs de médecine nazis de l'Université du Reich à Strasbourg afin de procéder à des expériences médicales. La chambre à gaz fut aménagée dans une petite pièce de 9 m2 à l'intérieur de l'ancienne salle des fêtes de l'auberge du Struthof, déjà réquisitionnée pour les troupes SS.

    Du 14 au 21 août 1943, 86 déportés juifs provenant du camp d'Auschwitz y sont gazés ; leur corps devaient servir à établir une collection de squelettes pour le professeur August Hirt, directeur de l'Institut d'anatomie de l'Université du Reich de Strasbourg.

    La chambre à gaz sera également utilisée pour l'étude de nouveaux gaz. Des déportés, principalement tziganes, y servent de cobayes






    Dès 1951, le bâtiment de la chambre à gaz est classé Monuments historiques.


    L’apposition d’une plaque à l’entrée du bâtiment de la Chambre à gaz
    Le 28 mai 1969, alors que les anciens déportés Mantzer et Blazy travaillent à la création d’un musée au sein d’une des baraques du camp, la Commission exécutive décide de placer un panneau à l’entrée du bâtiment de la Chambre à gaz, avec l’inscription « Ministère des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, Chambre à gaz de l’ancien camp de Natzweiler-Struthof, classé monument historique ». Celle-ci est posée en 1970.








    Le premier mémorial au cimetière de Cronenbourg
    Le 16 septembre 1955, un Mémorial est inauguré au cimetière israélite de Strasbourg-Cronenbourg à la mémoire des 87 juifs envoyés au Camp de Natzweiler pour y subir des expériences médicales. Les restes des corps furent découverts dès la Libération à l’Institut médico-légal de l’Université de Strasbourg et inhumés au cimetière de Cronenbourg.






    Les premières recherches universitaires
    En 1985, la mémoire juive, et celle des expériences médicales, est réveillée avec la parution aux États-Unis de l’ouvrage de Jean-Claude Pressac, The Struthof Album, qui explique, documents à l’appui, pour la première fois précisément l’utilisation de la chambre à gaz du Struthof. La traduction française : L’Album du Struthof : étude du gazage au Struthof de 86 juifs destinés à la constitution d’une collection de squelettes paraît quelque temps après.




    La publication de la liste complète des noms des victimes juives
    En août 2004, l’historien allemand Dr. Hans Yoachim Lang rend public la liste des noms des 87 juifs transférés d’Auschwitz dans son ouvrage, Die Namen der Nummern, Wie es gelang, die 86 Opfer eines NS-Verbrechens zu identifiziere.










    Inauguration de la plaque des noms
    Le 26 juin 2005, M. Hamlaoui Mekachera, ministre délégué aux Anciens combattants, inaugure une plaque à l’intérieur du bâtiment, où figurent les noms des 86 juifs gazés par les nazis en août 1943 dans le cadre des expérimentations pseudo médicales du professeur Hirt.

    La reconnaissance de cette mémoire spécifique à Strasbourg
    Enfin, le 11 décembre 2005, une plaque commémorative en mémoire des 86 victimes du professeur Hirt est apposée à l’Institut d’anatomie de la Faculté de médecine de Strasbourg. Le même jour, un nouveau Mémorial, portant le noms des victimes est inauguré au cimetière israélite de Strasbourg-Cronenbourg.


    Dernière édition par Roger le Sam 14 Nov - 22:39, édité 1 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Mer 11 Nov - 22:38






    La chambre à gaz proprement dite où étaient gazés les condamnés.






    Orifice d'où était projeté le terrible ZyclonB



























    Dernière édition par Roger le Sam 14 Nov - 22:43, édité 1 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 65
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Le Struthof

    Message par Nicole C le Jeu 12 Nov - 5:48

    Assez horible de pense que l'Homme peut être capable de telles horreurs!!! Ça me rappelle beaucoup Auschwitz-Birkenau que j'ai visité en mai dernier et dont j'ai fait le compte-rendu ICI

    Merci pour ce reportage photos, Roger!!!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Sam 14 Nov - 21:18

    Ce reportage ne passionne pas et je peux le comprendre. mais je vais le poursuivre et le terminer. C'est un lieu chargé d'histoire de nos pays.
    Suivent maintenant le chemin des droits de l'homme, puis la visite du mémorial, puis le camp proprement dit.



    Juste à coté de la maison qui a servi de chambre à gaz, il y a un circuit qui débute.








































    Le restaurant situé à 25 mètres de la chambre à gaz. il est toujours en activité.
    La maison transformée en chambre à gaz était autrefois une dépendance de ce restaurant. C'était autrefois une salle de danse.













    Je quitte maintenant ce lieu pour me rendre au camp de concentration proprement dit.



























    Voilà. J'arrive et sur le parking, des cars allemands.
    De jeunes allemands qui viennent visiter ce lieu que leurs parents ont construit et exploité pendant la dernière guerre.


    Dernière édition par Roger le Sam 14 Nov - 22:47, édité 1 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Sam 14 Nov - 22:00

    Je vais suivre le mouvement.
    La dernière fois que j'étais venu sur ce lieu c'était pour aller sur le lieu où ma fille a perdu la vie. A 100 mètres de là et ce mémorial n'existait pas à ce moment là il y a 4 ans.
    Il a été construit sur un bunker dont j'ignorais l'existence et qui avait été construit par les détenus eux même. La Kartoffelkeller. ( la cave à pommes de terre) Ils n'ont pas trouvé trace de pommes de terre à la libération du camp. Qu'en avaient-ils fait de cette bâtissse, quel en était la destination, la question reste posée.
    Donc je vous l'ai dit, ce mémorial a été construit sur cette kartoffelkeller. C'est une batisse en béton armé tellement épaisse qu'il n'y a aucun risque d'effondrement.



    J'ai payé mon entrée ( 6 euros ) et je suis descendu en sous sol.












































    et tout autour de ce bunker, il y a des expositions de photos et une histoire chonologique sur les causes de l'arrivée au pouvoir des régimes totalitaires et dictatoriels que le monde à connu.



















    J'en ai pris une centaine de photos sur cette exposition; Mais je m'arrêterai là. Il faut venir sur place et découvrir cela tranquilement.


    Dernière édition par Roger le Sam 14 Nov - 22:52, édité 1 fois


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Sam 14 Nov - 22:22

    Dès la sortie du mémorial, on apperçoit de suite l'entrée du camp.





















    Je n'ai pas besoin de commenter cette photo.






    Tour d'horizon du camp. Il ne subsiste que 4 bâtiments originaux. Les autres ont été détruits



























    Cette batisse n'est pas d'origine. L'originale a brulé il y a 20 ou 25 ans. Elle abritait déjà un musée à l'époque mais avait été incendiée par des extrémistes Allemands. Enfin on leur avait attribué cet incendie à l'époque.









    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    béa

    Nombre de messages : 1410
    Age : 58
    Localisation : Haute-Savoie France
    Date d'inscription : 24/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par béa le Dim 15 Nov - 1:57

    J'ai visité ce camp, j'avais á peine 20 ans, j'ai été marquée pour toujours.
    Merci Roger pour les images qui n'existaient plus que dans ma mémoire...


    _________________
    Si vous voulez que la vie vous sourie....apportez lui d'abord votre bonne humeur!!!
    http://beaboss.over-blog.com/
    http://asiaromabea.blog4ever.com
    http://enviedailleurs.blog4ever.com/
    http://beabossbeatricebosson.spaces.live.com/
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 65
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Le Struthof

    Message par Nicole C le Dim 15 Nov - 2:55

    Vraiment intéressante cette visite, Roger!!! C'est bien qu'il y ait des endroits comme ça pour qu'on n'oublie jamais!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Dim 15 Nov - 17:08

    Oui Nicole.
    C'est pas un reportage très ragoutant mais il fait partie des lieux très visités dans ma région.



    Le musée dans la première baraque. Celle qui a été reconstruite après l'incendie de ces dernières années. Beaucoup de choses on disparu et il a fallu faire appel à des documents d'archives pour le reconstituer.



























    Le sinistre Kramer, arrêté à la libération du camp et qui ici est sérieusement encadré. Il sera jugé et pendu aussitot.













    Le bâtiment où se trouve le four crématoire. Je vais le visiter.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Dim 15 Nov - 17:48

    La place des pendaisons. L'ensemble des détenus était contraint d'assister aux pendaisons.






    chariot qui a servi aux prisonniers pour travailler dans la carrière de granit un peu plus bas.






    l'une des 3 baraques qui est encore d'époque.






    Je vais maintenant descendre vers la prison et le four crématoire.






    Les baraques des détenue se trouvaient autrefois sur ces plateaux.













    L'entrée du crématoire






    Le four crématoire. Sur la droite et plus haut, on voit une citerne ronde; C'est un ballon d'eau contenant de l'eau chauffée grace au four. l'eau servant aux douches des SS allemands.






    Là on le voit mieux ce ballon d'eau chaude.













    Civière élévatrice ou les cadavres étaient déposés avant leur enfournement.















    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Dim 15 Nov - 18:09

    Dont une d'entre elles incinérée encore vivante.


































    Au plafond, les crochets pour les pendaisons rapides et discretes.




    Couloir donnant sur les cellules



































    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Dim 15 Nov - 18:56



































    On opasse maintenant dans l'autre bâtiment, juste à coté; Le bloc cellulaire.

































    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Le Struthof

    Message par Roger le Dim 15 Nov - 19:17








    Elles sont là ces petites cellules où le condamné ne pouvait pas se tenir debout; Après trois jours, soit il était mort de froid, soit il était exécuté par pendaison.


























































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 65
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Le Struthof

    Message par Nicole C le Dim 15 Nov - 20:56

    Incroyable... mais malheureusement vrai!!! Il ne faudra jamais l'oublier!!!!

    Contenu sponsorisé

    Re: Le Struthof

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 16:37