France - Ardèche (2009)

    Partagez
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Ven 14 Aoû - 10:55

    Après le Périgord en 2007 et 2008, nous avons donc passé deux semaines de vacances avec les enfants en Ardèche cette année.

    L'Ardèche reste un département assez peu peuplé (densité de 52 hab/km², contre 112 pour la France), avec de fortes disparités (Vallée du Rhône / montagnes).

    Elle est également plutôt rurale : en 1999, 51% des habitants vivent dans des communes de moins de 3 000 habitants (contre 12,5% pour la France entière).

    Certaines zones se développent grâce à leur position (villes à la périphérie de Valence, par exemple, villes-rues de Rochemaure à Viviers face à Montélimar, attraction de la zone du Tricastin dans l'extrême sud-est), ou grâce à l'activité touristique.
    L'Ardèche offre une forte diversité de climats. En effet, un climat tempéré caractérise le nord du département. Le sud offre un climat plus provençal.

    L'Ardèche verte ou haute Ardèche située au nord du département, comprise entre 350 m et 850 m d'altitude, est de climat tempéré, la vallée du Rhône se différenciant par des chutes de neige très rares et des orages moins violents. Le plateau ardéchois situé à l'ouest du département, d'une altitude moyenne d'environ 1 000 m, présente un climat de moyenne montagne, toute la diversité des climats ardéchois se reflétant dans la vaste région du Coiron aux Boutières. L'Ardèche méridionale est caractérisée par un climat chaud et sec méditerranéen (la zone de culture de l'olivier s'étend jusqu'à Aubenas), en remarquant des extrêmes accentués par l'altitude dans la Cévenne ardéchoise.





    Notre lieu de villégiature était le "Domaine d'Imbours" à Larnas, à 25 kms au sud de Montélimar. Ce centre de loisirs offre une multitude de possibilités de logements qui vont du camping au gite, et même une résidence hôtelière, ceci sur une surface totale de 270 hectares en pleine nature. L'ensemble du domaine est si étendu qu'il existe une navette afin de faciliter vos déplacements.







    Dans le domaine, vous trouverez tout le confort nécessaire (supermarché, laverie, boulangerie, pizzeria, bars, etc...), ainsi qu'un certain nombre d'activités pour toute la famille (tennis, équitation, quad, location de vélos, kayaks, etc...).

    Mais son principal intérêt est d'offrir de vastes espaces aquatiques (2) qui sont un véritable paradis pour les enfants.









    Pas mal d'activités sont proposées aux enfants et aux ados. Ces derniers apprécieront tout particulièrement les différentes soirées organisées à leur attention, ainsi que les nocturnes à la piscine.







    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Ven 14 Aoû - 10:56

    Je continue donc avec Saint-Montan, petite commune à une encâblure de Larnas, qui recèle un patrimoine archéologique et historique extrêmement riche. Toutes les périodes y sont représentées : Néolithique, Age du Bronze et du Fer, périodes Gallo-Romaines et féodales.

    Mais ce qui fait le caractère du village aujourd’hui c’est l’ensemble castral.




    La légende nous rapporte qu‘au Vème siècle vivait à Laon un pieux personnage appelé "Montanus". Sa réputation de sainteté était grande et il prédit à Dame Célini qu’elle mettrait au monde un fils et qu’il aurait une grande destinée. Ce fils fut Saint-Rémi, archevêque de Reims, qui baptisa Clovis en 496. Montanus, importuné par l’affluence des visiteurs qu’attirait sa réputation de sainteté, quitta Laon et vint chercher dans le Midi une solitude où il pût prier Dieu en paix. Le "Val Chaud" le séduisit par son âpreté et sa proximité avec le Bourg-Saint-Andéol (désireux de satisfaire sa piété envers Saint-Andéol, martyrisé en 208). Il aurait vécu 30 ans dans la grotte du "Val Chaud" ; une vie de solitude, de prière et de pénitence. Puis il fut découvert par des chasseurs et reçut la visite de Saint-Rémi et de Jean, évêque de Viviers, qui le prièrent de s’installer dans un lieu plus accessible (lieu actuel de la chapelle San-Samonta). L’affluence de visiteurs l’obligea à quitter le pays et il se retira à la Fère, en Picardie, où il serait mort et où on conserverait ses reliques.






    Le nom du village vient donc de ce saint ermite, et s’écrit correctement sans "T" (registres paroissiaux). Cependant, ce village, le seul à porter ce nom en France, a connu divers référencements officiels à partir de la Révolution. À cette époque, comme toutes les localités portant des noms de saints, Saint-Montan perdit la première partie de son nom et devint "Montan". La confusion s’établit alors. "Montan", isolé, devint inexplicable et l’on dut croire à une faute d’orthographe commise sur le participe présent du verbe "monter". À la fin de la période révolutionnaire le nom redevint "Saint-Montant" et l’usage instaura cette écriture dès 1843. En 1966 un arrêté du maire reconsidère la graphie originelle auprès de la Préfecture. Il a fallu plusieurs années de démarches pour retrouver définitivement SAINT-MONTAN.






    Le château fort, construit sur l’éperon rocheux du rocher de l’Agache va constituer le point de départ du bourg actuel. Il était impossible de concevoir un village autour de l’église San-Samonta, la configuration du terrain ne s’y prêtant pas. Selon l’état actuel des recherches archéologiques, nous savons que le bâtiment primitif était le bâtiment central actuel; c’était un donjon et sa construction semble avoir été dans un but strictement militaire au XIème siècle. Puis au XIIIème siècle le château s’est agrandi vers la crête avec de nouvelles constructions ayant une vocation résidentielle. Ensuite au cours des siècles l’habitat s’est développé sur les pentes rocheuses que domine le château. Au fur et à mesure de ces extensions, les remparts ont été agrandis pour assurer la protection des maisons. Dans le courant du XVème siècle le bourg castral atteindra les berges des deux ruisseaux, englobant la chapelle du castrum : sa superficie totale est de 2 hectares. Il sera entouré alors d’une importante enceinte tracée très régulièrement, qui existe en majeure partie encore aujourd’hui. On y pénètre encore par trois portes principales dont les derniers remaniements datent du XVIème siècle. La famille ayant le patronyme "De Saint-Montan" pourrait être à l’origine du château (mention écrite dès 1110). Cependant, dès la fin du XIIIème siècle, Saint-Montan est une coseigneurie.




    Partagés entre plusieurs coseigneurs, le château et ses annexes, après les destructions des guerres de religion au XVIème siècle, connurent une désaffection progressive (notamment après le passage de l’Amiral Coligny, fort d’une armée de 3 000 hommes et 400 chevaux).

    L’ensemble du bourg restera habité jusque dans les années 1880 ; puis les maisons seront abandonnées petit à petit, au fur et à mesure de la disparition des personnes y habitant. En 1970, totalement ruiné, le vieux bourg n’était plus qu’un amoncellement de pierres et de gravats, envahi par les ronces, les lierres et les arbres. Grâce au travail titanesque depuis 37 ans de l’Association des Amis de Saint-Montan, la majorité des habitations est aujourd’hui reconstruite.

    Au passage, une petite pancarte qui m'a fait sourire.

    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Ven 14 Aoû - 10:58


    L'agriculture est encore bien présente en Ardèche, mais avec des parcelles moyennes assez petites.

    Tous les acteurs de la filière châtaigne ou castanéiculture sont représentés en Ardèche ce qui équivaut à plus de 1 000 emplois à temps plein entre la production, la transformation et la commercialisation. Le département dispose encore de plus de 1000 exploitations, dont 20 à 60% des revenus sont issus de la filière châtaigne. En 2004, la production de châtaignes atteignait 5 400 tonnes, soit 50% de la production française; elle bénéficie d'un label AOC depuis juin 2006.


    L'AOC Châtaigne d'Ardèche est défendu par le SPCA (Syndicat des producteurs de châtaignes d'Ardèche. Les bois de châtaignier sont encore au cœur de la vie rurale, dans la moyenne montagne, soit au-dessus de 450 à 500 m d'altitude: fruits, farines, bières, bois, confitures, etc. L'espoir de renforcer le secteur explique en partie la création du Parc naturel régional des Monts d'Ardèche et le développement des fêtes Castagnades d'automne.

    Le vignoble, en trente ans, est devenu réputé - des Côtes du Rhône du nord autour de Cornas et Saint-Péray jusqu'aux Côtes du Vivarais et aux Côtes du Rhône méridionales autour de Bourg-Saint-Andéol. Autour d'Aubenas, les efforts pour faire connaître le Gamay nouveau se multiplient. Certains cépages, comme le viognier blanc, forment d'excellent vins de garde.


    Les arbres fruitiers de la vallée du Rhône et des vallées des torrents descendus de la montagne bénéficient d'une image de qualité auprès des consommateurs; cependant, le mitage périurbain a entraîné des arrachages, par exemple autour de Privas, ou le long de la vallée de l'Eyrieux.

    Malgré les difficultés, l'élevage progresse, bénéficiant également d'une image de qualité: bovins (du plateau du Coiron, des abords du mont Mézenc), ovin, caprin, porcin; autour de la castanéiculture et du tourisme se développe à nouveau l'élevage des ânes et des chevaux.


    La céréaliculture n'est pas dominante, la superficie des terres à céréales ne dépassant pas 11 050 hectares. En 2006, 41 660 € ont été produites, le rendement étant le plus faible de la région Rhône-Alpes avec 38 quintaux à l'hectare.

    Le goût récent du public pour les variétés anciennes de produits du terroir ou les méthodes traditionnelles de culture a permis de relancer des cultures marginalisées. C'est le cas de la culture de pommes de terre primeur de la vallée de l'Eyrieux, dans le périmètre du Parc. La production, limitée à 200 tonnes, est reconnue pour sa qualité exceptionnelle.

    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Roger le Ven 14 Aoû - 14:53

    Je me régale. J'attends la suite car je suppose qu'il a emmené sa petite famille dans des endroits que j'aurais aimé visiter. je ne dis rien, je le laisse faire. En tout cas, tu n'as pas perdu la main et tes photos sont toujours aussi belles.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Anne le Ven 14 Aoû - 15:42

    Oui, c'est vraiment agréable .
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Ven 14 Aoû - 15:56


    Non loin de Vallon Pont d'Arc se trouve Labastide de Virac, à proximité de la fabuleuse grotte Chauvet. Son territoire s'étend sur la rive droite de l'Ardèche, sur 2400 hectares, dont une grande partie boisée de chênes blancs et de chênes verts.

    Les "221" Labastidains vous invitent dans leur village avec ses rues caladées, ses maisons anciennes construites en pierres du pays, ses portes ancestrales, ses cadrans solaires, le tout au cœur d'une campagne verdoyante et paisible.






    Autour de sa mairie, de son église, de son temple, de son château du XVe et de ses commerces, ils sont là tout au long de la saison touristique pour vous offrir passion, convivialité et amitié.

    Un monument, à la mémoire des martyres du hameau des Crottes, relate un moment tragique de la dernière guerre mondiale.

    Des grottes ornées, non visitables, font partie du patrimoine communal.






    Classé monument historique à la fin des années 70 et ouvert à la visite par audioguide, le château des Roure offre une vue paisible sur les Cévennes alentours.

    Bâti au XVème siècle, il fut en partie rasé par les troupes du cardinal de Richelieu au XVIIème siècle pour avoir formé le bastion d’une communauté protestante, parmi laquelle figurait le très en vue Duc de Rohan.






    Flanqué de ses deux tours plates recouvertes de tuiles orangées, le château offre aujourd’hui au visiteur un ensemble de pièces au décor reconstitué grâce à du mobilier et à de nombreux outils.






    Sous l’Ancien Régime, le château et ses environs furent aussi un centre important de production de fil à soie. A ce titre, le musée de la soie offre un aperçu très complet de l’ensemble du processus de fabrication de cette étoffe convoitée au sein d’une magnanerie, qui renferme, aujourd’hui encore, un élevage de vers à soie vivants.






    A la Révocation de l'Édit de Nantes (1685) le comte de Roure se convertit au catholicisme. En 1703, Jean Cavalier et ses camisards prirent le château.
    Le château a été classé monument historique en 1978.

    Nouvellement aménagé, le musée de la Soie a été ouvert au public en 2002. Ce musée est destiné à vous faire découvrir toutes les étapes de travail du fil de soie à l'étoffe. Ce métier s'est développé grâce au labeur des familles huguenotes qui après 1685 étaient exclues des emplois publics.





    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Nicole C le Ven 14 Aoû - 16:39

    Vraiment un très beau compte-rendu, Arawak!!! La région semble très jolie. Les vieilles pierres, les petites rues étroites! Merci de partager avec nous!!!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Roger le Ven 14 Aoû - 23:42

    j'aime découvrir cette région avec toi. Et les gorges de l'ardèche, tu y a marché ?


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par alexo le Dim 16 Aoû - 7:05

    C`est tellement beau!!! Tes photos sont très belles, je me régale!!
    avatar
    Christine

    Nombre de messages : 1879
    Age : 56
    Localisation : Petit village d'Alsace,France
    Date d'inscription : 05/06/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Christine le Dim 16 Aoû - 23:59

    Belle balade entre bassins et vieilles pierres,j'aime beaucoup!

    Le domaine a l'air vraiment pensé pour les enfants!


    _________________
    Il faut lutter pour ses rêves, mais il faut savoir également
    que quand certains chemins se révèlent impossibles,
    mieux vaut garder son énergie pour parcourir d'autres routes.


    [Paulo Coelho]
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Lun 17 Aoû - 10:44

    Non loin de Montélimar se trouve le musée européen de l'aviation de chasse, l'occasion pour moi d'aller faire quelques photos autres que de paysage.


    Né en 1985, le musée s’est destiné à la préservation d’aéronefs militaires en général, avec une spécialisation dans le domaine des avions de combat en particulier. Le premier avion reçu de l’armée de l’Air française n’était pourtant pas un chasseur, mais le Dassault 312 s/n 228 que les membres du musée nouvellement créé avaient camouflé en hommage aux aviateurs français de 39-40. Hélas, l’aventure de cet avion s’est tristement achevée en 1999 au meeting aérien d’Issoire.






    Comme de nombreux musées privés, le Musée européen de l’Aviation de Chasse est régi par la loi de 1901 sur les Associations, et vit grâce aux nombreuses visites individuelles, aux visites guidées (pour plus de dix personnes) et aux dons. Animé par une équipe de bénévoles, il compte quatre salariés dont les compétences et les connaissances sont quotidiennement appréciées. Un chantier de réinsertion illustre par ailleurs l’aspect social de l’association qui s’entoure de quelques CEC et CES* pour bâtir, entretenir et enjoliver le site. Ces jeunes, encadrés par l’un des trois salariés permanents du musée, participent activement à la vie de l’association et conservent généralement un bon souvenir de leur passage à Montélimar. Une modeste contribution d’état récompense cette initiative.






    Les avions sont de provenance diverse. Le musée de Montélimar a su créer des liens étroits avec différents partenaires comme le Musée de l’Air et de l’Espace de Paris, la Luftwaffe, les Forces aérienne suisses et suédoises, pour ne citer que les principaux. A ce titre, il expose au public des avions provenant de ces sources, mais aussi des machines appartenant à des collectionneurs privés. Des avions du Musée de l’Air du Bourget sont mis à la disposition du musée de Montélimar, comme Caravelle ou l’Alouette II.






    Les collections du musée augmentent chaque année, grâce aux initiatives privées ou aux relations établies par les membres de l’association ; par ailleurs, les avions exposés à l’extérieur subissent périodiquement des cures de rafraîchissement qui réparent les dégradations provoquées par les caprices de la météo. Dans le cadre de l’aménagement du site, certaines dispositions ont été prises afin de permettre aux handicapés de visiter les collections de manière plus adaptée. L’accès du musée est actuellement en cours de chantier, et son entrée principale devrait pouvoir accueillir confortablement les futurs visiteurs ; une boutique et un centre d’information y seront aménagés.




    La construction des hangars par les CES et quelques bénévoles a constitué une étape majeure dans l’évolution du musée. Obtenus pour une somme symbolique, ils ont été démontés entièrement, transportés et remontés par les membres de l’association. Peu adaptés à leur nouvelle fonction, ils sont en cours de réaménagement, des panneaux vitrés venant ajouter un peu de lumière aux appareils abrités.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Nicole C le Lun 17 Aoû - 15:17

    Merci pour cette visite virtuelle du musée de l'aviation de chasse. Tes photos sont toujours aussi belles, Arawak!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Lun 17 Aoû - 16:46

    La proximité (toute relative) du mont Ventoux était l'occasion de se rafraichir un peu des températures caniculaires que nous avons eues.


    L'occasion aussi de parcourir de petites routes bien sympathiques en passant par le château de Suze-la-Rousse ou par Vaison-la-Romaine.








    Le mont Ventoux est un sommet français culminant à 1 912 mètres. Il fait environ 25 kilomètres de long sur un axe est-ouest pour 15 kilomètres de large sur un axe nord-sud. Surnommé le Géant de Provence ou le mont Chauve, il est le point culminant du massif des Baronnies et le plus haut sommet du Vaucluse. Son isolement géographique le rend visible sur de grandes distances, ce qui lui confère son nom actuel. Il constitue d'ailleurs la frontière linguistique entre le nord et le sud-occitan.




    Avant d'être parcourue par trois routes principales, ce qui a permis le développement du tourisme vert et des sports d'hiver ainsi que l'organisation de grandes courses cyclistes, de bolides motorisés ou autres défis, la montagne était sillonnée de drailles tracées par les bergers à la suite de l'essor de l'élevage ovin entre le XIVe siècle et le milieu du XIXe siècle. Ces chemins ont désormais été transformés en sentiers de randonnée, à l'instar du GR 9.




    Sa nature essentiellement calcaire est responsable de sa vive couleur blanche et d'une intense karstification due à l'érosion par l'eau, avec la présence de nombreux pierriers dans la partie sommitale. Les précipitations sont particulièrement abondantes au printemps et à l'automne. L'eau de pluie s'infiltre dans des galeries et rejaillit au niveau de résurgences au débit variable telles la Fontaine de Vaucluse. Le mont Ventoux est soumis à un régime méditerranéen dominant, causant parfois l'été des températures caniculaires, mais l'altitude offre une grande variété de climats, jusqu'au sommet à l'influence continentale de type montagnard, en passant par un climat tempéré à mi-pentes. En outre, le vent peut être très violent et le mistral souffle pratiquement la moitié de l'année. Cette géomorphologie et ce climat particuliers en font un site environnemental riche et fragile, constitué de nombreux étages de végétation, comme en témoigne son classement en réserve de biosphère par l'UNESCO et en site Natura 2000.






    Si des peuplements humains sont avérés au niveau des piémonts durant la Préhistoire, la première ascension jusqu'au sommet serait l'œuvre, le 26 avril 1336, du poète Pétrarque. Il ouvre la voie, plus tard, à de nombreuses études à caractère scientifique. Par la suite, pendant près de six siècles, le mont Ventoux va être intensément déboisé, au profit des constructions navales à Toulon, des fabricants de charbon de bois et des éleveurs ovins. Durant la Seconde Guerre mondiale, la montagne abrite le maquis Ventoux. Depuis 1966, le sommet est coiffé d'une tour d'observation de plus de quarante mètres de haut surmontée d'une antenne.

    Alors que l'élevage ovin a presque disparu, l'apiculture, le maraîchage et la viticulture, la récolte des champignons parmi lesquels la truffe, ainsi que la culture de la lavande sont toujours pratiqués.


    En raison de ces particularités, le mont Ventoux est une figure symbolique importante de la Provence ayant alimenté récits oraux ou littéraires, et représentations picturales artistiques ou cartographiques.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Nicole C le Lun 17 Aoû - 17:13

    Vraiment magnifiques ces paysages des abords du Mont Ventoux!!! A 43C je comprend que tu aies chercher à te rafraichir un peu, Arawak!!!! Merci pour ces fabuleuses photos!!! C'est toujours un plaisir de te suivre!!!!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Roger le Lun 17 Aoû - 22:02

    C'est beau tout ça ! j'attends la suite. Il y a un site que j'attends . J'espère qu'il y aura été.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Jany

    Nombre de messages : 1181
    Age : 62
    Localisation : Trois-Rivières (Québec)
    Date d'inscription : 15/09/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Jany le Mar 18 Aoû - 1:51

    Tu en as mis du temps pour nous. C'est tout simplement splendide Un gros gros
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Jeu 20 Aoû - 14:09

    Non loin de Vallon Pont d'Arc se trouve Ruoms, vieux village médiéval de caractère, fondé à la fin du Xe siècle. Ses vieux remparts dotés de sept tours rondes et d'une église d'architecture romane, furent érigés au XIVe siècle, lors de la guerre de Cent Ans.

    Le Pays de Ruoms est un pays de carrières, encore exploitées il y a cinquante ans. La pierre calcaire de Ruoms a été utilisée pour la réalisation de nombreux monuments et ouvrages d'art, on a même cité le socle de la statue de la Liberté à New York, mais aucun document en atteste.

    Ruoms fut aussi une petite cité industrielle avec ses brasseries, fermées depuis 1967, la bière ayant été remplacée aujourd'hui par le vin. C'est à Ruoms que se trouve la plus grande coopérative vinicole de l'Ardèche : les Vignerons ardéchois.

    A la sortie du village, la rivière a creusé sur quelques kilomètres des gorges appelées "Défilé de Ruoms". Moins connues que les gorges de l'Ardèche, elles méritent néanmoins le détour.








    En retournant vers vallon Pont d'Arc, vous passerez inmanquablement au pied du rocher de Sampzon qui, du haut de ses 449 mètres, offre une vue imprenable sur le bassin du Vallon, l'Ardèche et la Cévenne ardéchoise, ainsi que de magnifiques couchers et levers de soleil.





    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Jeu 20 Aoû - 14:41

    Sur la route reliant Viviers à Aubemas se trouve Alba La Romaine, cité fondée sous l'Empire romain comme son nom l'indique. Elle portait alors le nom de « Alba Helviorum ». Elle fut la capitale des Helviens et fut siège épiscopal dans le courant du IVe siècle.

    Fière de son riche passé historique, la notoriété de la localité repose essentiellement aujourd'hui sur les trésors archéologiques qu'elle recèle et les nombreux vestiges d'époque gallo romaine qu'elle abrite.




    Capitale des Helviens à l'antiquité, puis ville épiscopale jusqu'au Vème siècle (elle accueille les premiers évêques du Vivarais), Alba s'est construite au fil des périodes prospères et mouvementées de son histoire comme une ville ouverte et sans remparts.

    Le village moderne, d'époque moyenâgeuse, s'est agencé sur un rocher surplombant le site gallo romain. De cette hauteur culmine le château, imposante bâtisse du XVII ème siècle, qui tel un éclaireur en alerte veille sur son village implanté en contrebas.




    Ce dernier constitué de maisons construites en balsate et calcaire, présente pour particularité architecturale un ensemble aux couleurs de damiers donnant ainsi un charme incontestable à ce village atypique.

    Déambuler dans ce labyrinthe de ruelles étroites permet de s'émerveiller de cette particularité locale, d'y découvrir voûtes, arches, cours intérieures, petites chapelles.... témoins des 2000 ans d'histoire d'Alba.


    Classé "plus beaux villages de France", son cadre exceptionnel se prête à de nombreuses manifestations artistiques (théâtre, danse, musique, peinture.) réparties entre le bourg médiéval et les vestiges romains (théâtre antique, cours du château....).
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Jeu 20 Aoû - 15:28

    Bon, et bien voilà, j'ai pratiquement fait le tour de ce que nous avons découvert pendant ces quinze jours passés à Larnas, mais je ne pouvais pas conclure de compte rendu sans vous parler des gorges de l'Ardèche qui se trouvaient à une quinzaine de kilomètres de notre lieu de villégiature.




    Les gorges, qui forment un véritable canyon d'une trentaine de kilomètres creusé dans le plateau calcaire entre le Pont d'Arc (Vallon-Pont-d'Arc) et Saint-Martin-d'Ardèche, peuvent être suivies en voiture du côté nord par une route panoramique à travers la garrigue. Sur leur cours inférieur, elles forment la frontière entre les départements de l'Ardèche et du Gard. De nombreux belvédères dont les noms sont liés aux différents sites ont été aménagés sur l'itinéraire, depuis le Serre de Tiourre embrassant la vue sur les Cévennes vers Alès à l'entrée des Gorges jusqu'au Ranc Pointu avant le panorama sur Aiguèze, Saint-Martin-d'Ardèche et, au loin, la plaine du Rhône et le mont Ventoux.






    La rivière a formé plusieurs méandres, plus ou moins ouverts, dans le plateau (bloc urgonien d'environ huit cents mètres d'épaisseur : "plateau de Gras" au nord, "Bois de Ronze" au sud). Et le plus surprenant est celui du Pont d'Arc. Phénomène unique, le cours d'eau a ici recoupé son méandre en perçant la roche et en laissant une arche de calcaire de 60 mètres de haut sous laquelle la rivière continue à s'écouler.






    Les Gorges de l'Ardèche et leurs plateaux attirent chaque année de nombreux visiteurs avides de découverte, d'évasion, et d'activités de pleine nature. Il s'agit d'un des sites les plus visités du département de l'Ardèche et des environs. Les touristes pratiquent la spéléologie, l'escalade, la descente des gorges en canoë, en kayak ou en barque, la randonnée, le saut en élastique, etc.






    L'Ardèche, dans ses Gorges, descend de 80 à 45 mètres du niveau de la mer. Elle les a creusées dans un massif à l'altitude moyenne de 300 m, à la végétation méditerranéenne : c'est la première grande garrigue. Les espèces sont adaptées à un sol perméable qui ne conserve pas l'eau en surface, mais la voit circuler dans les nombreuses galeries et rivières souterraines (le réseau connu des Grottes de Saint-Marcel dépasse les 50 km de conduits).






    De nombreuses grottes peuvent êtres visitées pour leur intérêt géologique (Aven Marzal, Aven d'Orgnac, Grotte de la Madeleine, Grottes de Saint-Marcel,…), d'autres attestent de la présence très ancienne de l'Homme dans cette région. Nombre d'entre elles sont des grottes ornées (souvent fermées au public); la plus célèbre est désormais la Grotte Chauvet - qui ne sera jamais visitée : une exposition la présente à Vallon-Pont-d'Arc et un "Espace de restitution", façon Lascaux II, est en prévision. Cette présence humaine ancienne est attestée pareillement par la présence de dolmens (800 dans toute la Basse-Ardèche, l'une des principales zones mégalithiques de France).






    Avant 1960, aucune route ne parcourait les Gorges de l'Ardèche : la trentaine de kilomètres séparant le hameau de Chames, près du Pont d'Arc, et le hameau de Sauze, à Saint-Martin-d'Ardèche n'était - et n'est - pratiquable qu'à pied pour les randonneurs. Elles l'étaient en barque plate (ou bèches) par les habitants installés à leurs extrémités ou sur les plateaux alentour. Ils exploitaient pour l'essentiel le bois, le charbon de bois réalisé sur le plateau. Le site, isolé et difficile d'accès, avait permis au XIIe siècle l'implantation d'une maladrerie templière destinée à accueillir les victimes de la peste au retour de croisade. Des vestiges de cet édifice sont encore visibles aujourd'hui au Cirque de la Madeleine.






    Mais la réputation des Gorges de l'Ardèche tient surtout à son cours d'eau. Relativement calme pendant toute la période du printemps et de l'été, parsemé de quelques rapides dignes d'intérêt, il est un lieu de loisirs affectionné des amateurs de canoë et de kayak comme des randonneurs.






    Les Gorges de l'Ardèche, le "Pont d'Arc" et le massif voisin de la "Dent de Rez" (la "dent de scie" dominant le plateau de Gras à 700 m d'altitude - cette "rez", c'est reïssa, la scie en occitan) sont respectivement classés en Réserve Naturelle, Site Classé et Arrêté de Biotope.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 66
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Nicole C le Jeu 20 Aoû - 16:58

    Ouf!!! Quelles belles photos de cette région!!! Les gorges sont vraiment à voir si on est dans ce coin du pays!!! Merci Arawak pour cette visite virtuelle qui donne envie de découvrir cette région!!! Magnifique encore une fois!!! et
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par alexo le Ven 21 Aoû - 2:47

    Seigneur que la France est belle!!!!! Je suis très impressionnée de voir toutes ces photos de sites et de paysages si beaux. Vraiment, ça donne le goût de retourner en France, il y a tellement ``a voir! merci Arawak pour ces magnifiques photos!
    avatar
    Arawak

    Nombre de messages : 219
    Age : 54
    Localisation : Expatrié en Belgique
    Date d'inscription : 16/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Arawak le Ven 21 Aoû - 17:07

    à vous tous pour vos commentaires !

    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Roger le Ven 21 Aoû - 23:22

    Je suis sans voix.
    J'ai longuement regardé tes photos. Chaque photo. J'y étais et tes commentaires enrichissent le lecteur.
    J'imaginais^y être, j'imaginais me balader sur ces chemins, ces rochers, au pied de ces falaises; Pont d'arche, un endroit magique.
    J'espère que tu t'y es baigné.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    MartineN

    Nombre de messages : 286
    Age : 58
    Localisation : France
    Date d'inscription : 25/01/2009

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par MartineN le Jeu 27 Aoû - 17:12

    Merci Arawak, un très beau compte rendu, et que dire de tes photos, j'ai passé un bon moment à visiter ce coin de France.
    Vraiment de beaux paysages.
    Oui il y a de belles choses à voir en France

    Contenu sponsorisé

    Re: France - Ardèche (2009)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 0:50