Strasbourg en état de siège.

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Jeu 2 Avr - 22:08

    Chers amis,
    Je voudrais vous dire à quel point vous allez passer un bon weekend chez vous.
    Nous à Strasbourg, depuis deux jours nous vivons une mise en place de milliers ( 9000 ) de policiers, de CRS, de gendarmes français et étrangers. Il y en a partout. Sur les ponts, dans les rues, à chaque carrefour. J'ai déjà été contrôlé 10 fois puisque j'ai un peugeot partner plein d'outils et de caisses. Ils fouillaient et refouillaient. C'est vraiment chiant à vivre ce sommet de l'Otan

    Demain et Samedi nous devrons rester chez nous, fenêtres fermées et sous la surveillance de tireurs d'élites. Les hawacks tournent au dessus de nos têtes depuis une semaine; les hélicos il y en a partout et je ne vous explique même pas les sirènes des véhicules de police, des ambulances, des voitures banalisées des services secrets.

    Depuis ce soir 20 heures, tout est définitivement bouclé.

    Demain je vais essayer de passer à pied le pont du Danube pour aller travailler. J'espère que je vais pouvoir passer.
    De ma fenêtre je ne vois plus de mouvement automobile... Mauvais film !


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Jeu 2 Avr - 22:13

    Alors que des manifestants violents risquent d'affluer de l'Europe entière, près de 25 000 policiers français et allemands quadrillent les rives du Rhin.

    En comité restreint, Michèle Alliot-Marie dit craindre la tempête, et les responsables de la Place Beauvau carguent les voiles. Le sommet de l'Otan des 3 et 4 avril prochains à Strasbourg sera celui de tous les dangers. Celui de l'extravagance et de la démesure, pour célébrer, ou conspuer, au choix, le soixantième anniversaire de l'Alliance atlantique. À plus d'un titre, la réunion des 27 chefs d'État et de leur délégation va transformer la capitale alsacienne en citadelle assiégée. Pendant quarante-huit heures, deux gigantesques «bulles» sécurisées vont sanctuariser les abords du palais des congrès, dans les quartiers du Wacken, théâtre du sommet, ainsi que les environs du Palais des Rohan, où les chefs d'État goûteront à la haute gastronomie d'Émile Jung. Pour circuler en centre-ville, classé «zone rouge» et rendu impraticable par 50 000 barrières, il faudra montrer patte blanche. Les habitants des 7 000 foyers qui y sont établis circuleront grâce à l'un des 40 000 laissez-passer spéciaux fournis par le commissariat. «Ne pourront accéder à pied ou à vélo que les résidents ou professionnels dûment recensés sur présentation de ce sésame», précise-t-on à la mairie. «Strasbourg est une ville bunker, une ville fantôme, une cité verrouillée et impraticable», éructent de leur côté les détracteurs. Ulcérés de vivre en «camp retranché», ces Strasbourgeois un rien bravaches ont pavoisé leurs fenêtres de drapeaux arc-en-ciel, symbole de paix. Le maire (PS), Roland Ries, en a lui-même piqué une colère.
    Il faut bien dire que le campus universitaire et ses 42 000 étudiants ont gelé leurs activités dès samedi dernier. Et qu'une partie des 100 écoles de la ville, des piscines, stades et gymnases resteront portes closes durant le sommet. Côté transports, thromboses et paralysie guettent aussi le rendez-vous des puissants. Pendant que les poids lourds seront déroutés à 250 kilomètres au nord, le trafic ferroviaire sera paralysé entre Strasbourg et Kehl en Allemagne, et l'autoroute A 35 bordant l'ouest de la ville sera coupée lors des passages de convois officiels parfois pharaoniques.

    À lui seul, l'aréopage accompagnant Barack Obama devrait être composé de 800 agents, conseillers et gardes du corps. Longtemps, la vedette américaine du sommet a laissé planer le plus grand mystère sur son lieu de résidence. L'idée, un temps évoquée, que le président des États-Unis puisse s'établir sur la base voisine de l'US Air Force, à Ramstein, a été abandonnée. En fait, des «précurseurs» du Secret Service, arrivés sur place depuis fin février, ont passé au peigne fin le Hilton de Strasbourg, où le successeur de George W. Bush établira ses quartiers.


    Cinq à six mille «casseurs» attendus

    «Tout le monde est concentré sur le sommet, dont la vitrine médiatique risque d'aimanter des manifestants violents venus de l'Europe entière», confie-t-on au ministère de l'Intérieur. Les manifestants allemands et français pourraient voir leurs divisions décuplées par l'arrivage de militants des PCEr-Grapo espagnols, de la lutte révolutionnaire (EA) grecque, de la Federazione dei comunisti anarchici d'Italie, de Zabalaza Anarchist Communist Front d'Afrique du Sud, de l'Union communiste libertaire du Canada ou encore du North-Eastern Federation of Anarchist Communists des États-Unis. Parmi eux, 5 000 à 6 000 «casseurs» devraient converger vers Strasbourg, selon la police. Proche de l'ultra-gauche et des anarcho-autonomes, ils auraient prévu de se fondre aux coordinations anti-Otan. Officiellement répertoriées, elles organisent déjà un dantesque contre-sommet entre le 1er et le 5 avril.

    Surfant sur l'anti-impérialisme, l'antimilitarisme, le retrait des troupes en Afghanistan, l'antiglobalisation, voire la lutte contre le réchauffement climatique, ce front contestataire s'installera dans un «village autogéré». S'étendant sur une dizaine d'hectares à l'extrémité sud de la ville, sur les terrains d'une ferme éducative au Neuhof, il devrait abriter 10 000 protestataires . «Dans un premier temps, ils pensaient camper de part et d'autre du fleuve , affirme une source renseignée. Mais, lorsque les autorités allemandes ont voulu faire payer leur emplacement plusieurs milliers d'euros, ils se sont repliés sur la rive gauche française. »

    Pour haranguer et mobiliser la foule contestataire, Internet bruisse de messages évocateurs. Brocardant la «phobie sécuritaire» de l'Otan, des libertaires trouvent soudain des accents gaulliens avec le pastiche «Strasbourg outragée, Strasbourg brisée, Strasbourg martyrisée, mais…». Strasbourg y est réduit à un «territoire occupé» et le sommet à une grand-messe atlantiste juste célébrée pour «préparer les futures guerres pour le contrôle des ressources de la planète». Comme l'ONU, le FMI, le G8, le G20, l'OMC, l'Otan est assimilée à un «instrument du capitalisme pour renforcer l'exploitation des travailleuses, des travailleurs et des peuples». Réchauffée mais toujours efficace, la dialectique pourrait fédérer jusqu'à 70 000 participants lors d'une manifestation unitaire prévue samedi 4 avril.

    Face à cette assemblée en rouge et noir qui n'aura rien du jamboree, la Direction centrale de la sécurité intérieure (DCRI) tend ses «grandes oreilles» depuis des semaines. Et le ministère de l'Intérieur prévoit l'un des plus imposants dispositifs jamais imaginés. Selon nos informations, pas moins de 85 escadrons de gendarmerie mobile et Compagnies républicaines de sécurité seront mobilisés pour former un « cataplasme bleu» sur Strasbourg et ses environs. Il faut remonter au soixantième anniversaire du Débarquement et à la protection des plages normandes en 2004 pour voir un tel branle-bas de combat. Otan oblige, une armada de 10 000 hommes quadrillera donc le siège du Parlement européen, sécurisera les sites classés Seveso ou encore les gazoducs traversant le secteur, tandis que les vedettes de la gendarmerie fluviale sillonneront le Rhin, embarquant sonars et plongeurs pour déjouer la moindre menace subaquatique.


    Redoutable effet de loupe médiatique

    Dans le même temps, unités en scaphandres nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques resteront en réserve et une flotte de curieux blindés équipés de treuils et de chasse-neige ronronneront à proximité pour dégager d'éventuels obstacles. Enfin, quelque 500 gardes du corps français issus du Service de protection des hautes personnalités et des CRS veilleront sur les cortèges et les sites d'hébergements de treize délégations, dont celle de la France, bien sûr, mais aussi des États-Unis.

    En alerte maximale, les Allemands, qui ont prévu de déployer pour leur part 15 000 hommes, dont leurs experts de la Bundeskriminalamt (BKA), prendront en charge l'autre moitié des officiels. En cas de coup dur, militaires d'élite du GIGN et homologues policiers du Raid ont fait le voyage. «Nous ne sommes jamais à l'abri d'une prise d'otages ou d'un détournement aérien», souffle un officier sous le couvert de l'anonymat. Le chef des services de renseignement intérieurs allemands Heinz Fromm, président de l'Office fédéral pour la protection de la constitution, craint pour sa part un «potentiel activiste de quelque 3 000 personnes». «La forte mobilisation de l'ultra-gauche et des anarcho-autonomes, en France comme en Allemagne, nous fait craindre des modes d'expression violents, comme lors de la réunion du G8 à Gênes en 2001», grince un policier de haut rang. Dès juin dernier, un rapport «confidentiel défense» des services de renseignement français affirmait que ces militants «intégrant les “black blocs” de toutes les grandes contestations altermondialistes européennes» ont décidé de mettre en place une «force organisée transnationale de subversion destinée à commettre des actions violentes dans les prochains mois ». «Strasbourg 2009 pourrait être ce lieu de rendez-vous», craint un autre policier de haut rang.

    Persuadés que «les plus déterminés déclencheront des émeutes pour ensuite filmer ce qu'ils présenteront comme de la répression policière», les stratèges de la Place Beauvau ont imaginé une parade : embarquer des caméras dans chaque unité d'intervention afin de filmer leur propre version des incidents. Pour les livrer à la presse, s'il le faut. «Nos adversaires ont pris l'habitude de se servir de la communication comme d'une arme contre l'autorité de l'État, confie-t-on dans l'entourage de Michèle Alliot-Marie. Nous emploierons les mêmes méthodes pour défendre la légitimité de notre action…»

    Outre de nouveaux «éléments violents», se protégeant de plus en plus avec des équipements de hockey sur glace, les spécialistes du maintien de l'ordre ont vu émerger depuis dix ans une nouvelle génération de manifestants. Altermondialistes, pacifistes et écologistes, ils s'illustrent lors de sommets internationaux par de très audacieux happenings visant à paralyser des cérémonies. «Très entraînés, déroulant des trésors d'ingéniosité, ces militants non-violents s'entravent à des poids lourds, s'enchaînent à des tubulures d'acier dans des arbres, s'accrochent aux lampadaires ou sur des grues parfois hautes de 60 mètres , constate le lieutenant-colonel Francis Mézières, responsable de la division ordre public au Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier. Plusieurs heures sont parfois nécessaires avant de libérer les gens contre leur gré…» Une cellule de huit instructeurs gendarmes experts en la matière a été projetée sur les bords du Rhin début avril avec des disqueuses thermiques et des tronçonneuses. Ces manifestants de l'extrême se verront proposer casque antibruit et lunettes de protection lors de leur désincarcération. Là encore, les scènes seront toutes filmées. Plus que jamais, le moindre incident au sommet de Strasbourg, où 2 500 journalistes sont attendus, connaîtra un redoutable effet de loupe médiatique. Garant de la paix dans le monde, le rendez-vous de l'Otan sera le théâtre d'une originale guerre des images.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Jeu 2 Avr - 23:23

    Demain vendredi3 avril et Samedi 4 avril, Strasbourg ville en état de siège



















































































    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 65
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Nicole C le Ven 3 Avr - 5:10

    On a connu ça au Québec déjà! Bon courage!!!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Ven 3 Avr - 14:01

    Ce matin, j'ai pu me rendre à l'esplanade sans rencontrer un policier. Par contre, il n'y avait personne sur les routes. Personne de chez personne !. Les Strasbourgeois sont tous partis à la campagne ou en vacances.
    J'ai vu à la télé l'arrivée de Baraque et sa troupe. Il y avait des jeunes de l'UMP qui lui faisaient la claque.
    Incroyable!. les habitants du quartier n'avaient pas le droit d'ouvrir les fenêtres pour accueillir le successeur de l'oncle Sam et Sarkozy, alors que cette bande de sympathisants de l'UMP venus de je ne sais où avaient tous les droits;
    Décidément, on y comprendra jamais rien. Ils vivent dans une sphère qui n'est pas la notre, sorte de bulle fermée à tout.
    Pendant ce temps, dans le quartier de la Ganzau à Strasbourg, tout est à feu et à sang. Là non plus je ne comprends pas pourquoi. Les gens qui habitent ce quartier modeste n'avaient pas intérêt à fiche le désordre. Je me demande ce qu'ils en ont à fiche du sommet de l'Otan ! Franchement Je sais pas.
    On verra les journaux demain, ils nous donneront une version des faits.

    Donc Baraque et Michèle sont à Strasbourg, ils sont actuellement entrain de déjeuner au Crocodile et après ils vont au Zénith.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Ven 3 Avr - 15:27

    Baraque au bas ma est entrain de dire son discours à 1km de chez moi. Les policiers empêchent tt le monde de sortir Jusqu'à dimanche matin maintenant.
    J'ai le soleil ici mais je peux plus sortir.
    Une prison à ciel ouvert.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Ven 3 Avr - 15:36

    Barack Obama
    Sa suite d'hôtel à Strasbourg entièrement redécorée !
    [/size
    ]



    Dans la série " caprice présidentiel " , Barack Obama a fait fort !
    Dans son édition du jour "Le Figaro" rapporte que la délégation américaine n'aimant pas la décoration de la suite réservée pour le président au Hilton de Strasbourg lors du sommet de l'OTAN ce vendredi 2 avril et demain samedi, a demandé au groupe Roche Bobois de la réaménager de haut en bas. Un joli coup de pub pour la marque ! Et faire appel à notre reine de la déco nationale Valérie Damidot y a-t-il pensé ? La prochaine fois, peut-être... Et dans la série, "c'est complètement fou et pourtant", [size=18] saviez-vous que Barack Obama, qui a récemment offert un iPod à la Reine d'Angleterre , avait des origines alsaciennes ? Eh oui, ce n'est pas un poisson d'avril en retard, c'est très sérieux ! Un archiviste vient de démontrer que Christian Gutknecht, né à Bischwiller, au nord de Strasbourg, le 22 juin 1722, et sa femme Maria Magdalena, née Grünholtz, également native du coin, ont émigré vers Germanstown en Pennsylvanie à la fin du 19ème siècle. Or, une de leurs petites-filles, Catherine, épousera Jacob Dunham, ancêtre à la cinquième génération de la mère de Barack Obama, en personne ! Qui l'aurait cru ?


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Ven 3 Avr - 20:00










    Barack Obama et Nicolas Sarkozy, à l'issue de leur conférence de presse conjointe au palais de Rohan, aujourd'hui à Strasbourg, 3 avril
    Source:
    © SAUL LOEB / AFP




    Après le G20 , l'Otan. Nicolas Sarkozy reçoit Barack Obama vendredi, à Strasbourg, à l'occasion du sommet du 60e anniversaire de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord . Le président américain et son épouse Michelle ont été accueillis par Carla et Nicolas Sarkozy à leur arrivée au palais de Rohan. Après quelques mains serrées à des Strasbourgeois arborant de petits drapeaux aux couleurs américaines et françaises et l'écoute des hymnes nationaux - la main sur le coeur pour le locataire de la Maison-Blanche -, les deux chefs d'État se sont retrouvés en tête pour leur premier entretien bilatéral. Ils ont par la suite répondu aux questions de la presse sur les sujets qu'ils ont officiellement abordés ensemble : l'Afghanistan, l'avenir de l'Otan et la fermeture du centre de détention de Guantanamo.

    Nicolas Sarkozy a ainsi annoncé l'accueil prochain d'un détenu de Guantanamo pour accompagner la fermeture du camp d'ici fin janvier 2010. "Pour le mettre en prison ici", en France, a-t-il ajouté. "Guantanamo, c'était pas conforme aux valeurs des États-Unis, en tout cas, à l'idée que je m'en fais", a dit le président français. Il s'agirait d'un détenu algérien accueilli notamment en raison "des liens historiques entre la France et l'Algérie", selon un responsable américain. Deux détenus algériens de Guantanamo ont été blanchis par la justice américaine et sont "libérables" depuis fin novembre : Lakhdar Boumediene, 42 ans, en grève de la faim depuis plus de deux ans - et alimenté de force, selon l'organisation Amnesty International - et Saber Lahmar, 39 ans.

    Barack Obama a fait valoir que le réseau terroriste Al-Qaïda représentait une menace encore plus grave pour l'Europe que pour les États-Unis, en raison de la proximité de ses bases arrière en Afghanistan et au Pakistan. "La France comprend que le fait qu'Al-Qaïda opère dans des sanctuaires qui peuvent être utilisés pour des attaques terroristes représente une menace pas seulement pour les États-Unis, mais pour l'Europe", a ajouté le président américain, alors que l'engagement militaire de son pays dans la région devrait croître. Nicolas Sarkozy a déclaré que la France, qui a déployé des renforts militaires en Afghanistan l'année dernière, n'en enverrait pas plus. En revanche, a-t-il dit, "nous sommes prêts à faire davantage" pour former la police et la gendarmerie afghane.


    "Il y a une parfaite identité de vues" (Sarkozy)



    La conférence a aussi été l'occasion d'un échange appuyé d'amabilités. Selon le président américain, la France, plus vieille alliée des États-Unis, a "une fois de plus joué un rôle de leadership extraordinaire dans l'Otan", grâce au président Sarkozy, "courageux sur tellement de fronts". "Il ne cesse de faire preuve d'imagination, de créativité" et "il est présent sur tellement de fronts qu'on a du mal à suivre", a poursuivi le président américain, ajoutant : "Sans son leadership, ce sommet (du G20) n'aurait pas été celui qu'il a été." Entre la France et les États-Unis, "il y a une parfaite identité de vues", a renchéri le président français, soulignant avoir apprécié "l'ouverture d'esprit" de Barack Obama.

    Ce dernier a participé ensuite à une séance de questions-réponses avec 3.000 à 4.000 personnes, essentiellement des jeunes, rassemblées dans une salle de spectacle de Strasbourg. Vers 18 h 30, il sera reçu à Baden-Baden, en Allemagne, par la chancelière Angela Merkel, pour ses premiers entretiens bilatéraux avec les deux hôtes du sommet, un moment qui précédera le dîner réunissant ses 28 homologues de l'Alliance atlantique.

    C'est la première fois que Nicolas Sarkozy rencontre le locataire de la Maison-Blanche depuis son arrivée à la tête des États-Unis. Le président français l'a déjà reçu en juillet dernier avant qu'il n'accède, en janvier, à la fonction suprême. " Obama ? C'est mon copain (...)", avait-il alors lâché . La prochaine venue du président américain sur le territoire français est programmée pour le 6 juin, date anniversaire du débarquement allié. Nicolas Sarkozy a promis vendredi que la France lui ferait à cette occasion "un accueil extraordinaire". "Je n'ai jamais oublié ce que la démocratie américaine a fait pour nous" durant la Seconde Guerre mondiale, a-t-il ajouté.

    Source:
    Le Point
    http://www.lepoint.fr/actualites/a-strasbourg-barack-obama-loue-la-creativite-de-nicolas-sarkozy/924/0/331948



    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Ven 3 Avr - 20:45

    REGARDEZ
    Au coeur de la caravane Obama


    Après avoir passé ses deux premiers mois à la Maison-Blanche à essayer de sauver l'économie américaine, le président américain Barack Obama a quitté mardi après-midi les États-Unis pour sa première tournée à l'étranger , au cours de laquelle il participera en Europe à une série de sommets cruciaux, avant une dernière escale en Turquie.
    Cette tournée inaugurale est aussi l'occasion de découvrir l'impressionnante logistique déployée autour du voyage d'un président américain.



    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Sam 4 Avr - 12:36

    à Strasbourg ce matin, , c'est la guerre. Il est 11h20 chez nous, 15000 policiers et gendarmes des différents pays frontaliers et américains sont déployés partout. j'ai traversé seul ce matin le pont du Danube à Strasbourg et en face de moi j'avais une quantité impressionnante de gendarmes anti émeute avec des boucliers et des fusils. ils m'ont laissé passer alors que derrière moi il y avait des centaines de manifestant qui attendaient le top pour avancer en direction du centre. Immédiatement après mon passage, Les manifestants m'ont emboité le pas en lançant des cailloux. Les gendarmes ont riposté en tirant des dizaines de grenades aux gaz lacrymogène. Mais comme le vent était contraire, je m’en suis pris plein les narines. On pouvait plus respirer. Les yeux en ont pris un coup.
    J'ai couru vers l'avenue des Vosges, l'endroit où j'avais rendez vous avec ma sœur mais là, les escadrons de gendarmerie étaient positionnés aussi en nombre car OBAMA devait passer par là. Je l'ai vu passer de loin avec une quantité impressionnante de véhicules noirs aux vitres fumées. J'ai été tenu à distance par le dispositif de service d'ordre et bloqué pendant 1 heure 30 . Puis j'ai fait demi tour pour revenir vers le quartier de Neudorf. Les yeux piquaient car le quartier essuyait des résidus de gaz.
    Miraculeusement j'ai pu passer le barrage de gendarmerie pour rejoindre mon domicile. J'ai eu de la chance qu'ils me laissent passer. Je crois en fait que tous ceux qui voulaient quitter la zone tampon le pouvaient; Mais pénétrer dans cette zone était interdit. C'était un peu la panique.
    Je suis un peu en colère car moi j'ai des choses à faire, j'ai du travail et leurs histoires d'OTAN ne m'intéressent pas.
    Voilà, je viens de me changer car mes vêtements sont imprégnés de ces gaz et je vais poursuivre le dépôt de mes photos.
    C'est vraiment dommage. Il fait tellement beau en ce moment à Strasbourg et on ne peut même pas sortir. En plus les gendarmes disent que ça va durer jusqu’à dimanche soir.
    Je sais pas comment tout ça va se terminer. Ma belle sœur vient de me téléphoner pour me dire qu'un motard se dirigeant vers Strasbourg a eu un accident à Offenheim et il a été décapité dans l'accident.
    Pas vraiment réjouissant cet évènement.
    Le problème est que ces manifestants viennent de toute l’Europe pour dire Non à L’Otan.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Sam 4 Avr - 18:53

    Il est 17h50, le siège de strasbourg continue. Dans une moindre mesure mais il y a un regroupement assez conséquant de gendarmes, CRS et Policiers du coté de Rive étoile. Les casseurs ont brisé les vitres du centre commercial. J'espère que les forces de l'ordre ont pu les arrêter. C'est quand même incroyable. En Allemagne tout le monde a manifesté pacifiquement alors que nous Français n'avons pas su le faire aussi.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Sam 4 Avr - 19:48

    Des milliers de personnes prises au piège dans une manifestation de plus en plus confuse


    La manifestation des anti-Otan de Strasbourg, qui doit répondre au sommet officiel, a démarré peu après 14h30, au champ de foire Desaix, tout à côté du Jardin des Deux-Rives. Selon une première estimation, ce sont quelque 30.000 personnes qui défilent. De nombreux incidents émaillent le déroulement de la manifestation. A l'heure actuelle c'est la confusion, les casseurs opèrent, les forces de l'ordre leur font face.





    13h30
    Les policiers allemands bloquent toujours le pont de l'Europe. 8000 manifestants allemands seraient présents,côté kehlois, selon un membre de la Legal Team. Les policiers allemands ont déployé un canon à eau.

    Côté fançais du pont, c'est la confusion la plus totale. L'ancien poste frontière est en feu. Des manifestants récupèrent des matériaux qui pourront leur servir de projectile. Le mobilier urbain est en feu.

    13h15, une certaine confusion règne pour l’heure sur le lieu de départ de la grande manifestation anti-Otan de cet après-midi.

    Des milliers de personnes affluent vers le champ de foire Desaix près du Jardin des Deux-Rives d’où doit partir la manifestation.

    Des milliers de personnes sont parties en direction du pont de l’Europe pour aller à la rencontre des manifestants allemands qui ont quitté Kehl pour venir côté fançais, au champ de foire Desaix.

    Les manifestants allemands seraient bloqués par la police allemande.

    Des dégradations ont été commises sur le bâtiment de l’ancien poste frontière, près du pont de l’Europe. Des journalistes des DNA présents sur les lieux ont relevé que les vitres ont été brisées et qu’un incendie s’est déclaré dans le bâtiment.

    Des pneus sont en feu sur le pont de l’Europe. Un important dispositif est déployé par les forces de l’ordre, tant côté français que côté allemand.

    Un peu plus tôt, c'est la station service qui se trouve côté français, le long de la route du Rhin, qui a été vandalisée.

    13h40
    Marie-George Buffet, leader du parti communiste français vient d'arriver au champ de foire Desaix sur le lieu d'où doit partir la manifestation et où se trouvent des milliers de personnes.

    Côté allemand les policiers bloquent les manifestants.





    14h11
    La préfecture aurait interdit que les manifestants allemands passent la frontière. Le pont de l'Europe reste bloqué.

    Des émeutiers commettent des dégradations dans le quartier autour de l'ancien poste frontière. La pharmacie à côté de l'ancien office du tourisme est vandalisée. Des individus s'en prennent au distributeur de billets. L'hôtel Ibis qui se trouve sur la place a subit d'importants dégâts, les vitres ont été brisées. Des dégradations ont été commises sur la Chapelle de la rencontre qui se trouve sur la même place.

    14h19,
    les gendarmes mobiles donnent l'assaut côté français. C'est une véritable ambiance de guerre civile qui règne dans le quartier autour de l'ancien poste de douane où plusieurs milliers de personnes sont rassemblées. Les grenades lacrymogènes et les grenades assourdissantes explosent. Un incendie s'est déclaré à l'hôtel Ibis. La pharmacie est en feu. Sur place, les journalistes des DNA parlent de scènes de guérilla urbaine. Des policiers en civile, en tenue anti-émeute sont en train d'intervenir.

    Au pont de l'Europe des individus ont mis le feu à l'ancien poste frontière dont ils récupèrent des matériaux.










    14h30
    Des affrontements d'une rare violence ont lieu actuellement au Jardin des Deux-Rives et autour de l'ancien poste de douane. Selon les journaliste sur place on assiste à "une véritable bataille rangée d'une grande violence, avec jet de projectiles". Des jeunes du quartier se sont joints aux manifestants. Des renforts des forces de l'ordre arrivent. La situation est extrêmement tendue et confuse, tout le monde court dans tous les sens.

    15h La tête de la manifestation est actuellement route du Petit Rhin. Elle se déroule sans violence et sans incident. Il y a beaucoup de drapeaux multicolore "Pace". Les banderolles disent "non à l'Otan". "On nous a empêché par tous les moyens de manifester, mais nous sommes là comme par le passé", a déclaré un leader de la manifestation au micro de la sono.

    15h00
    La grande manifestation, à laquelle participent quelque 30.000 personnes selon les chiffres donnés par les organisateurs, a pris son départ un peu précipitamment, indiquent sur place des journalistes des DNA. Des bombes lacrymogènes ont été lancées sur le champ de foire où les manifestants se rassemblaient, non loin de la place où on eu lieu les violents incidents et où le feu se propage actuellement à l'hôtel Ibis. Ce sont les gaz lacrymogènes qui ont amené les organisateurs de la manifestation à faire partir le cortège.

    La manifestation des anti-Otan a pris son départ peu après 14h30, sans les manifestants allemands qui ont été bloqués par le forces de police côté kehlois. Alors que les manifestants partent, l'hôtel Ibis prend feu.


    Pendant ce temps, des milliers de personnes sont rassemblées au champ de foire d'où doit partir la manifestation française.


    Scène de désolation au pied du pont de l'Europe.










    15h10
    La confusion règne une nouvelle fois. Des émeutiers se sont infiltrés dans la manifestation et ont provoqué les forces de l'ordre qui ont riposté. La manifestation se serait coupée en deux, une partie du cortège reflue vers le port du Rhin. Une grande confusion règne dans le quartier habité.

    15h15
    La tête de la manifestation s'est arrêtée au croisement de la rue du Port du Rhin et de la route du Petit Rhin. Des barrières anti-émeute interdisent l'accès au pont d'Anvers. Le cortège reprend sa marche et s'engage sur la rue du Port du Rhin.

    15h30
    La manifestation n'a pas du tout pris le trajet initialement prévu, en raison des événements du début d'après-midi, au pied du pont de l'Europe, autour de l'ancien poste de douane. Actuellement, la tête de la manifestation est au bout de la rue du Port du Rhin, côté quartier du Port du Rhin. Les policiers ont demandé au cortège d'attendre.

    15h45
    En tête de manifestation, les forces de l'ordre ont permis au cortège de reprendre sa marche. En queue de manifestation, de nouveaux incidents surviennent. Des manifestants extrémistes font face aux forces de police, au pont d'Anvers. Ils tentent de forcer le passage, coupé par des barrières anti-émeute. Les policiers ripostes à grand renfort de grenades lacrymogènes et à l'aide de canons à eau. Les forces de police ont le soutien de policiers allemands (un canon à eau allemand est sur place). Une grande confiance règne de nouveau, des personnes courent dans tous les sens et ne savent plus quelle direction prendre.

    Dans le quartier du port du Rhin, les habitants manifestent leur inquiétude et s'interrogent sur la gestion des événements. Le secteur autour de l'ancien poste de douane est sinistré.


    Une barricade incendiée avec des matériaux récupérés dans l'ancien poste de douane.





    15h50,
    Rue du Port du Rhin, à la hauteur de la Poste. Le cortège est très clairsemé. De jeunes vêtu de noir, parlant allemand, ont commis de nombreuses dégradation : arrêts de bus détruits, porte vitrée de la Poste détruite, panneau publicitaire détruit, cabine téléphonique détruite.

    16h00
    Le face à face au pont d'Anvers est terminé. Les manifestants les plus déterminés se rendent rue du Port du Rhin où se trouve le reste de la manifestation. En tête de cortège, tout au bout de la rue du Port du Rhin, une habitante du quartier, qui participe à la manifestation, a pris la parole : elle veut dissuader le cortège de rentrer dans le quartier d'habitation, expliquant que c'est un secteur où les gens ont eu à subir de nombreux dégâts aujourd'hui, ajoutant que c'est un quartier défavorisé, que les habitants n'ont plus désormais de pharmacie et que rentrer dans le quartier serait donner une occasion aux casseurs qui se mêlent à la manifestation de se défouler encore.

    16h20
    nouvelle charge des forces de l'ordre contre les casseurs qui ont pris possession d'une partie de la rue du Port du Rhin. Les forces de l'ordre qui étaient au pont d'Anvers progressent dans la rue du Port du Rhin en direction du quartier. Le sénateur Jacques Muller (Verts) qui est dans la manifestation est intervenu pour essayer de dissuader les forces de l'ordre de donner la charge, expliquant que les manifestants non-violents risquaient d'être pris au piège entre l'avant de la manifestation, qui est à l'arrêt devant le pont SNCF et l'arrière de la manifestation où opèrent les casseurs.

    Plus haut dans la rue, en fin de manifestation, des casseurs ont déplacé des wagons sur la chaussée.


    Des individus ont saccagéen tout début d'après-mid la station Elf service située le long de la route du Rhin. Le cortège se rendait au champ de foire Desaix, près du jardin des Deux Rives. (Photos DNA-Roger Wiltz et Matthieu Mondoloni)










    16h45
    La confusion règne sur la manifestation. D'un côté de la rue du Port du Rhin des casseurs ont édifié une barricade avec des palettes récupérées dans des entreprises de la rue. L'entreprise ALDES est en train d'être complètement saccagée nous indique un journaliste des DNA présent sur place. De l'autre côté de la rue du Port du Rhin, des manifestants ont essayé de passer sous le pont de chemin de fer pour rejoindre leur point de départ en passant par le quartier habité. Mais il ont rebroussé chemin. L'hôtel Ibis brûle de plus bel. Des casseurs jettent des projectiles sur les forces de l'ordre depuis la voie de chemin de fer où il sont montés. La situation est dangereuse pour les milliers de personnes qui se trouvent prises au piège entre les casseurs et les forces de l'ordre qui opèrent pour reprendre le contrôle de la situation. Côté rue de Lubeck, à l'opposé du tunnel de chemin de fer, des centaines de manifestants pacifiques essaient de s'extirper de la manifestation en levant les bras et en avançant vers les forces de l'ordre, en direction de la rue de Lübeck. Les policiers s'approchent de la barricade dressée par les casseurs.

    16h55
    La situation est dangereuse pour les manifestants. Les casseurs continuent d'opérer. Des personnes se trouvent prises contre des barrières. Un journaliste des DNA a vu une dame blessée au sol. Elle a pu être mise à l'abri dans un jardin. Les personnes qui étaient venues manifester pacifiquement essaient de quitter le cortège par le haut de la rue du Port du Rhin, en direction du centre de Strasbourg. Ces personnes passent un barrage filtrant en levant les bras.



    un peu partout dans la ville on pouvait voir ce spectacle !
    Photo Matthieu Mondoloni.







    17h30 Les manifestants pacifiques continuent de quitter le cortège et de s'extirper de la souricière de la rue du Port du Rhin. De part et d'autre, les forces de l'ordre filtrent les sorties. Pour s'échapper, des militants activistes, qui comptent parmi les casseurs de l'après-midi, se défont de leurs vêtements noirs et enfilent d'autres vêtements, pour se fondre dans la foule. Les forces de l'ordre ont stationné deux camions avec des canons à eau dans la rue du Port du Rhin, à la hauteur de la rue de Lübeck.
    Selon des chiffres donnés par la préfecture, ce sont 10.000 personnes qui ont participé à cette manifestation. Les organisateurs parlent de 30.000. De plus en plus de personnes quittent la manifestation pour échapper à la violence.


    Barricade en feu sur le pont de l'Europe.







    Incendie de l'hôtel Ibis
    C'est à 300 mètres de chez moi puisque j'habite à la frontière Allemande.









    Quartier du Neuhof à Strasbourg








    Quartier de la Ganzau à Strasbourg.








    A la frontière, coté Allemand



    Je regrette qu'il n'y ai eu aucune arrestation.
    Les Allemands avaient le beau rôle, ils avaient fermé leur frontière, donc coupé l'accès au pont de l'europe et ils étaient nombreux pour faire respecter cette interdiction de passage. J'imagine aisément ce qui se serait passé si les manifestant allemands avaient passé la frontière.
    Bonjour l'ambiance !


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par alexo le Dim 5 Avr - 6:09

    Seigneur!!!!! Roger, c`est sûr que c`est plate pour toi de devoir rester enfermer chez toi par ce beau temps de printemps. Mais, il est vraiment préférable que tu restes bien sagement à la maison avec tout ce brouhaha à coté de chez toi. Tu n`as rien de mieux à faire dans un cas semblable!! Beaucoup de dommages, et l`hôtel Ibis ta voisine aura des dégâts majeurs!! ains que plusieurs autres commerces!! Nous avons ici aux nouvelles télévisés des informations de ce qui se passe chez vous et des échanges à ce sommet de l`Otan. Mais j`aime bien tes infos sur le grabuge chez vous, ça nous permet de vivre de près ces évènements.
    Courage à toi, tout sera derrière très bientôt et à nouveau tu pourras circuler librement. Alexo
    avatar
    Nicole C

    Nombre de messages : 1267
    Age : 65
    Localisation : Montréal, Québec
    Date d'inscription : 15/01/2009

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Nicole C le Dim 5 Avr - 15:38

    C'est vraiment désolant de voir ce que des manifestants peuvent faire. On voit là un bel exemple de la bêtise humaine!!!! Courage, roger! Tu n'en a plus pour longtemps!!!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Dim 5 Avr - 22:09

    Ce soir la ville est calme, les policiers sont toujours en place sur les grands axes. Je vois cela de ma fenêtre. Ils sont sur les ponts, toujours aussi nombreux. Mais tout est calme.
    On a pu sortir tt à l'heure pour quitter la ville. Pas de problème;


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    daniel

    Nombre de messages : 1061
    Age : 78
    Localisation : BIARRITZ
    Date d'inscription : 19/09/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par daniel le Lun 6 Avr - 17:03

    En toute objectivité et sans arrière pensée politico politicienne qui est vraiment responsable des émeutes survenues à Strasbourg .!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    On entend et on écrit tout et son contraire qui peut dire la vérité !!!!!!!!!!!!!
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Anne le Lun 6 Avr - 20:26

    Un petit peu de charme et de poésie sur tout ça ?

    Voilà un rameau d'olivier


    Et une colombe


    J'ai pris ce que je trouvais dans mon jardin, rameau de pommier et merle gourmand ...

    PS: Pour en revenir au vrai sujet de ce post, je dirais que ce n'est jamais bon d'interdire aux gens de manifester . Quand on ne peut plus s'exprimer et qu'on est privé de ce droit élémentaire, il n'est pas étonnant que la cocotte minute finisse par exploser .
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Lun 6 Avr - 21:21

    Je n'osais pas le dire de peur qu'on dise encore que je ne m'emporte;
    Je pense que ce qu'il faut retenir dans cette affaire est:

    l'allocution de monsieur le préfet et madame Michèle Alliot marie
    Les deux se sont félicités que la réunion des pays membres de l'Otan se soit passée sans incident. C'est normal, autour du parcour il y avait un tel déploiement de sécurité qu'il ne pouvait rien arriver.

    Les deux ont regretté que des casseurs aient perturbé cette réunion.

    Je dirai que c'est normal que les jeunes ou plutôt les manifestants se soient rebellés, ils ne pouvaient pas approcher les itinéraires surprotégés à moins de 400 mètres minimum. Je peux l'affirmer sans me tromper puisque j'ai parcouru la ville, j'ai essayé d'approcher et c'était impossible tellement il y avait de CRS.

    La démocratie dites vous ?

    Elle est où la démocratie?

    Personne n'a pu s'exprimer, personne n'a pu dire tout le mal de ce rapprochement de la France avec l'OTAN. Depuis notre départ voulu par notre célébrissime Charles de Gaulle, avons nous eu à souffrir de guerres, de menaces quelconques ?

    Ce rapprochement est voulu par les américains qui souhaitent partager encore plus les frais de mise en place du nouvel ordre mondial. Leur économie est souffrante et on va devoir encore mettre la main à la poche pour les aider à faire ce qu'ils veulent; Derrière le beau visage d'Obama que toutes les femmes aimeraient avoir dans leur lit se cache un vrai américain qui n'a d'autre but que celui de sauver l'Amérique. Ne vous y trompez pas.

    Ensuite il a été en Turquie pour faire quoi ?

    Il y a été pour se faire entendre en fin de journée qu'il était favorable à l'entrée de la Turquie dans l'union européenne; mais de quoi me mèle'je !
    Notre président a immédiatement répondu que cela était l'affaire des européens, des 27 pays membres et il a bien fait. Tout ceci est une manœuvre d'Israël très puissante aux Etats unis qui veut que la Turquie rentre dans l'Europe.

    Si l'on me demande mon avis sur l'entrée de la Turquie, je dirai NON!
    Oui pour une coopération économique renforcée, mais non à ce qu'elle devienne membre à part entière.

    Si la Turquie devient membre à part entière, ce sera la catastrophe car les turcs sont nombreux, qu'ils auront droit à des sièges correspondant à leur population et là, nous deviendront la Turquie européenne et rien d'autre; Méfiez vous, c'est ce qui est entrain de se profiler.

    Extrait de Euro Tropic www.eurotopics.net/fr

    Dispute au sujet de l'adhésion de la Turquie à l'UE
    Lors du sommet UE / Etats-Unis à Prague, le président américain Obama s'est prononcé pour une pleine adhésion de la Turquie à l'UE. Les Etats européens ont critiqué cette position. Le quotidien La Repubblica écrit : "Ce message conciliant envers les Turcs était tout aussi inévitable et opportuniste à la veille du voyage d'Obama sur le Bosphore que la réaction franco-allemande était prévisible. Le monde musulman, auquel Obama rend désormais visite, valait bien une dispute avec les plus puissants de ses alliés européens. … Après les célébrations du 60e anniversaire de l'OTAN, qui s'apparente à une alliance sacrée de l'Occident face à l'hostile Orient musulman, ce voyage en Turquie doit atténuer cette impression. … Rejeter l'adhésion de la Turquie à l'UE a une signification profonde. Cela suscite un ressentiment inévitable au-delà même des frontières nationales de la Turquie, dans le monde musulman, qui se sent ainsi rejeté." (06.04.2009)




    Voila Anne, j'en ai fini...

    Ceci confié, j'ai adoré tes deux dernières photos.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Anne

    Nombre de messages : 2156
    Age : 65
    Localisation : Morlaix ( Finistère Nord )
    Date d'inscription : 06/06/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Anne le Lun 6 Avr - 22:18

    Hé bien tu vois Roger quand tu veux, tu peux dire les choses sans déborder et sans que la cocotte minute siffle trop fort . Bravo .

    Je trouve Mr Obama nettement plus appétissant que Bush mais je suis comme toi : De quoi se mêle-t-il ?? Non mais !
    Râââh là là, ces maîtres du monde, peuvent pas s'empêcher de déraper ...

    Heureusement que nous avons quelques chroniqueurs bien teigneux pour nous délayer le stress dans la rigolade : j'en écoutais un ce midi , parler de notre" Pépin le Bref" et de sa "Castafiore aphone", je sais c'est idiot mais ça fait du bien d'arrêter de se cogner la tête contre les murs et de rire un peu ...
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Lun 6 Avr - 23:27





    La ville de Strasbourg, dont deux quartiers ont été sinistrés par des manifestants anti-Otan samedi, demande des explications et des compensations à l'État. Considérant que la responsabilité de la sécurité relevait de "l'État", son maire socialiste Roland Ries a en effet fait savoir qu'il exigeait du président de la République que l'État "s'engage rapidement à réparer les dommages causés à ces deux quartiers". Le président Nicolas Sarkozy n'a pas tardé à réagir en l'invitant lundi à constituer une délégation pour le rencontrer personnellement à l'Élysée. Le Premier ministre François Fillon l'a également appelé pour l'assurer du soutien de l'État. En fait, selon le maire de la capitale alsacienne, la population strasbourgeoise a eu le sentiment d'avoir "été livrée aux casseurs et non protégée", en raison d'une présence des forces de sécurité insuffisante. De fait, des dégâts très importants, dont l'évaluation est en cours, ont été constatés dans le quartier proche de la frontière allemande, et, dans une moindre mesure, dans le quartier où le campement des anti-Otan avait été installé.

    Près de 10.000 policiers et gendarmes avaient pourtant pris position dans la ville pendant les deux journées du sommet de l'Otan vendredi et samedi. "Les forces de l'ordre sont arrivées quand tout brûlait déjà. Elles étaient là pour notre protection, mais elles n'ont rien fait. C'est dégradant pour nous. Nous n'avons pas mérité d'être abandonnés comme ça", expliquait une personne citée par le quotidien L'Alsace , et résumant bien le sentiment général des habitants du quartier. Les Verts ont d'ores et déjà exigé une commission d'enquête "pour établir les responsabilités". Quant à la fédération PS du Bas-Rhin, elle a demandé des "précisions" pour "comprendre ce qui a pu conduire les responsables du dispositif à ne pas faire intervenir de forces de l'ordre pendant près d'une heure". Le préfet de la région Alsace, Jean-Marc Rebière, a rétorqué lundi que les forces de l'ordre avaient mis 20 minutes à intervenir après le déclenchement de l'incendie d'un hôtel Ibis. Son collaborateur Hervé Niel, contrôleur principal et coordinateur de l'Otan, a néanmoins implicitement laissé transparaître une erreur de jugement dans la mise en place du dispositif policier. "Pour nous, ce quartier n'était pas une cible des casseurs. Ce quartier n'avait jamais été identifié comme une cible", a-t-il dit.

    T rois manifestants allemands condamnés

    Michèle Alliot-Marie a tenu, pour sa part, à défendre l'action des policiers. "Je comprends le traumatisme des habitants de Strasbourg", a-t-elle expliqué lundi sur LCI , concédant toutefois que les forces de l'ordre n'avaient "pas pu tout empêcher" face à de petits groupes qui se "dispersent très vite". Elle a par ailleurs fait savoir sur Europe 1 que les "Black Blocks" (groupuscules autonomes ou anarchistes européens) avaient incendié l'hôtel Ibis de la ville parce que des policiers y étaient hébergés et que c'étaient eux qui étaient "certainement visés", soulignant que plusieurs messages sur Internet appelaient à "casser des policiers". Quoi qu'il en soit, la ministre de l'Intérieur a toutefois fait savoir lundi matin qu'il y aurait "des indemnisations" et que le préfet recevrait les habitants concernés par les dégâts.

    La répression ne s'est en tout cas pas fait attendre. En effet, le tribunal correctionnel de Strasbourg a condamné lundi trois manifestants allemands à des peines allant de 3 à 6 mois de prison ferme pour leur implication dans les manifestations. Nicolas Sarkozy a souhaité, dimanche, sur TF1 , que les casseurs soient "punis avec la plus extrême sévérité". Et le chef de l'État de préciser : "Que les gens manifestent, c'est leur droit. Mais il y a eu, à l'intérieur de la manifestation, quelques centaines de voyous, de casseurs, allemands, espagnols, français." Au total, 330 personnes ont été interpellées en marge du sommet. Toutes ont été relâchées, selon la préfecture du Bas-Rhin. Un bilan officiel diffusé dimanche par la préfecture faisait état d'un total de 49 personnes blessées légèrement, dont 15 parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Pour sa part, le syndicat de police Synergie-officiers fait état d'une centaine de policiers blessés.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Mar 7 Avr - 23:18

    Anne,
    j'ai lu ceci aujourd'hui et ça rejoint ce que je disais. C'est paru aujourd'hui.


    EURO TOPICS
    Revue de presse européenne du 07/04/2009



    Le nouveau dialogue

    Le président américain Barack Obama veut améliorer les relations entre les Etats-Unis et le monde musulman. Lors de sa visite à Ankara lundi, il a en outre plaidé pour une adhésion de la Turquie à l'UE. La presse européenne commente l'amorce possible d'un nouveau dialogue.

    The Independent - Royaume-Uni
    Le quotidien The Independent se déclare en faveur d'une entrée de la Turquie dans l'UE : "Une adhésion de la Turquie donnerait une énorme impulsion aux relations entre l'Europe et le monde musulman. L'UE, qui ressemble à un club blanc chrétien, deviendrait d'un seul coup une alliance de démocraties basées sur le libre-échange. Et l'influence des musulmans majoritairement modérés de la Turquie pourrait même aider à lutter contre la propagation de l'islamisme séparatiste en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas. Nous ne devons pas non plus oublier que l'appât de l'adhésion donne à l'Europe la possibilité de contraindre la Turquie à des réformes, même si les résultats escomptés n'ont jusque-là pas été à la hauteur. Le processus vaut presque autant que le résultat. Il se peut que le président [Barack] Obama ait manqué un peu de tact en apportant le soutien total de Washington à la requête européenne d'Ankara. Mais une chose est sûre : il n'est dans l'intérêt d'aucun Européen de claquer la porte au nez de la Turquie." (07.04.2009)



    Trouw - Pays-Bas
    La chroniqueuse d'origine turque Cilay Özdemir se prononce dans le quotidien Trouw en faveur de l'adhésion de la Turquie à l'UE. "L'avantage de la Turquie, c'est qu'elle est le seul pays à pouvoir jeter un pont entre l'Orient et l'Occident. Tout le monde sait que ce pays jouit d'une réputation douteuse dans le domaine des droits de l'Homme et des libertés. Avec raison, la Turquie considère la critique internationale avec sérieux. Le pays a obtenu des résultats probants ces dernières années dans le domaine des droits de l'homme, notamment pour les minorités. Cela est loin d'être suffisant. … [Mais] la Turquie joue un rôle de modèle dans la région. Depuis des décennies, la population arabe entend dire par ses régimes corrompus que l'Islam et la démocratie sont incompatibles. On ne croit plus si facilement à ce dogme depuis que le parti islamique AKP [Parti pour la justice et le développement] est au pouvoir en Turquie. On doit en grande partie le développement démocratique de la Turquie à ce parti." (07.04.2009)




    Le Nouvel Observateur - France
    Dans un entretien avec le magazine hebdomadaire Le Nouvel Observateur, Dorothée Schmid, la directrice du programme turc à l'Institut français pour les relations internationales (IFRI), commente le soutien du président Barack Obama à une adhésion de la Turquie à l'UE. Les Etats-Unis verraient un intérêt stratégique à l'intégration de la Turquie dans le bloc occidental : "C'est presque une vision héritière de la vision de la guerre froide où la Turquie était contre le bloc soviétique. … Ce qui bloque c'est tout d'abord le problème de la fatigue de l'élargissement, la grande difficulté de l'UE telle qu'elle existe aujourd'hui à absorber le dernier grand élargissement et les petits élargissements successifs…. Le pays [La Turquie] traverse des phases successives d'instabilité politique et cela brouille son image. … Les Européens ne veulent pas mettre l'accent sur les clivages religieux. Au contraire, du côté américain, ce qui importe c'est justement de valoriser cette identité religieuse dite modérée de la Turquie, comme pont vers le monde musulman." (06.04.2009)




    De Standaard - Belgique
    La Turquie doit devenir membre de l'Union européenne écrit l'essayiste Dirk Verhofstad du think-tank indépendant Liberales dans le quotidien De Standaard : "Fermer définitivement la porte au nez de la Turquie serait une erreur historique, comme [Barack] Obama l'a très bien compris. … Il en va pour moi de la protection des droits et des libertés de chaque Turc, Arménien, Tcherkesse, Arabe ou de tout individu d'origine spécifique vivant actuellement en Turquie. Il s'agit d'êtres humains. Il s'agit de leurs droits et de leurs libertés. Il s'agit de la protection de leur particularité. Si nous gardons la porte fermée pour la Turquie, nous laisserons les mains libres à ceux qui veulent de nouveau réduire la Turquie à une seule identité : celle de leur existence musulmane. Nous pousserions alors cet immense pays dans les mains avides des islamistes et de leur agenda préoccupent sur les droits de l'homme, notamment en ce qui concerne les femmes." (07.04.2009)




    I Kathimerini - Grèce
    Stavros Lygeros se demande dans le quotidien I Kathimerini pourquoi autant de gens sont surpris que le président américain Barack Obama demande l'adhésion de la Turquie à l'UE : "Les Etats-Unis se sont engagés dès le début pour une adhésion de la Turquie à l'UE, pas parce qu'ils sont turcophiles, mais parce qu'une telle évolution sert leurs intérêts essentiels. Leurs intérêts ont un fondement stratégique. Les Etats-Unis n'ont jamais considéré l'intégration européenne d'un œil bienveillant car ils voient l'UE comme une concurrente à leur propre leadership. … Les Etats-Unis pensent à juste titre que la Turquie, en tant que membre de l'UE, continuera de saper la tentative d'unification européenne, notamment au niveau politique. L'ego toujours plus grand d'Ankara et la façon que celle-ci a de marchander ne sont presque plus compatibles avec les paramètres européens communs d'un compromis constructif." (07.04.2009)



    Faire rentrer la Turquie dans l'union sera la plus gigantesque erreur de l'europe. C'est mon avis


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    alexo

    Nombre de messages : 1328
    Age : 57
    Localisation : Laurentides, Québec
    Date d'inscription : 05/10/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par alexo le Mer 8 Avr - 4:44

    Effectivement Roger, tu as une bonne lecture de la situation, tu avais déjà fais ta propre analyse qui rejoint effectivement certains des avis précédent. Je n`ai pas les connaissances qui me permettent de porter un avis sur cette situation. Toutefois, j`aime bien lire ces analyses. J`apprécie bien voir différents points de vue!
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 64
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Roger le Mer 15 Avr - 22:52

    J'ai reçu ce mail aujourd'hui d'une amie



    impressionnantes photos des manifestations à Strasbourg !
    Quand on voit ce qui a été détruit, il est absolument évident qu'il y avait connivence entre la préfecture et les casseurs. Tout ce qui a été détruit gênait l'aménagement urbain.
    Le patron de l'hôtel IBIS est aux anges : il n'obtenait pas de crédit de la part des banques pour les travaux qu'il fallait qu'il fasse dans son hôtel.
    Résultat : ce sont les assurances qui vont lui payer un hôtel tout neuf !
    Le pharmacien qui était endetté jusqu'au cou est ravi ! Ce sont ses assurances qui vont lui payer une pharmacie toute neuve !
    La Ville de Strasbourg ne savait pas quoi faire de l'ancien poste de douane ! Maintenant elle a le champ libre pour aménager le coin comme elle veut ! Sachant qu'il est prévu de construire un pont pour le futur tram et le futur TGV qui doivent traverser le Rhin...... tout va pour le mieux !
    Même la station service qui a été vandalisée gênait l'aménagement du coin. Aujourd'hui ce n'est plus un problème !
    Le maire de Strasbourg est trop naïf pour avoir été mis dans la confidence ; mais le Préfet (qui commande les forces de l'ordre) était parfaitement au courant !

    Ah ! la politique est un affreux panier de crabes....


    Toutes les photos de l'évênement
    http://www.gipfelsoli.org/Home/Strasbourg_Baden-Baden_2009/6671.html



    Je ne pouvais pas ne pas vous en faire profiter.





    .


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

    Contenu sponsorisé

    Re: Strasbourg en état de siège.

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 21:51