Subtilités de la langue Française

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Subtilités de la langue Française

    Message par Roger le Sam 20 Juin - 13:40

    J'ai aimé, j'ai voulu vous faire partager ça.

    À ceux qui aiment la langue française...!



    Le pâtissier s'est fait une religieuse en un éclair.
    Le facteur légèrement timbré, prend tout à la lettre.
    Le coiffeur se barbe à force de couper les cheveux en quatre.
    Le cafetier a servi un demi à un jeune mousse.
    Le poissonnier fait le maquereau avec une morue.
    Le croque-mort a enterré sa vie de garçon en buvant une bière.
    Le viticulteur prend de la bouteille et demande qu'on lui lâche la grappe.
    Le plombier a pris la fuite en fumant un joint.
    Le menuisier a attrapé la gueule de bois en abusant du buffet.
    Le charcutier a épousé un boudin, quel andouille !
    Le boucher s'est mordu la langue en taillant une bavette.
    Le boulanger s'est fait rouler dans la farine, il est dans le pétrin.
    L’épicier a pris une amende en passant à l'orange.
    L’avocat s'est trouvé bec dans l'eau en défendant une cruche.
    Le vétérinaire a un chat dans la gorge et une fièvre de cheval.
    Le bûcheron est resté sous le charme en écoutant Dutronc.
    Le couturier a choisi de monter un col plutôt que de traverser la Manche.
    Le cordonnier s'est fendu le cuir chevelu sur une route en lacets.
    Le pharmacien a passé ses vacances au lac Satif, il s'est emmerdé.
    L’électricien a été déclaré positif alors qu'il était neutre.
    L’horloger n'a plus une minute à lui depuis qu'il a perdu la grande aiguille.
    Le bijoutier a lâché une perle dans une rivière de diamants.
    Le sculpteur a coulé un bronze dans un moule à plâtre
    Le cuisinier fait sa sauce tartare très tôt le matin.
    Le volailler court après les poules et y laisse des plumes.
    Le curé est à l'arrêt entre les messes.
    Le relieur s’est retranché dans la marge du livre




    Le petit texte, que je vous laisse savourer maintenant , ou pour donner en dictée a été trouvé dans un vieil almanach

    Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.

    De ce mariage, est né un fils aux yeux pers*.
    Monsieur est le père, Madame est la mère.
    Les deux font la paire.

    Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.
    Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère.

    Aucun des deux n'est maire.
    N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.
    Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.
    Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

    La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.
    Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils.

    Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s'y perd !"





    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Oct - 15:56