Alain Bashung

    Partagez
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Alain Bashung

    Message par Roger le Dim 15 Mar - 17:16

    Alain Bashung n'est plus !




    PARIS
    - Les hommages se multiplient après la mort samedi du "gentleman rocker" de la chanson française Alain Bashung, qui laisse derrière lui une longue carrière de chanteur à la fois exigeant, poétique et populaire. Alain Bashung, qui laisse derrière lui une longue carrière de chanteur à la fois exigeant, poétique et populaire.
    Source:
    (Reuters/Benoît Tessier)

    L'interprète de "Gaby, oh Gaby", "Osez Joséphine" et "La Nuit je mens" s'est éteint dans l'après-midi à l'hôpital Saint-Joseph à Paris des suites d'un cancer du poumon, à l'âge de 61 ans.

    La maladie l'avait contraint ces dernières semaines à annuler plusieurs concerts, notamment ceux prévus la semaine prochaine au Grand Rex, à Paris.

    Il était monté sur la scène du Zénith fin février pour la cérémonie des "Victoires de la musique", où il avait été honoré à trois reprises, devenant l'artiste français le plus titré de cette cérémonie avec onze récompenses.

    Vêtu d'un chapeau et de lunettes noirs, il était apparu fatigué. "Un jour je parlerai moins, jusqu'au jour où je ne parlerai plus", avait-il chanté ce soir-là.

    Qualifié de "dernier des géants" par l'hebdomadaire culturel Les Inrockuptibles, Bashung luttait contre la maladie depuis plus de deux ans et ses concerts l'ont aidé à tenir debout, ont rapporté ses proches.

    Né en 1947, de condition modeste, Bashung avait commencé sa carrière en 1966, enchaînant les 45 tours sans parvenir à accéder à la notoriété jusqu'au titre "Gaby, oh Gaby" qui le propulse en haut des charts en 1980.

    Un an plus tard, le titre "Vertige de l'amour" confirme son talent et conforte sa place à part dans le paysage du rock français, entre succès commercial et exigence artistique.

    Sa collaboration avec Serge Gainsbourg ou les auteurs Boris Bergman puis Jean Fauque a débouché sur des albums salués par la critique et régulièrement marqués par des "hits" comme "SOS Amor", "Osez Joséphine" ou "Madame Rêve".

    Pour son dernier album, récompensé par une Victoire, il s'était entouré de nombreux collaborateurs comme Gérard Manset, Gaëtan Roussel ou Arman Méliès.



    UN "IMMENSE POÈTE"

    Parallèlement à sa carrière de musicien, Alain Bashung avait entamé une carrière de comédien en 1981 et apparaît au total dans une quinzaine de films.

    "C'est un prince qui ce soir nous a quittés, un immense poète, un chanteur engagé", écrit le président Nicolas Sarkozy dans un communiqué.

    "Nous prenons congé d'un immense artiste, qui marquera l'histoire de la musique. Nous saluons un homme que chacun aimait", ajoute le chef de l'Etat.

    La ministre de la Culture, Christine Albanel, a salué dans un communiqué "une oeuvre forte, sensible, souvent mélancolique, qui résonnera longtemps dans nos coeurs et nos mémoires".

    Le Premier ministre François Fillon a salué le "gentleman rocker de la chanson française", qui a "connu un immense succès populaire sans jamais se départir d'une recherche d'esthétique et d'exploration d'un univers qui lui était très personnel".

    Pour Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris, "l'amour et le respect qu'il portait à son public l'ont maintenu debout malgré la maladie, qu'il a combattue avec une dignité et un courage exceptionnels".

    Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, estime que "la France perd un de ses plus grands chanteurs."

    Pascal Nègre, président d'Universal Music France, dont le label Barclay produisait les disques d'Alain Bashung, a rendu hommage à l'"un des derniers géants de la chanson française".

    "Il rejoint au firmament Brel, Barbara, Brassens et Ferré", a-t-il dit. "C'était un esthète absolu, avec un univers unique."

    Pour Bertrand Dicale, journaliste à Chorus, Alain Bashung laissera "une trace immense" dans l'histoire de la musique hexagonale.

    "Il a exploré toutes les voies possibles du rock et toutes les voies possibles de la chanson française, ensemble et en même temps", a-t-il dit sur France Info. "C'était à la fois un chercheur et un chanteur qui touchait le grand public."





    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.
    avatar
    anna

    Nombre de messages : 14
    Age : 59
    Localisation : IDF
    Date d'inscription : 23/06/2009

    Re: Alain Bashung

    Message par anna le Mer 24 Juin - 16:05

    Ce fut un moment très émouvant que ces victoires de la musique, je suis un fan d'Alain Bashung. J'aimais beaucoup ce chanteur, trop tôt partit, laissant derrière lui une petite fille.
    avatar
    Roger

    Nombre de messages : 7046
    Age : 63
    Localisation : Strasbourg
    Date d'inscription : 10/04/2008

    Re: Alain Bashung

    Message par Roger le Mer 24 Juin - 21:59

    Vertige de l'amour.
    C'est la chanson que je retiendrai de lui. C'est celle que j'ai fredonné souvent.


    _________________
    " Le monde est un livre, et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page !.... "
    l'homme sait se créer des paradis mais il les transforme tous en enfer.
    Quand l'air ne sera plus respirable, quand l'eau ne sera plus buvable, quand la terre ne sera plus cultivable, l'homme se rendra compte mais un peu tard que l'argent, n'est pas consommable.

    Contenu sponsorisé

    Re: Alain Bashung

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Aoû - 7:44